Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Le lucratif marché de la location d’utérus

Une femme a enquêté sur le marché de la GPA pour lequel des médecins français militent au mépris du droit.

  • Frais pour services rendus et liés à la gestation pour autrui : 20 000 dollars.
  • Paiements et dépenses de la mère de substitution : 33 745 dollars.
  • Frais liés aux procédures légales : 7 615 dollars.

Au total, 61 360 dollars (environ 45 000 euros), sans compter l’assurance ni les frais médicaux.

Bientôt vous verrez nos gouvernants socialistes réclamer la légalisation de cette pratique "pour l'encadrer"..

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. Comme les vendeurs de voitures il proposeront bientôt des crédits, des assurances, des entretiens. Il y aura aussi des points de ventes avec, comme pour les voitures, des polycliniques pour s’assurer le SAV.

  2. Ils n’ont pas besoin que les choses soient légales pour les encadrer

  3. et la GPA laïque gratuite et obligatoire avec prise en charge à 100% par la Secu

  4. Quand on en est a choisir un être humain selon sa couleur ethnique, la couleur de ses yeux,sa taille, son niveau social, sa bonne santé et qu’en plus on paye pour cela, c’est de l’esclavage.même ceux qui approuvent le savent : reecouter pour cela une interview sur europe 1 d’une personne qui veut la gpa et qui finit par dire :”il faut l’encadrer car cela mène a l’esclavage “. sic . Mon Dieu,pardonnezleurs même s’ils savent ce qu’ils font!

  5. “ils n’ont pas besoin que les choses soient légales pour les encadrer”, lire à ce propos :
    http://www.libertepolitique.com/Actualite/Tribunes-et-documents/Pourquoi-Hollande-sait-ce-qu-il-fait
    et vous comprendrez combien il se fiche de la légitimité et de la légalité, c’est “le choix du prince” qui prévaut….

  6. Et si vous alliez sur le site http://www.enmarchepourlenfance.com ?
    Vous y trouverez 4 articles détaillés sur le sujet dont celui portant sur les contrats de GPA:
    Memo #1: Vision contractuelle de la GPA – octobre 2013.
    Memo #2 : Que disent les politiques – novembre 2013
    Memo #3 : Temoignages – Novembre 2013
    Memo #4 : Trouvailles Sémantiques – janvier 2014

  7. Je suis persuadée que Mme Taubira, originaire des DOM où bcp de femmes ont des enfants sans pères, voit la GPA comme un modèle de développement économique : à ces femmes modestes on donne 20 OOO euros par gestation, pendant ce temps, elles ne sont pas enceintes d’une bouche de plus à nourrir. Elles recommencent 4 ou 5 foi, d’autant qu’elles auront été repérées comme “bonnes porteuses”. Avec la somme récoltée, elle peuvent ouvrir un pt commerce, un pt artisanat. Tout le monde est bénéficiaire ! Cynique mais VRAI c’est déjà le cas en Inde.

  8. En 1981, Jacques Attali, grand penseur socialiste, écrivait dans le livre d’interwiev de Michel Salomon “l’avenir de La vie” page 276, éditions Seghers.
    Jacques Attali:” D’un point de vue économique, il y a deux raisons qui me permettent de dire qu’on ira très loin.
    La première concerne le fait que la production des hommes n’est pas encore un marché comme les autres. En suivant la logique de mon raisonnement général, on ne voit pas pourquoi la procréation ne deviendrait pas une production économique comme les autres.
    On peut parfaitement imaginer que la famille ou la femme ne soient qu’un des moyens de production d’un objet particulier, l’enfant.
    On peut imaginer en quelque sorte des “matrices” de location qui d’ores et déjà sont techniquement possibles. Cette idée correspond tout à fait à une évolution économique en ce sens que la femme ou le couple s’inscriront dans la division du travail et de l’économie générale. Ainsi il sera possible d’acheter des enfants comme on achète des cacahuètes ou un poste de télévision.
    Une deuxième raison importante et liée à la première pourrait expliquer ce nouvel ordre familial. Si sur le plan économique l’enfant est une marchandise comme les autres, la société le considère également ainsi mais pour des raisons sociales. En effet, la collectivité dépend d’une démographie suffisante pour sa survie. SI pour des raisons économique la famille ne souhaite pas avoir plus de deux enfants, cette attitude s’oppose à l’évidence à l’intérêt de la collectivité! Apparaît ainsi une contradiction entre l’intérêt de la famille et celui de la société. Le seul moyen de s’en sortir est d’imaginer que la société puisse acheter des enfants à une famille qui sera payée en retour…”
    Et, à propos de l’euthanasie page 274:
    Jacques Attali: “L’euthanasie sera un des instruments essentiels de nos sociétés futures dans tous les cas de figures. Dans une logique socialiste, pour commencer, le problème se pose comme suit : la logique socialiste c’est la liberté et la liberté fondamentale , c’est le suicide; en conséquence, le droit au suicide direct ou indirect est donc une valeur absolue dans ce type de société. Dans une société capitaliste, les machines à tuer, des prothèses qui permettront d’éliminer la vie lorsqu’elle sera trop insupportable, ou économiquement trop coûteuse, verront le jour et seront la pratique courante. Je pense donc que l’euthanasie, qu’elle soit une valeur de liberté ou une marchandise, sera une des règles de la société du futur”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services