Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Le mouvement de fond du 13 est parti pour durer

Questions à Tugdual Derville sur le site d'Alliance Vita :

"Que répondez-vous à ceux qui, comme
Pascale Clark sur France Inter au lendemain de la « Manif pour tous » du
13 janvier, ironisaient sur votre « manif pour rien » ?


DQu’ils n’ont encore rien vu. Et, surtout, pas encore compris !
Nous
savons que nos adversaires misent sur le découragement ou la division de
notre mouvement… Dès le samedi 2 février prochain, devant les
préfectures de tous les départements, les Français vont se rassembler à
nouveau pour montrer qu’ils sont plus que jamais mobilisés contre ce
projet de loi injuste. Notre mouvement est en plein essor, et pas
seulement à court terme, car il est animé par un ressort intime
. C’est
un sursaut historique qu’il nous faut accompagner.

Ne craignez-vous pas l’usure ? Ne craignez-vous pas aussi de diviser les Français ?

à nous de tenir dans la durée, ce qui suppose une organisation plus
solide, une stratégie davantage planifiée, le renouvellement et la
diversification des porte-parole
… Nous y travaillons. J’aimerais par
exemple entendre davantage la voix des parents adoptifs ou des
professionnels de l’enfance. Déjà, grâce à l’élan du 13 janvier, des
langues se délient, de nouvelles catégories de personnes s’engagent, de
nouveaux experts sortent du silence… C’est un mouvement de fond
. à nos
yeux — et la manifestation aux slogans parfois très durs ou provocateurs
du 27 janvier pro- « mariage pour tous » l’a confirmé — c’est le projet
de loi gouvernemental qui divise les Français, et non pas notre
résistance. […] Tout va se jouer à moyen ou long terme. […] Car le processus reste long avant
la promulgation d’une éventuelle loi… […] Déjà des parlementaires de gauche nous font comprendre
qu’ils seront, le jour du vote, vraisemblablement pris d’un besoin
pressant à l’heure du scrutin
… pour ne pas être dans l’Hémicycle. C’est
un début. […]

Le temps joue en notre faveur. […] C’est dans l’adversité que se révèlent les cœurs. Or, le cœur du
peuple est soudain saisi devant la toute-puissance d’un projet qui
entend redéfinir le repère anthropologique le plus universel,
incontestable et précieux. Du coup monte une réflexion nouvelle, à
mesure que des questions qu’on ne se posait pas émergent. […] La non-violence
intérieure est l’arme de construction massive de la paix sociale. Elle a
la puissance absolue de la faiblesse. Et c’est pourquoi, plutôt que d’alimenter à l’excès une querelle de
chiffres qui risquerait de générer chez les manifestants l’idée
désabusée qu’ils sont piétinés par le pouvoir, j’aimerais leur redire
qu’ils peuvent être heureux de ce qu’ils ont fait naître et qui n’est
pas près de s’éteindre.
[…]"

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]