Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Le Monde a déterré Hans Küng

Le théologien suspendu en 1979 par Rome pour ses positions hérétiques (ce qui ne l'a pas empêché d'enseigner jusqu'en 1996), réapparaît dans Le Monde pour se plaindre du rapprochement avec les Anglicans qu'il qualifie de "drame" :

K "Hypertraditionalistes de tous les pays, unissez-vous – sous le dôme de Saint-Pierre ! Le pêcheur d'hommes va jeter ses filets jusqu'à l'extrême droite. Mais là-bas, les eaux sont troubles. C'est un changement de cap dramatique : finie l'époque de l'oecuménisme fondé sur un dialogue d'égal à égal et une recherche de compréhension authentique ! Voici venu le temps du débauchage des prêtres. Rien de plus anti-oecuménique ! […] Ceux qui se retrouvent pris dans cette nasse romaine ne remarquent-ils donc pas qu'ils ne seront que des prêtres de seconde zone au sein de l'Eglise catholique et que les catholiques n'auront même pas le droit d'assister à leurs offices ? [Sic. Mensonge ou ignorance ? NDMJ] […] Comme lors du schisme entre l'Orient et l'Occident (XIe siècle), comme à l'époque de la Réforme (XVIe siècle) et comme au moment du premier concile du Vatican (XIXe siècle), le désir de pouvoir de Rome divise la chrétienté et nuit à l'Eglise elle-même. Un vrai drame."

Si on trouve, dans la suite du texte, les termes 'imperium', 'centralisme', 'conservateurs", on ne lit ni 'réactionnaire', ni, bizarrement, 'intégriste'. Il faiblit Küng, il faiblit.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

21 commentaires

  1. Comme disait feu mon grand-père : si la mort ne l’embellit pas, cela ne fera pas un beau ressuscité !
    Il est curieux de remarquer très fréquemment ce look immuable et austère chez de tels fanatiques de l’anarchie ecclésiale.
    Puisse la Miséricorde du bon Dieu parvenir à repêcher l’âme perdue au fond des abymes de ces authentiques coelacanthes.

  2. Rien d’étonnant que ce soit le Monde qui aie déterré ce théologien hérétique et ringard ; c’est encore une désinformation de plus et une offensive contre le saint-Père et son oeuvre salutaire de réunification de l’Eglise. H. Kung devrait méditer : “Un seul Pasteur, un seul Baptême…”

  3. H.K.: Il a fallu vraiment le déterrer, car plus d’une semaine pour réagir de la part du Monde, ce n’est pas vraiment une performance!
    La Croix n’avait mis qu’une journée pour que M.K dans son édito s’inquiète de l’attitude de l’Eglise Catholique: “L’unité de tous les chrétiens exige-t-elle le retour à Rome des « frères séparés » […] “Alors que des conversions isolées ne posent guère de difficulté, la création d’une juridiction extraordinaire pour des ralliements massifs peut donc s’avérer problématique au plan œcuménique.”
    http://www.la-croix.com/Modeles-d-unite/editoAlaUne/2398415/15291
    Que de sollicitudes! Quelle confiance envers le très Saint Père!
    Mais toutes les inquiétudes (est-ce le mot à vraiment employer!) de ces éditorialistes n’auraient-elles du immédiatement s’estomper, voire ne pas exister, du simple fait de la primauté et de l’universalité de l’église apostolique romaine et de ce qu’a dit le Christ à Pierre.

  4. En dehors de l’erreur que vous avez relevée, c’est un excellent texte. Il définit parfaitement l’oecuménisme idéologique fondé sur le prétendu “esprit” du Concile, et il montre aussi que ce temps est révolu.
    Si l’on voulait une preuve que Benoît XVI agit pour le bien de l’Eglise, en voici une. Magnifique.

