Le gouvernement est responsable des violences

Laurent Wauquiez, député UMP de Haute-Loire,déclare au Figaro :

"La façon dont a été gérée la manifestation par la préfecture de
police de Paris est à l'image du mépris et de la violence dont fait
preuve le gouvernement à l'égard des opposants à la loi Taubira
depuis le début.
C'est absolument inacceptable que des enfants et des
familles, qui n'avaient absolument rien de violents, se voient opposer
comme seule réponse des jets de gaz lacrymogène par les forces de
l'ordre. Ce comportement est scandaleux.

 

N'y a-t-il pas eu quelques provocations?

Non,
la Préfecture de police en fermant les Champs-Élysées et en
contingentant la manifestation à quelques boulevards a tout fait pour
aboutir à ces provocations
. Il est scandaleux d'opposer la violence à
l'expression sereine et déterminée du mouvement contre le mariage pour
tous. Le président de la République, le ministre de l'Intérieur et la
Préfecture de police sont les vrais responsables de ce qui s'est passé.
"

13 réflexions au sujet de « Le gouvernement est responsable des violences »

  1. Jo

    Ecoutez tous demain la Voix de la Russie, leur analyse de la manifestation du 24 mars va être particulièrement intéressante !
    Restons unis, le combat et la cause en valent la peine ! Protégeons les enfants, nos enfants, vos enfants d’aujourd’hui et à naître ! Protégeons les familles. Le combat doit continuer ! Courage à tous !

  2. Exupéry

    D’accord avec Isabelle.
    Le gus “à capuche” (pourquoi cacher son “faciès” alors que tout le monde est à visage découvert?) semble particulièrement violent, et un membre du service de sécurité de la Manif pour tous, est même obligé de le repousser physiquement.
    De toute façon, vu l’honnêteté de ce gouvernement et de ses mœurs, il ne pouvait qu’avoir infiltré des gus servant ses intérêts…

  3. c

    “l’homme à la capuche…”
    Pour ceux d’entre nous qui ont été sur les Champs entre la barrière policière haut et bas des Champs, il est évident que nous nous sommes d’un coup (alors que nous étions tous en famille) trouvé face à certains individus qui n’avaient aucun rapport avec la manif. Et il y avait certains conducteurs de certaines voitures de sport de très haute gamme qui n’appréciaient vraiment de voir le bon peuple de France se baladant en famille sur cette avenue.
    En outre pour les français non parisiens (eux doivent savoir ce que sont aujourd’hui les Champs) c’était assez symptomatique… Un contraste saisissant entre deux mondes…

Laisser un commentaire