Le groupuscule LGBT de Paris, sous perfusion des subventions

Extraits du rapport moral du Centre Lesbien Gai Bi & Trans de Paris Ile-de-France pour l'exercice de mars 2011 à mars 2012 :

"200 000 euros de budget à gérer, 3 salariés à temps partiel et un vacataire pour
l’activité jeunesse à encadrer, des locaux à entretenir, des subventions à sécuriser et à augmenter"

"Malgré la crise économique et la baisse des subventions publiques, le bilan financier est
très positif car nous avons continué d’augmenter nos ressources propres et parfaitement
maîtrisé nos dépenses. Il faut le dire très clairement, sans subventions publiques et en particulier sans le soutien
constant de la Ville de Paris qui a fait le choix de nous attribuer un local géré par une
société d’économie mixte et de nous allouer une subvention pour en payer le loyer et les
charges, nous serions contraints d’envisager de quitter les lieux
.
Aussi, nous félicitons-nous de la reconduction de la convention triennale qui nous lie à la
Ville de Paris, mais aussi de la reconduction des subventions de l’Agence Régionale de
Santé d’Ile-de-France et de la Région Ile-de-France
. Nous remercions également Sidaction
et la Fondation de France qui cofinance le projet vieillir LGBT de 2012."