  5. En conclusion, il aurait pu écrire : “Tout cela, je dois vous le confesser, c’est grâce à moi. Car sans moi, Ratzinger n’aurait peut-être pas été connu du grand public. En effet, n’oubliez pas cher lecteur du Monde, que c’est moi – séduit par son intelligence et son grand savoir lors du Concile – qui est appelé Ratzinger a occuper une chaire dans mon Université de Tübingen. Sans ce poste prodigieux, il n’aurait peut-être pas fait un tel cursus universitaire, il n’aurait jamais pu me condamner publiquement quelques années plus tard, il ne serait jamais devenu Pape. Oui, tout cela est de ma faute”.
    Il souffre le pauvre Küng… Faut le comprendre…

  6. Küng n’est qu’un charlatan, un hérétique. Il conteste les dogmes les plus fondamentaux de notre Sainte Eglise, comme la divinité du Christ, la résurrection ou la virginité de Marie. Il est même pour l’avortement.
    J’espère vivement que ce type de théologiens soixantehuitards ultralibéraux vont disparaître peu à peu pour céder la place à une nouvelle génération d’enseignants fidèles à la Tradition catholique.

  7. Un peu sénile, peut-être ? Je vois plus des actions d’unité et de rassemblement de la chrétienté que de division.
    Le Monde est ridicule dans ses choix systématiques anti-catholiques ; c’est très bien ce journal se décrédibilise tout seul.

  8. il faiblit dans ses termes mais est toujours aussi fort dans sa bêtise et dans sa haine..

  9. Il me semble que vous négligez un élément important : une grande partie du dialogue œcuménique des dernières décennies repose sur un principe plus ou moins ouvertement affirmé de “cessez-le-feu” – c’est-à-dire : entre confessions chrétiennes “sérieuses”, on n’essaie pas de convertir les chrétiens du voisin, et on ne fait pas d’ingérence dans les affaires internes du voisin. Le rapprochement avec certains anglicans rompt, d’une certaine manière, ce cessez-le-feu.
    [C’est là que le bât blesse : qu’est-ce donc que ce principe “plus ou moins ouvertement affirmé”, sinon un reniement sur le fait que l’Eglise du Christ est l’Eglise catholique ? Si des personnes se sont fait des films sur ce que devait penser et dire l’Eglise, effectivement, ils se sont mis le compas dans l’oeil. MJ]
    Ce qui explique que ce rapprochement soit mal perçu par une grande partie des théologiens catholiques, et plus largement chrétiens.
    Je suis certain qu’en faisant un petit effort, on peut considérer la position de Küng avec un peu plus de compréhension, sinon de charité. Certes, ses propos sont violents, même un catholique de sensibilité… disons… ni moderne ni progressiste, mais plus ouverte à la théologie contemporaine comme votre serviteur les trouve très excessifs (cette manie de politiser les choses, entre autres, est très désagréable…). Les catholiques de sensibilité traditionnelle devraient se souvenir des propos que leurs figures de proue tenaient à l’époque où le vent semblait souffler dans l’autre sens.
    D’autre part il n’y a aucun scandale à ce que Küng ait continué d’enseigner la théologie après que sa mission canonique lui eut été retirée, puisqu’il ne le faisait plus dans le cadre d’une faculté catholique. Rappelons tout de même qu’il critiquait (intelligemment, comme on avait encore le droit de le faire dans l’Eglise catholique avant 1870…) l’infaillibilité pontificale dans les années 70, époque où beaucoup de théologiens remettaient beaucoup plus de choses en cause sans être pour autant sanctionnés… qu’il ait un peu “craqué” ensuite par amertume, cela peut se comprendre… mais bref, autre débat… coupez dedans si c’est trop long…
    [Soit il est catholique et il accepte les dogmes, soit il ne l’est pas. Mais il n’y a pas d’entre-deux. MJ]

  10. Mdr…Voici le temps des “hypertradis”,viendra après les kilostradis, les mégatradis, les giga tradis, les tératradis etc.C’est vrai que chez les tradis on a le disque dur,mais quand-même…

  11. hans… ton orgueil t’emmène encore à tenir de tels propos. Comme c’est domage de ne pas évoluer avec ton temps ! Tu n’es plus à l’époque du concile tu as déjà 45 ans de retard ! Allez ouvre tes yeux sur la réalité c’est le Bon Dieu qui guide son Eglise vers l’unité !

