Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie / Homosexualité : revendication du lobby gay / Pays : Angleterre

Le juge qui veut faire mourir Alfie Evans est membre du lobby LGBT

Unknown-7Jeanne Smits indique que la cour d’appel de Londres a rejeté les recours de Tom Evans et de Kate James en affirmant que rien ne permet de dire que le juge de Manchester, Justice Anthony Paul Hayden avait eu en tous points raison d’empêcher les parents d’Alfie Evans d’essayer de le faire soigner à Rome ou à Münich. Alfie, dont le cerveau a subi des dommages « irréversibles » selon les médecins et les juges, ne doit plus recevoir autre chose que des « soins palliatifs » par ce qu’il est dans son intérêt « bien compris » de mourir ! Ce juge Hayden qui a noté dans son jugement du 20 février dernier que Tom Evans s’est « entiché » (ou « obnubilé » : besotted) de son petit garçon…

Le juge Anthony Paul Hayden fait partie d’une association judiciaire pro-LGBT, et il est également le coauteur d’un manuel juridique sur les enfants des couples de même sexe. En tant que membre du BLAGG (Bar Lesbian and Gay Group : groupe lesbien et gay du barreau), Anthony Paul Hayden fait partie de ces juristes qui soutiennent les « lesbiennes, hommes gays, bisexuels et personnes transgenres à tous les niveaux » des professions judiciaires.

Dans le livre qu’il a cosigné avec quatre autres auteurs, le juge Anthony Paul Hayden s’intéresse à tous les aspects de l’homoparentalité, avec des conseils spécifiques, notamment pour ceux qui veulent avoir recours à une mère porteuse (la GPA) rémunérée, pratique interdite au Royaume-Uni où la gestation pour autrui est autorisée dans la mesure où elle est gratuite seulement. On trouve ainsi toutes sortes d’indications sur la manière de réaliser une GPA commerciale à l’étranger : chose possible si on arrive à démontrer qu’on a défrayé l’intéressée des dépenses encourues (ou le manque à gagner professionnel ?). Le juge Hayden évoque dans la préface de l’ouvrage « le concept en perpétuelle évolution de la famille ». On comprend mieux l’irritation du juge lorsque l’avocat de Tom Evans, Paul Diamond, évoquait mardi des questions de « civilisation » pour réclamer le droit des parents de prendre les décisions médicales pour leurs enfants.

En novembre 2017, le juge Hayden a rendu une décision ordonnant que l’alimentation et l’hydratation d’une femme de 72 ans en état de conscience minimale à la suite d’une rupture d’anévrisme due à une chute soient retirées, parce qu’elle aurait trouvé sa situation « non seulement intolérable mais humiliante ». L’hôpital voulait continuer de la nourrir par le biais d’une sonde nasogastrique qu’elle avait arrachée une cinquantaine de fois ; sa fille était favorable à l’arrêt de l’alimentation pour la faire mourir et le juge a retenu un courriel de la dame, envoyé en 2013, où elle évoquait son désir de ne pas vivre si elle se trouvait gravement handicapée.

Depuis lundi soir, les parents se battent aux côtés de leur petit, entourés de forces de l’ordre, surveillés, fouillés chaque fois qu’ils reviennent dans la chambre de leur enfant. Tom Evans, épuisé, a fait savoir qu’il n’avait pas dormi depuis trois jours. Il continue. 

Des médecins de l’hôpital sont venus expliquer à la barre que tout le monde parmi le corps médical a trouvé normal qu’Alfie continue de respirer de manière autonome après le retrait de la ventilation. Devant un juge antérieur, ils avaient déclaré tout aussi doctement que l’on pouvait s’attendre à une mort dans les quelques minutes, en tout cas « très rapide ». A l’heure d’écrire, cela fait plus de 48 heures qu’Alfie respire seul. Au bout de 33 heures, il a enfin reçu un peu de nourriture… Mais les médecins et leurs conseils ont fait savoir à la cour de Londres qu’il est tout à fait possible qu’atteint par telle ou telle infection respiratoire, Alfie ne meure subitement dans l’unité de soins intensifs où il se trouve toujours (sans soins intensifs).

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

14 commentaires

  1. Une admiration sans bornes pour l’énergie et le courage de ces parents pourtant très jeunes, mais exemplaires. Et mes prières pour qu’ils “tiennent le coup” et ne se révoltent pas contre Dieu.
    Quelle société monstrueuse sommes-nous en train de construire… On sera bientôt obligés de vivre comme les Amish ; en cas de problème de santé je refuserai l’hospitalisation de mes enfants, surtout celle qui est handicapée.
    C’est complètement fou et surréaliste d’en être arrivés là.

  2. Que l’on ne vienne pas me parler d’impartialité de la justice quand un magistrat peut militer activement pour contourner ou faire changer la loi au profit d’une ultra minorité et non pas pour le bien commun. Il est vrai qu’en France avec les juges du fameux “mur des cons” nous ne pouvons donner de leçons. Mais à part cela tout va bien.

  3. nous voyons que la justice en Angleterre est aussi pourrie que la notre.

  4. justice parodie Ils sont bien tous ridicules avec leurs perruques et fanfreluches !et on est en 2018 ?

  5. De même que des catholiques courageux se lacent à ouvrir des école hors contrat, ne serait-il pas opportun de reprendre la longue tradition catholique de fonder hôpitaux et maisons pour personnes âgées annonçant clairement le respect absolu de la vie humaine?

  6. J’ai téléphoné à l’ambassade de Grande Bretagne pour leur faire part de ma consternation. Calmement mais posément

  7. “surveillés, fouillés chaque fois qu’ils reviennent dans la chambre de leur enfant”
    AH! Cette chère Elisabeth….
    Elle a fait de son royaume, une cour des miracles dont la porte de sortie accède à l’Enfer.
    Ils nous surprendront toujours ces anglois!

  8. Vous êtes certain qu’avec un tel déguisement les deux jeunes et courageux parents peuvent le prendre au sérieux. Comment un guignol déguisé de la sorte peut penser être légitime pour une décision qui le dépasse car c’est bien Dieu qui nous a tissé dans le sein de notre mère. Le Christ nous a mis en garde. Que l’on soit déguisé ou pas.

  9. Il faut prier pour les courageux parents, mais aussi pour ce monstrueux personnage qui n’a d’ homme et de juge que les noms !
    S’il ne réalise pas sa faute et qu’il ne se convertit pas, il est bon pour la damnation éternelle…

  10. A vomir…
    Et dire que de plus en plus de catholiques, y compris des clercs, estiment que Satan est un concept médiéval suranné… alors qu’il règne de plus en plus ouvertement sur ce monde déliquescent.

  11. Ce sont des monstres ! Quelle inversion des valeurs !
    Ce juge doit être cité au tribunal de Dieu et expédié le plus vite possible !

  12. Ce magistrat se déshonneur et altère l’image de sa profession !!!

  13. Nous récoltons ce que nous n’avons cessé de semer depuis des décennies en France et en Europe : lorsqu’on favorise et sème une culture de la mort, on en récolte les fruits. C’est une loi implacable ! Encore un juge terroriste, sodomitophile et christianophobe !

  14. Les médecins et leurs conseils de l’hôpital où il fait bon mourir : serment d’Hypocrites !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services