Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / France : Laïcité à la française

Le laïcisme poussé à l’absurde révèle son visage antichrétien

O Le Conseil régional du Limousin, présidé par le socialiste Jean-Paul Denanot, avait versé des subventions à diverses organisations
catholiques pour les Ostensions des reliques des saints du Limousin.

Un Arrêt du Tribunal
Administratif de Limoges avait déclaré illégales ces subventions. Jean-Paul Denanot a interjeté l'appel auprès de la Cour
Administrative de Bordeaux, et a osé poser une Question Prioritaire de
Constitutionnalité
(QPC) qui demande aux magistrats de saisir le Conseil
d’Etat afin de déclarer ”discriminatoire” la loi de séparation des
religions et de l’Etat votée le 9 décembre 1905
.

Le groupe PCF, Parti de Gauche, Europe Ecologie et NPA de la Région appuyé par Martine Aubry et le PS local demandent au président de Région de retirer son Appel, donc la QPC. Ces gens-là sont moins regardants lorsque les subventions sont versées à des musulmans.

Avec cette affaire, on s'aperçoit que toute association, toute organisation peut recevoir une subvention de l'Etat, sauf les catholiques (à moins de remettre en cause la loi de 1905), même si c'est pour leur permettre d'organiser une procession traditionnelle qui rassemble beaucoup de monde.

Partager cet article

19 commentaires

  1. Attention parce que la loi de 1905 a du bon. Elle respecte la liberté religieuse en interdisant la subvention d’un culte par les deniers publics, ce qui est normal. Historiquement le culte catholique a subventionné l’Etat et non l’inverse et assurait de nombreux services publics vraiment gratuitement(hôpitaux, maison de retraite, écoles vraiment gratuites etc.) La rémunération des ministres du culte sous le régime concordataire a pour objet de compenser les spoliations révolutionnaires et n’est pas une subvention. L’entretien des églises par les municipalités, compense, en partie du moins, les spoliations de 1905 (la nationalisation des églises et des leurs mobiliers sans indemnité).
    En revanche un manifestation du laïcat, peut avoir une connotation religieuse si elle bénéficie à tous et fait l’objet d’un consensus (ornement religieux de l’espace public, festival religieux attirant du monde et faisant marcher le commerce auquel la population et l’Etat sont intéressés). Si l’on interdit les manifestations à connotations religieuses, et elles seulement, on est dans la superstition au profit de l’athéisme social. Il faut seulement veiller que les subventions soient accordées dans l’intérêt de tous. (Ce qui par parenthèse ne semble pas être le cas du financement des prétendus centre “culturels” musulmans).
    Il faut se garder des deux écueils.
    Ici, si l’on abroge les bonnes dispositions de la loi de 1905 (ce que veut Sarkozy qui a fait de la religion musulmane la seule religion d’Etat et qui veut en amplifier la portée par l’autorisation de la subvention du culte musulman), on va permettre la subvention d’un culte par les deniers de tous, ce qui est contraire à la liberté religieuse, donc à la justice naturelle.
    Dans ce contexte, il vaut mieux la loi de 1905 que la subvention de l’islam par le Trésor public.

  2. “permettre d’organiser une procession traditionnelle qui rassemble beaucoup de monde”
    qui attire en particulier beaucoup de touristes, souvent plus amateurs de folklore que de réflexion sur les racines chrétiennes de l’Europe.
    Et ces touristes ont de l’argent à dépenser…
    D’où (peut-être) la réaction du socialiste président de Région?

  3. Répugnant , à coté de ça effectivement , nos racailles d’élus n’hésitent pas à donner NOS sous à tous les égorgeurs halal pour construire leurs mosquées de m….
    “France , tu ne vois pas qu’en me refusant , tu ne fais que courir à ta ruine ?” dixit Jésus à un mystique contemporain.
    J’espère que tous ces p…. d’élus seront jugés très sévèrement pour tout ça , leur responsabilité est grande, ah mais j’oubliais , responsable mais pas coupable bien sur!

