Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Le Monde joue au père la pudeur

D'Yves Daoudal :

B"Ce sont les « premiers dérapage du débat parlementaire », selon Le Monde, ce sont des amendements « ridicules » et « grotesques », selon le président du groupe socialiste.

Il s’agit des amendements à la loi sur la destruction du mariage proposés par Jacques Bompard.

Mais ceux dont s’offusquent les
partisans de l’union sodomite n’ont rien de grotesque et ne sont en rien
des dérapages. Au contraire, ils prennent au sérieux les exigences,
toutes les exigences, du « mariage pour tous ». Si tout le monde doit
pouvoir se marier, il faut réellement l’étendre à tous, « sans
distinction de sexe, d'orientation sexuelle, d'origine, de nombre, d'âge
ou de lien de parenté ». Sinon, c'est de la discrimination…

Il est quand même merveilleux de voir les pères la pudeur du Monde
s’offusquer qu’un député veuille « légaliser les mariages polygames »
ou « autoriser les mariages pour les mineurs ou entre, par exemple, une
tante et son neveu ». Le « mariage pour tous », c’est bien cela, non ?

Et s’ils veulent des amendements
sérieux, qu’ils examinent donc de plus près le N° 5071, par exemple,
présenté conjointement par Jacques Bompard et Marion Maréchal-Le Pen :

ARTICLE PREMIER

Supprimer cet article.

EXPOSÉ SOMMAIRE

Cet article est le cœur du projet de loi en ce qu’il modifie le code civil afin d’ouvrir le mariage aux couples de même sexe.

Une loi ordinaire ne saurait
ainsi dénaturer une institution dont le but est la transmission de la
vie et la protection juridique du foyer et non la simple reconnaissance
sociale d’un amour ou la volonté de donner des avantages fiscaux aux
couples.

L’activisme militant de certains
groupes de pression minoritaires ne saurait obliger le législateur, sous
couvert d’une conception partisane de l’égalité, à faire droit à toutes
leurs revendications.

À l’évidence, ce projet a pour
vocation ou en tout cas pour conséquence de fragiliser l’institution du
mariage et la déconnectant de sa finalité qui est la création d’une
famille."

Partager cet article