Bannière Salon Beige

Partager cet article

Marche pour la Vie

Le monde s’attaque frontalement au modèle porté par la Sainte Famille

L’abbé Guilhem Le Coq (FSSP) exhorte à se mobiliser pour la vie :

Giorgione_sacra_famiglia-300x242"Le prophète Isaie l’avait annoncé: Le Christ serait « la lumière du monde »… Et cette lumière viendrait « luire dans les ténèbres » afin que la Vérité et la Vie  (que le Seigneur venait offrir à la race humaine) soient vues, connues, répandues et partagées par le plus grand nombre. Le plus grand nombre SEULEMENT car si la venue du Messie et son message d’Amour et de Salut allaient être cause de Paix et de Joie pour les hommes ‘de bonne volonté’ : il y allait avoir aussi des hommes ‘de mauvaise volonté’ qui allaient REFUSER LA LUMIÈRE, et non seulement fermeraient les yeux sur cette Vérité et cette Vie que le Seigneur venait révéler : mais s’y opposeraient farouchement et oeuvreraient même au règne inverse. « La lumière a luit dans les ténèbres » mais une vaste part de ténèbres l’a rejetée et a voulu façonner à la place un monde de MENSONGE ET DE MORT.

Tout homme connait en lui-même cette part sombre qui résiste à la grâce et qui continue à apprécier ce qu’il faudrait détester et se rapprocher de ce qu’il faudrait fuir. Tel est notre combat spirituel commun : d’agir avec prudence et de chercher le Bien quand même, et de se laisser relever par le Seigneur quand une chute arrive.

M​ais si tout homme porte cette faille douloureuse, cette fragilité : nous ne voulons pas aujourd’hui parler de « ceux-là qui ratent souvent mais qui font ce qu’ils peuvent » : nous voulons évoquer ce soir ​les autres : ceux qui se sont juré de détruire ce que le Christ est venu édifier.

De même qu’il y a UNE EGLISE, fondée par le Messie et confiée aux Apôtres:  qui rassemble ceux qui croient en Jésus, fils de Dieu, né en Judée, et mort pour nous et puis ressuscité : ​il y a aussi, depuis 2000 ans, cette foule mauvaise qui rassemble ceux qui font l’oeuvre du démon : qui font le jeu de l’ennemi du Genre humain. En conscience parfois, ou sans le savoir : il y a des hommes à l’âme noire qui se coalisent pour construire -par tous les moyens- une nouvelle tour de Babel: une sorte de « Contre-Eglise ».

D​eux hommes se font face de manière si visible que personne ne peut l’ignorer :l’HOMME NOUVEAU (qu’est le Christ) et que, par le Baptême, tous les humains sont appelés a devenir à sa suite. Et puis un autre homme… Sorte de contre-image du Christ : son exact opposé et voulu comme tel. P​ourquoi ? Parce que  au « Christ-Sauveur » le démon a voulu répondre par un « anti-Christ » dont il serait l’auteur, ​l’instigateur, et dont il assumerait une diabolique paternité = un homme moderne tel que la modernité cherche à le façonner depuis si longtemps…

Pour voir cet « anti-Christ » : il suffit de regarder le Christ et de faire une liste exhaustive de toutes ses vertus, de toutes ses bontés. Puis, mettez tout au ​négatif, plongez tout cela dans le grand bain de l’​inverse et vous aurez devant vos yeux l’homme que le monde corrompu tente d’imposer comme nouveau modèle… On dit que le démon est le « singe de Dieu » et qu’il essaie de «  faire comme » Dieu. Alors l’homme que le démon tente d’imposer est une sorte d’ersatz-des-ténèbres  : sorte d’image faussée et pervertie du vrai-fils-de-lumière que le Christ est venu nous appeler à devenir.

Je n’oublie pas que les​ premiers jours du  mois de Janvier nous font contempler le Seigneur en ses débuts et tout ce qui l’entoure : son enfance, sa parenté, sa filiation, son obéissance, associée aussi à la contemplation de l’oeuvre de la nature (qui a sa part dans le beau Mystère de l’Incarnation) : un embryon d’abord, puis une vie qui croit puis qui na​î​t : une petite vie encore chétive protégée par une Mère qui le porte 9 mois puis qui s’en occupe amoureusement…

T​out cela est résumé par l’exemple de la Sainte Famille.

Et je n’oublie pas que les ​derniers jours du  mois de Janvier seront l’occasion de descendre dans la rue pour protéger, défendre, ce que nous aurons contemplé au début du mois et que le monde moderne s’évertue à salir et à détruire selon un plan méthodique : l’enfance, la filiation, l’obéissance à l’oeuvre de la nature, la maternité,… LA VIE et la VÉRITÉ.