  4. Cher Michel Janva
    Ainsi que vous devez le savoir aussi bien que moi, tout est une question de regard !
    Ayant eu le privilège de vivre ces ostensions limousines, permettez-moi donc de voir dans ce dossier la gestation d’un éventuel miracle de portée nationale, selon l’approche faite ici …
    http://cril17.info/rcs

  5. Juste une info en guise de complément :
    Savez-vous que le maire de St Junien ( vidéo accessible sur FDESOUCHE ) est affilié au PCF ?
    Quand on sait que les responsables du recours devant le TA de Limoges sont intervenus dès l’origine sur le site Riposte laîque ( vous en trouverez facilement le texte ), on a une bonne synthèse de l’enjeu de ce dossier qui va prendre une dimension nationale grâce à Internet ! …

  6. Rectificatif terminologique (l’erreur est dans l’article d’origine) : le Tribunal administratif de Limoges a prononcé un jugement et non pas un arrêt.

  7. Bravo pour ces très bonnes et claires explications, et la (suffisamment grande) photo, et surtout merci.

  8. « toute association, toute organisation peut recevoir une subvention de l’Etat, sauf les catholiques (à moins de remettre en cause la loi de 1905)»
    Euh … c’est archi-faux !
    La loi de 1905 concerne «LES églises », terme inadéquat certes mais qui désigne toutes les religions.
    Il n’y a dans la loi de 1905 aucun favoritisme ni aucune discrimination pour ou contre le catholicisme. A l’époque, juifs et protestants étaient aussi concernés.
    Et aujourd’hui, il est tout aussi illégal de subventionner le culte musulman que le culte catholique. Bien sûr, dans la pratique c’est différent. Mais en soi la loi de 1905 n’est pas du tout discriminatoire.

  9. Votre article sur l’affaire qui se développe en Limousin livre votre point de vue libre, mais les faits avérés montrent que le Conseil Régional du Limousin n’a jamais subventionné le culte musulman, comme d’autres d’ailleurs.
    Si vous avez une preuve en sens contraire, fournissez-la plutôt que d’insinuer que tel serait le cas.
    Seuls, les catholiques du cru ont cru pouvoir demander des subventions à leur culte. L’illégalité a été sanctionnée.
    Tout est ainsi dit.
    [En Limousin, peut-être, mais ailleurs, ils ne se privent pas de financer la construction de mosquées, comme cela a été souvent relaté sur ce blog. Sans qu’ils n’y voient rien d’illégal. MJ]

  10. ” Seuls, les catholiques du cru ont cru pouvoir demander des subventions à leur culte. L’illégalité a été sanctionnée.
    Tout est ainsi dit.”
    Vous auriez raison si votre point de vue extérieur à ce dossier était juste !
    C’est d’ailleurs celui que j’aurais eu probablement comme vous il y a 2 ans, alors que je ne savais même pas qu’il existait des “ostensions limousines” …
    Mais aujourd’hui, après avoir vécu ces ostensions, je crois pouvoir vous dire, que rien n’est dit !
    Au contraire tout commence ! Que vous le vouliez ou non Dieu existe et LUI aussi a Sa liberté ! Et comme, de toute évidence nous sommes entrés dans le temps de l’Apocalypse, qui peut prétendre savoir ce qui va se passer demain dans ce dossier ?
    A titre très personnel, je n’en sais rien ! Mais la coïncidence de cette controverse suscité par une démarche inédite [ dont je ne connaissais pas la possibilité technique ] initiée par les avocats du Conseil Régional vient juste après le scandale de la manifestation des radicaux islamistes de Limoges !
    http://www.fdesouche.com/138595-limoges-des-%C2%AB-musulmans-revoltes-%C2%BB-de-sirat-alizza-manifestent-violemment
    On peut parier que cela devrait faire réfléchir plus d’un élu, quelle que soit sa sensibilité, pourvu qu’il lui reste un peu de bon sens, à un moment stratégique où Riposte laïque est au bord de la rupture épistémologique …
    En tout cas ce dossier pourrait être l’occasion tout à fait extraordinaire de vérifier quelle alliance peut aujourd’hui se nouer entre Français républicains de bonne foi et autres Français dits patriotes ( par RL ) qui refusent l’invasion de la France par l’Islam ! …

  11. Si la loi de 1905 admet les manifestations à condition qu’elle ne soient pas religieuses, sur ce point elle est discriminatoire. Elle rend l’athéisme social seule doctrine admise. Elle est absurde. Elle bafoue la liberté religieuse du peuple qui peut adhérer publiquement à la croyance qui lui convient.
    En revanche dans la mesure où elle interdit la subvention des cultes par le Trésor public, la loi de 1905 est juste. En effet la société étant constituée de personnes de différentes croyances ou de différentes sensibilités (même à l’intérieur des croyances : exemple un catholique peut vouloir fréquenter une congrégation particulière), le financement d’une association cultuelle par tous, serait du vol ou plus exactement elle est du vol. Corolaire : cela oblige l’association cultuelle à restitution.

