Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Le journal La Croix veut-il toujours le règne de Dieu ?

Près de 200 ans après la naissance de leur fondateur, les assomptionnistes (propriétaires du groupe Bayard, qui édite La Croix) fêtent la mémoire du père d'Alzon. Il semble qu'il y a, depuis quelque temps, une légère dénaturation de ses objectifs… La devise choisie fin XIXe par le père d'Alzon est "Adveniat regnum tuum". Le P. Hervé Stéphan, ancien supérieur général des Assomptionnistes (1975-1987) expliquait que, prendre cette devise au XIXe siècle, c’était afficher la volonté de «contrecarrer les mouvements athées et anticléricaux et rétablir Dieu dans ses droits».

Aujourd'hui, Vincent Leclercq, enseignant de théologie morale et bioéthique au Theologicum de la Catho de Paris, indique que, en ce début de XXIe siècle, il s’agit davantage de «voir comment Dieu est présent et actif dans la vie du monde d’aujourd’hui».

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

11 commentaires

  1. C’est bien le language actuel :
    Chercher Dieu dans le vécu c’est à dire partout SAUF dans Son Evangile et Son Eglise !

  2. Quel est désormais le bailleur de fonds de la dite Croix?

  3. Et c’est le mal de toute la presse catho bobo qui voudrait que les cathos soient dans le monde et ne se fasse pas remarquer… Mais ca ne me surprend même plus

  4. Attention au terme “mémoire” qui dans la forme ordinaire a un sens précis.
    Dans le cas des assomptionistes, il ne s’agit pas d’une mémoire au sens du calendrier liturgique : le P. d’Alzon n’est pas même béatifié !
    Cette expression de “fêter la mémoire” est ambigüe.

  5. nous avions bien écrit: “la croix sans la bannière”!

  6. «voir comment Dieu est présent et actif dans la vie du monde d’aujourd’hui» : cela laisse rêveur. J’aurais tendance à croire que si Dieu ne nous faisait pas la grâce imméritée de seulement nous penser, nous serions instantanément anéantis ! A partir de là un journal catholique peut broder…

  7. Comme s’il fallait s’en étonner… Quand on a accepté la République, l’Enfer n’est plus qu’à un pas.

  8. Au début du 20ème siècle, notamment lors de l’affaire Dreyfus, le Journal La Croix était encore catholique et avait le courage de dénoncer les ennemis de la France.
    Aujourd’hui, il collabore avec eux.

  9. Après les Jésuites et les Dominicains, les Assomptionnistes ont fait leur “révolution culturelle”. Malheureusement, du fait de la diffusion des différentes publications des éditions Bayard, c’est sans doute la plus toxique pour les enfants de Dieu.

  10. Si les Assomptionnistes fêtent la mémoire de leur fondateur, ce doit être une mémoire sélective.
    En effet, le P. d’Alzon n’est pas réputé pour ses propos philosémites … c’est le moins que l’on puisse dire !

  11. Bof. Tout le groupe Bayard est imbibé de modernisme et de laïcisme jusqu’à la moelle. Rien de nouveau sous le soleil.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services