Quel symbole quand on y pense! C’est au moment-même où nous fêtions la Sainte Famille que les radios d’État nous annonçaient -à grand renfort de sondage truqués- que 80% des français sont POUR l’euthanasie, POUR la GPA, et bien-sûr POUR l’avortement, et POUR le Gender… => on nous annonçait triomphalement que les humains étaient désormais prêts à passer à l’ANTI-SAINTE FAMILLE. Coïncidence de date? Je ne crois pas. Trop de signes à la fois créent un faisceau d’indices que les chrétiens ne doivent plus ignorer.

Plus que jamais l’homme devient un loup pour l’homme. La société moderne (qui se revendique d’un athéisme militant et pratiquant) est en train de produire dans ses écoles républicaines de bons petits citoyens, certes illettrés, mais  ​bien formatés  et prêts à voter tout ce que lui dira la ​télé… Nos bons petits français décérébrés sont maintenant prêts à faire ce qu’on leur dira de faire (et même à applaudir quand ils le feront).

Le monde s’attaque frontalement au modèle porté par la Sainte Famille. En ce monde déboussolé : malheur à l’ancien dont on veut abréger la vie, malheur à l’enfant : dont on veut choisir la couleur des yeux et le QI et qui n’est, en attendant, qu’un objet dont on peut se débarrasser : une simple cellule génétique qu’on peut manipuler, qu’on peut transformer à loisir (selon le besoin ou l’envie). E​t on va même pouvoir choisir le ventre qu’on louera pour le porter. Dans ce monde d’ « apprentis sorcier » qui joue avec le feu j’avoue attendre avec intérêt le jour où l’un de ces enfants-chimère sorti d’une éprouvette attaquera en justice sa mère porteuse et les parents-donneurs de l’avoir choisi garçon alors qu’il se sentait fille…

La Sainte Famille est un ​rappel urgent. En contemplant la Vérité Divine qui vient humblement s’incarner dans le réel biologique : nous sommes convoqués à revenir au ​bon sens de la Vie. Car la menace est imminente…

Les docteurs Mengélé et tous les autres bouchers du Communisme et du Nazisme qui faisaient des expériences génétiques n’étaient donc pas des monstres semble-t-il… = c’étaient juste des précurseurs, des génies mal compris à leur époque mais à qui la modernité semble rendre hommage par la poursuite (à grande échelle!) de leurs expériences sur le vivant qu’ils commettaient dans les goulags…

Il y avait donc jadis un monde du réel : des parents, des enfants, des naissances et des vieillesses , le respect du cours de la vie (du début à la fin), un amour de chacun, un souci du bien commun, chacun à sa place et une place pour chacun… Hélas : par sa volonté hystérique de faire MUTER LE RÉEL, le monde moderne nous prépare un « anti-monde » = sorte de « négatif photographique » de tout ce qui EST. Et la nature n’a plus rien à dire puisque la Loi l’édicte. Et la Loi elle-même n’a qu’a entériner ce que le peuple a décidé ( grâce au petit coup de pouce des médias ). Les nouveaux « Prométhée » nous mijotent un Frankenstein… Le fruit pourri va bientôt naitre : un rejeton sans origine et sans avenir, sans Patrie, sans père, sans mère, sans Foi ni loi. Un Zombie que nul ne pourra contrôler et qui, n’en doutons pas, se retournera un jour vers ses créateurs pour les manger…

Notre venue dans la rue le 21 janvier : sera une dénonciation officielle, une contestation solennelle de cet « anti-monde » et de « cet anti-homme » qu’on veut nous imposer. Nous ne l’accepterons pas.

Et puisque c’est finalement l’anti-Christ qui est derrière tout ça : non seulement nous serons comme un seul homme à la manifestation (qui est cause nationale et de salut public) mais nous serons aussi à la veillée de prière qui aura lieu samedi soir : pour PRIER, pour que Dieu aide à ce que le prince de ce monde soit battu, et que le Bon sens revienne. Notre  ​fin de semaine  du 20 janvier (veillée de prière) et du 21 janvier (marche sur Paris) ne peut pas être une simple occasion mondaine de retrouvailles entre potes et pour retrouver Nathalie des JMJ. L’enjeu est trop grand. l’ennemi en face est trop puissant pour que nous venions en simples touristes. Nous porterons par notre présence et par nos discours l’avenir du monde réel dont la SAINTE FAMILLE RESTERA POUR TOUJOURS LE MOD​È​LE."

Partager cet article