  12. à denis Merlin ?
    1 / Et qui a construit la France ?
    2 / Qui a volé l’Eglise en 1905 ?
    3 / Avec quel logiciel la France va-t-elle pouvoir survivre face à la trahison de la République ? …
    Serait-ce, selon vous, grâce aux valeurs ” Liberté, Egalité, Fraternité ” de la République Une et Indivisible ?
    En écho au message posté samedi, voici l’info découverte ce matin dans le dernier commentaire du Populaire, à propos de la récente manifestation musulmane, dont FDS a publié les vidéos …
    http://www.lepopulaire.fr/editions_locales/limoges/[email protected]ARGNjFdJSsGER4DAhQ-.html
    Le jeudi 23 septembre 2010 à 19:25 par strusse
    L’association UD Stop Racisme 87 / SOS Racisme 87 tient à préciser qu’elle a déposé une plainte auprès du Procureur de la République du Tribunal de Grande Instance de Limoges contre X pour incitation à la haine raciale suite à la manifestation qui a eu lieu le vendredi 17 septembre, Place de la Motte, à Limoges. Cette plainte vise l?auteur inconnu d?une « prêche » violente, antisémite, antirépublicaine et injurieuse. L?association tient à rappeler que l’incitation à la haine raciale est le fait, par des discours, des écrits ou par tout autre moyen, de pousser d’autres personnes à modifier leur comportement vers du racisme. A la suite des déclarations publiques d?un individu se réclamant du Mouvement Sirât Alizza – qui s?était déjà tristement illustré à l?occasion d?une action « anti-juive » au Mac Donald de Beaubreuil – de nombreux débordements racistes ont été écrits sur certains forums internet, notamment sur celui du Populaire du Centre. Cette situation est inadmissible et l?auteur à l?origine de ces débordements doit être poursuivi car si on laisse dire, on laissera faire. Notre association tient également à préciser que l’on ne peut accepter la confusion sémantique entre les termes antisémitisme et islamophobie entretenue par certains. L?antisémitisme est le nom donné à la discrimination, l’hostilité ou les préjugés à l’encontre des Juifs. L?islamophobie est un concept introduit en Europe par des groupes islamistes après avoir été initialement employé pendant la révolution iranienne par l’ayatollah Khomeiny pour désigner le blasphème envers l’islam. Ce terme est d?ailleurs toujours utilisé par le régime iranien pour condamner toute production artistique jugée blasphématoire. Le concept de diffamation des religions donc d?islamophobie répond à des objectifs politiques qui limitent par essence la liberté d’expression. Notre association républicaine continuera donc à lutter contre toutes les formes de racisme et de discriminations pour qu’enfin « le vivre ensemble » puisse être la seule alternative à ceux qui prônent un certain communautarisme qui voudrait négocier des droits séparés en fonction de prétendues origines ethniques ou religieuses. Nous continuerons à lutter pour que vive notre République Laïque, Une et Indivisible.

  13. @ monsieur Charles : je ne comprends pas ce que vous me reprochez.
    Quant à la devise “liberté, égalité, fraternité”, c’est une très bonne devise. Je pense cela après la lecture du “Compendium” et de je ne sais plus quel texte de Jean-Paul II, je crois (si mes souvenirs sont bons).
    Un catholique se doit de ne jamais condamner la vérité, même partielle, d’où qu’elle vienne.

