Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Communisme / Pays : Chine

Le gouvernement chinois intensifie les efforts pour établir un christianisme “nationaliste”

Le gouvernement chinois annonce sa volonté de promouvoir une théologie chrétienne nationaliste, afin d’exercer un contrôle plus grand sur la population.

C’est un signe très négatif qui montre la volonté réelle du gouvernement chinois de contrôler à la fois la doctrine chrétienne et les faits et gestes de son peuple. Ce projet est né d’une campagne « anti-église » réalisée dans la province de Zhejiang, région surnommée la « Jérusalem de Chine », où plus de 360 temples ont été démolis et où se construisent des églises chrétiennes.

Le 13 août la croix d’une église de Wenzhou fut arrachée après deux mois de veille que les chrétiens avaient maintenue pour la protéger. Les chrétiens veilleurs avaient déjà été frappés à coup de matraque par la police, et certains gravement blessés.

On justifia ces attaques de la police par le prétexte d’un projet d’embellissement urbain nécessitant la destruction d’édifices considérés comme structures « illégales ». Pourtant ces églises avaient été approuvées par les municipalités et il n’y a pas de loi interdisant les croix dans les édifices.

Tandis que les églises construites dans les maisons et les églises non déclarées ont connu une augmentation des persécutions depuis 2008, aujourd’hui les attaques contre les églises approuvées sont sans précédent. Conscient du développement croissant du christianisme qu’il ne parvient pas à contrôler, le gouvernement chinois voulut s’en prendre notamment aux églises souterraines. Ce dernier est toujours très attentif  à tout ce qui pourrait menacer son pouvoir dans son essence ou dans son idéologie.

International Christian Concern lança une pétition auprès du gouvernement de Chine pour mettre fin à l’élimination des croix et à la démolition des églises, sachant que ces actions sont illégales selon la Constitution chinoise.

Malgré les persécutions, c’est un message d’espérance qu’envoient les chrétiens de Chine; ils disent qu’ils veulent « lutter, lutter jusqu’à la fin » ; ils ne sont pas surs de pouvoir maintenir dressées les croix des églises, mais ils sont déterminés à rester fidèles et à ne pas craindre l’injustice.

Partager cet article