Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Le gouvernement luxembourgeois veut redéfinir ses relations avec l’Eglise

Dans un récent discours, le premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel, prône un "système unique de valeurs", à introduire dans l'enseignement, comme si c'était à l'Etat, ou à un gouvernement, de définir le corpus de valeurs à vivre, appliquer et respecter :

X"Une autre question que nous voulons soumettre au référendum est celle du financement des ministres des cultes. Nous sommes d’avis que ce débat s’impose dans notre société. Et nous avons l’intention de mener ce débat avec sérieux et dans le respect mutuel.

De plus, nous voulons, d’une manière générale, redéfinir les relations entre les religions et l’État en les rendant plus transparentes. À l’école, nous voulons remplacer les cours d’instruction religieuse et de morale laïque par un cours unique d’éducation aux valeurs. Par cette mesure, nous voulons éviter que l’enseignement ne divise les enfants en deux groupes ; l’école est là pour unir. Bien sûr, les Églises et les communautés religieuses resteront libres d’organiser leurs cours à l’avenir et l’école les aidera à résoudre des questions pratiques. Avec les enseignants dispensant les deux cours – instruction religieuse et morale laïque – on préparera les changements qui leur permettront de continuer à travailler dans l’enseignement.

Nous voulons réorganiser les célébrations pour la fête nationale en introduisant un nouvel acte central à caractère civil. Bien sûr, l’Église conserve le droit et la possibilité de célébrer un Te Deum solennel. Cependant, il nous semble important d’organiser, notamment pour la fête nationale, un acte auquel tous les habitants du pays et toutes les religions puissent s’identifier, qui ne donne à personne le sentiment d’être exclu et qui soit le reflet du pays dans sa diversité et sa cohésion. Bien sûr, nous voulons discuter ces réformes avec tous les partenaires, y compris les Églises."

La pétition lancée par des parents en faveur du maintien du système actuel rencontre un franc succès auprès des résidents.

Pour les lecteurs luxembourgeois du Salon Beige, Madame Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée chargée des Français de l'étranger, sera en visite à Luxembourg le 13 janvier. Réception à 18h30, à la résidence de l'ambassadeur, 21 rue Notre-Dame, Luxembourg.

Partager cet article

14 commentaires

  1. Est-ce qu’au Luxembourg la SCOLARISATION est obligatoire et pas seulement, comme en France, l’INSTRUCTION?
    Si la scolarisation est obligatoire, il est sans doute pertinent de faire évoluer vers le progrès que constitue l’obligation d’instruction (et non de scolarisation), plus conforme à la nécessaire subsidiarité et plus respectueuse des droits de chacun.

  2. encore un gouvernement de métastasé comme diraient d’autres commentateurs!

  3. Le Luxembourg est entre de très mauvaises mains, la volonté affichée tranquillement, comme Peillon en France, que c’est à l’Etat d’être l’alpha et l’Oméga de ‘éducation des enfants est totalitaire, je souhaite un réveil des citoyens de ce pays très rapidement s’ils veulent encore exister demain, en tous cas sous une autre forme que comme un troupeau de consommateurs décervelés “pour leur bien”.

  4. Encore UN qui obéit aux ordres des llobbies…..
    Vérifier ses comptes serait intéressant…….
    Comment peut-on être aussi transparent dans la corruption????
    Il demande un système unique prôné par toujours les mêmes
    F/m “système unique” pour unir …..
    On ne peut pas unir des personnes par idéologue ….

  5. Voilà un bel exemple de “normalisation”, comme si la loi naturelle et surnaturelle qui a pour auteur le seul vrai Dieu n’était pas la seule solution. Pluralisme et tolérance pour toutes les erreurs et persécution sans faille de la vérité, le programme est bien connu.

  6. Il ne faut pas oublier que le fil conducteur de cette démarche c’est le Jansénisme qui en son temps voulait que le parlement dicte sa façon de penser aux évêques de France
    Le temporel voulait commander le spirituel

  7. L’uniformité de tous, camouflée sous le prétexte d’unité, la technique du soit-disant dialogue (pour mieux vous endormir et vous étrangler) sont les modes d’action classiques et récurrents de la franc-maçonnerie. bas les masques !

  8. On devrait plus souvent regarder du côté du Luxembourg. Depuis quelques années c’est là que se mène la danse des avancées sociétales, comme un atelier des “réformes” et “réécritures” à imposer ensuite via la Commission européenne aux nations membres. La méthode et la sémantique sont tout à fait caractéristiques.Et ça fascine nos intellectuels et nos médias, comme des lapins dans des phares.

  9. Rappelons que ce petit normalisateur au petit pied est homosexuel et socialiste, juste en passant.

  10. Une volonté de séparation de l’Eglise et de l’Etat qui ne dit pas son nom…

  11. Je crois qu’il est homosexuel,cela explique sa haine de l’Eglise

  12. Est-il cependant permis de penser cependant qu’effectivement un très gros travail reste à faire pour définir les grands traits de la morale naturelle, non fermée au surnaturel mais compatible avec lui ? Sans négliger la religiosité naturelle, il n’aborderait pas la morale humaine sous l’angle religieux mais sous un angle profane, sainement laïc, distinguant bien culture et foi (V. les réflexions de Mgr Brugués)? Ce travail servira de base à des enseignements adaptés aux âges, niveaux et milieux de vie.
    On n’a pas assez développé la réflexion pédagogique basée sur l’univers de la “loi naturelle”, si méconnue et même dédaignée jusque dans l’Église. Ce que les Encyclopédistes ont fait avec des contenus révolutionnaires destructeurs, on peut le faire avec des contenus sains… On s’y emploie.

  13. A quoi servent les rois, princes et grands-ducs s’ils tolèrent des choses pareilles dans leurs pays respectifs ? Un monarque devrait avoir un droit de veto si la loi franchit les bornes naturelles.

  14. Luxembourgeois votre gouvernement vous propose de troquer l’Église de Dieu contre l’église de Satan.
    La première est ouverte et prêche la vérité,
    la seconde est occulte et prêche le mensonge !

Publier une réponse