  14. à Denis Merlin
    Je crois que nous nous connaissons peut-être, pour nous être déjà “rencontrés” sur un autre site ( que j’ai d’ailleurs abandonné peu de temps après un de vos messages très personnalisés qui m’avait enchanté !… )
    Ne croyez donc pas qu’il me soit venu à l’esprit de vous reprocher quoi que ce soit, car ce n’est pas le style de la maison ici, me semble-t-il !
    J’avais simplement “percuté” sur la phrase
    ” En revanche dans la mesure où elle interdit la subvention des cultes par le Trésor public, la loi de 1905 est juste.”
    qui me semblait ouvrir la voie à une discussion sur ce qui peut être juste ou injuste en la matière !
    Et quand, j’ai lu
    ” le financement d’une association cultuelle par tous, serait du vol ou plus exactement elle est du vol.”
    j’ai dérapé sur mon clavier, lecture TGV oblige ! …
    PS :
    Vous êtes un grand taquin dans votre style car vous ne devez pas ignorer que ” Monsieur Charles ” a été une expression employée dans certaines circonstances de temps et de lieux …
    En cette période de neuvaine préparatoire à la fête de St Michel Archange et des neuf choeurs d’anges, permettez-moi de vous informer que ” raphael charles ” est simplement le nom que j’ai donné à mon ange gardien, pour lui confier ma communication sur Internet …

  15. à Merlin
    Pris par la vitesse de communication sur Internet, j’ai oublié de répondre à l’autre partie de votre message
    ” Quant à la devise “liberté, égalité, fraternité”, c’est une très bonne devise. Je pense cela après la lecture du “Compendium” et de je ne sais plus quel texte de Jean-Paul II, je crois (si mes souvenirs sont bons).
    A cette devise permettez-moi de préferer celle-ci, inspirée de l’appel de Benoît XVI à Londres le 17 septembre 2010 :
    Royauté, Capillarité et Subsidiarité qui me semblent beaucoup plus catholique que la devise en vertu de laquelle la République nous gouverne, en présence et sous les auspices de l’Etre Suprême ! …
    Comme vous l’avez écrit :
    ” Un catholique se doit de ne jamais condamner la vérité, même partielle, d’où qu’elle vienne.”

  16. “Vous êtes un grand taquin dans votre style car vous ne devez pas ignorer que ” Monsieur Charles ” a été une expression employée dans certaines circonstances de temps et de lieux …”
    Je ne vois vraiment pas à quoi vous faites allusion. Mon intention n’était nullement de vous taquiner, mais de vous parler respectueusement. Je ne connais pas de “monsieur Charles”.
    Bien sûr que le financement d’un culte par le Trésor public est du vol. Les financements actuels sous le régime de séparation ou sous le régime concordataire sont des compensations des spoliations révolutionnaires.
    Sous l’Ancien Régime l’Eglise subventionnait l’Etat (“donc gratuit”) et finançait gratuitement des services publics (hôpitaux, écoles, maison de retraite etc.)
    Si je ne crois pas une croyance, si je ne participe pas à un culte, je ne vois pas ce qui justifierait que je mette “la main à la poche” pour financer un culte qui n’est pas le mien. C’est du droit naturel. Le financement d’un culte (hors compensation de spoliations) par le Trésor public est du vol.

  17. Louis XVII dont vous ne devez pas ignorer qu’il est un de mes sujets de prédilection a été appelé “Monsieur Charles” durant son emprisonnement au Temple …
    Pour rester sur le sujet de ce fil, et puisque vous persistez et signez par cette expression
    ” Le financement d’un culte (hors compensation de spoliations) par le Trésor public est du vol.”
    aurais-je fait une erreur grave d’interprétation, en concluant – à TGV – que vous accusiez de vol ou de tentative de vol, les associations catholiques qui ont organisé les ostensions limousines, dont on peut lire une présentation sur cette page
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ostensions_limousines ?

  18. Je ne savais pas que Louis XVII avait été surnommé “monsieur Charles”.
    Je ne connais pas l’affaire des ostensions limousines.
    Cependant si vous m’aviez lu attentivement, vous auriez lu que les autorités publiques sont libres d’organiser des manifestations culturelles même religieuses si ces manifestations tournent au bénéfice de tous (le bien commun, y compris le bénéfice financier par le tourisme, l’organisation des loisirs…). Il n’y a pas de raison qu’une manifestation culturelle soit financée sauf si elle a une note religieuse. C’est la liberté religieuse des populations.
    D’ailleurs les “centre culturels musulmans” sont financés par l’argent public alors qu’il ne sont pas fréquentés par tous, ce qui pose un problème délicat, car on peut se demander si le consensus est présent.
    En revanche, financer un culte particulier au moyen de fonds publics est du vol, parce que la foi n’est pas partagée par tous. Le culte n’est pas un service public. Seuls certains y participent selon leur foi.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]