  12. Hans Küng n’est pas content et il le dit, c’est bon signe.

  13. L’Eglise catholique comprend trois obédiences : la latine, l’orientale et la slave. Chacune a sa liturgie, ses prières, ses coutumes, voire sa hiérarchie (sous l’autorité du pape cela va sans dire). La “latine” est l’église par défaut. Il est donc possible que les nouveaux accords créent une nouvelle église : l’anglicane. Il est possible qu’un catholique latin ne soit pas autorisé par son église à assister aux messes des autres églises (à vérifier). Ce n’est pas sûr peut-être y a-t-il des conditions et que l’interdiction n’est pas absolue (elle ne l’est certainement pas s’agissant des sacrements en danger de mort).
    Il n’y a pas de “prêtres de seconde zone”, il n’y a pas d’ailleurs pas de catholique de “seconde zone”, nous sommes tous égaux au pape lui-même quant à l’activité et quant à la dignité (canon 208) et cela quelle que soit l’église particulière à laquelle nous appartenons et/ou le poste hiérarchique que nous occupons ou que nous n’occupons pas.
    Pour le reste, je pense que ce Père Rahner [Hans Kung ! MJ] a besoin de repos, un séjour à la campagne, de la détente, loin des soucis et du contentieux, qui semble être le tissu de sa psychologie, cela ne pourra que lui faire du bien. Comme disait l’autre : “Triomphez de vos soucis, vivez que diable !”

  14. C’est rassurant, ce pauvre monsieur sans le vouloir me permet de savoir si ce rapprochement avec les Anglicans est bon.

  15. On sent une certaine ironie dans ce billet, sans doute pour éviter un manque de charité flagrant…
    [Vous parlez de l’ironie de Küng ? Non, je crois qu’il est sincère. Hélas.
    Son apparition dans Le Monde une semaine après l’annonce du retour des Anglicans montre que le départ de Tincq a laissé un vide abyssal.
    MJ]

  16. Le ridicule aurait-il cessé de tuer ?

  17. Voila ce que M.Küng déclarait suite aux “sanctions romaines” prises à son encontre.
    “C’est un compromis certes, mais le meilleur que je pouvais espérer dans ces circonstances…je reste professeur de théologie oecuménique et même directeur de l’Institut qui porte ce nom …Je garde mon droit de faire des cours et des séminaires, de poursuivre mes recherches, d’enseigner et de publier ….La solution est heureuse pour moi, car elle me donne une liberté plus grande …. Ce compromis…me permet de continuer à me considérer comme un théologien catholique”
    (Le monde 12 Avril 1980)
    Or Saint Thomas dit qu’il faut “d’abord empêcher ceux qui enseigent l’erreur, ensuite empêcher le peuple de prêter attention à ceux qui enseignent l’erreur ”
    A t il été réellement et efficacement empêché de parler et de répendre ses erreurs aux jeunes générations ….? Alors sanctions ou compromis ????

  18. Il semblerait que notre Hans n’est plus dans le vent et prend du retard sur son ex-copain Joseph.
    C’est fou comme “l’Esprit du Concile” peut avoir des effets différents d’une personne à l’autre.
    Sans juger sur le contenu, notre Joseph semble actuellement plus crédible que notre Hans.
    Vous ne trouvez pas qu’à force de se plaintre notre Hans fatigue l’auditoire.
    Ah ! J’ai comme l’impression qu’il est en train de tirer ses dernières cartouches et à retardement en plus.
    Allez Hans, reprend ton souffle, ton ami Joseph de Rome va t’en faire encore quelquesune de petites surprises, crois-moi !
    ABS et son Goupillon
    http://absleblog.blogspot.com

  19. J’ajoute que le P. Kung fait de déclarations qui violent la liberté religieuse et la liberté de conscience. Tout obsédé qu’il est par l’idéologie libéralo-darwiniste de la “Struggle for life”, il ne s’aperçoit pas qu’il ne tient pas compte de la liberté religieuse de l’Eglise et surtout de celles ses confrères prêtres anglicans et des fidèles. Ces événements, ce ralliement il ne peut pas les critiquer sans s’immiscer dans les affaires de consciences qui ne le regardent pas.
    Il est piquant de constater que “Le Monde” et tous les “progressistes” prêtent la main à ce viol du droit fondamental de l’homme à la liberté religieuse, de celui dont les autres droits ne sont que des satellites.

  20. “les catholiques n’auront même pas le droit d’assister à leurs offices”(des prêtres de 2nde zone)
    Y assiste t’il seulement aux offices catholiques ?
    Ou, les les offices auxquels il assiste sont-ils bien catholiques ?

  21. “dans des affaires de consciences qui ne le regardent pas” et non, bien évidemment “dans les affaires de consciences qui ne le regardent pas”. Certaines affaires de conscience le regardent, mais pas celles dont il se mêle.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services