Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Insécurité, Justice : le général de gendarmerie Soubelet sort un livre

A l'heure où le ministre de la Défense essaye de réduire au silence les vieux généraux en position de deuxième section, voici qu'un général en activité va sortir un livre qui risque de faire du bruit. Il ne s'agit pas de n'importe quel général mais du général Soubelet surnommé "général Courage" après les propos qu'il avait tenus le 18 décembre 2014 devant la commission parlementaire dans le cadre de ses travaux sur la lutte contre l'insécurité et qui lui avait valu une mise à l'écart disciplinaire camouflée en affectation à la tête de la gendarmerie de l’Outre-mer.

Il avait notamment déclaré :

Sans-titre"Si vous interpellez un mineur d’origine étrangère, vous pouvez tout de suite le remettre dehors, car on n’a pas les moyens, de mener une procédure à son terme, compte tenu du fait, qu’il faut un interprète et qu’il n’y a pas les moyens de payer un interprète.Dans ce cas-ci, le Député demande au Général : de qui émanent ces instructions. Le général répond : « Le Parquet », il reconfirme « Le parquet ».

J’ai appris à cette occasion, que le déferrement devant les magistrats, parfois même la mise en garde à vue était soumis à un critère de valeur de vol, de cambriolage, c’est-à-dire moins de 300 euros, on remet tout le monde dehors et on ne présente personne. Voilà aujourd’hui, la réalité de terrain, la vraie réalité.

Ceux qui évidemment sont interpellés par les policiers ou les gendarmes et qui sont dehors dans les conditions que je viens d’indiquer, continuent leurs activités. Non seulement, ils continuent leurs activités, mais par ailleurs, ils ont vis-à-vis des détenteurs de l’autorité publique que sont les gendarmes et les policiers un certain détachement pour ne pas dire autre chose.

C’est à cela que les gendarmes sont confrontés dans la vie quotidienne. Et très honnêtement, je dois vous dire, c’est assez compliqué de maintenir la motivation dans nos troupes dans ces conditions-là, parce qu’il faut vraiment avoir foi dans son métier pour continuer avec la même motivation (…)

Alors, je ne voudrais pas faire de « stigmatisé », parce qu’il y a effectivement un problème de population étrangère, dans notre pays en terme de délinquance. C’est clair, nous avons un certain nombre d’affaires qui le démontrent très clairement. Là il ne s’agit pas d’un jugement ou d’une opinion, il s’agit d’un constat. Le constat est en terme de cambriolages, nous avons une difficulté avec les populations étrangères, en particulier les mineurs, parce que ceux qui organisent des bandes de mineurs sont chargés de cambrioler dans telle zone ou telle zone. Parce que tout cela est bien entendu très bien organisé, c’est très hiérarchisé. Il s’agit de structures presque mieux organisées que nous. Il y a des chefs, des sous-chefs, des réseaux, des points de rendez-vous. Il faut qu’il y ait un certain rendement. Ce sont des choses qui sont complètement établies » (…)

La réalité est celle-là et il de mon devoir de vous le dire, Il me semble, et cela n’est que mon opinion et je prends beaucoup de précautions pour dire cela, et que la politique qui est menée aujourd’hui, comme hier d’ailleurs, par la protection judiciaire de la jeunesse semble datée d’un autre âge."

1507-1La sortie de son livre mettrait en ébullition le ministère de l'intérieur :

"Le 24 mars, le général de corps d’armée Bertrand Soubelet publiera, chez Plon, un ouvrage intitulé "Tout ce qu’il ne faut pas dire". Si le titre annonce la couleur, le sous-titre est encore plus clair: "Insécurité, justice, un général de Gendarmerie ose la vérité". Nous n’avons pu prendre connaissance du contenu de ce livre, mais il doit être sensible, surtout si l’on se rappelle que le franc-parler du général lui avait valu, le 1er septembre 2014, de perdre sa place de Directeur des opérations et de l’emploi, c’est à dire de numéro 3 de la Gendarmerie.

D'autant qu'il est extrêmement rare, en France, de voir des généraux en activité s'exprimer sur des sujets d'actualité. Cette publication aurait dû rester secrète jusqu’au dernier moment. Mais, suite à une maladresse de la société de distribution de Plon, la parution a brièvement été annoncée en ligne. Vite retirée, l’information n’a pourtant pas échappé à la veille du ministère de l’Intérieur et de la Direction générale de la Gendarmerie, où les esprits sont désormais en ébullition en attendant de savoir ce qu’a pu écrire le "général Courage", comme il avait été surnommé lors de son éviction."

On comprend leur crainte car le livre est déjà classé comme meilleure vente depuis 4 jours sur Amazone alors qu'il ne sort que …le 24 mars.

Partager cet article

18 commentaires

  1. Déjà meilleure vente sur amazon…

  2. Bien entendu, nous attendons d’en savoir plus sur le contenu du livre dudit “général Courage”, tant il est vrai que la Police et la Gendarmerie française se sont disqualifiés par leurs comportements honteux lors des manifestations contre la loi dite Taubira…
    Le général Soublet a-t-il eu le courage d’aborder ce sujet dans son livre ?
    La haute hiérarchie civile, militaire et religieuse nous paraît si souvent indigne ces derniers temps, si peu prompte à faire preuve de courage (comme au temps de l’OAS par exemple…) que je demande à voir…
    Regardez le général Piquemal “regretter” et prendre ses distances avec le valeureux mouvement Pegida…
    ONLR ! Toujours…
    Résistance !!!

  3. Soyons certains qu’au moins un membre de la “Société de distribution de Plon” n’a pas commis une “maladresse”, mais une forfaiture pour donner au gouvernement le temps de prendre des mesures “républicaines”.
    Les traîtres sont partout… dans les organismes potentiellement stratégiques.

  4. Commandé…

  5. @Exupéry.
    Tout à fait d’accord avec vous. Certainement pas une maladresse.

  6. Merci à tous les généraux qui agissent pour notre France.
    Nous serons derrière vous…au premier signe de votre part.

  7. le général Soubelet va être débarqué par décret pris en conseil dss ministres et mis à la retraite d’office, sans passer par la 2ème section…

  8. Tout cela pour nous expliquer que la Gendarmerie s’occupe des cambriolages supérieurs à 300€.
    Quelle merveilleuse nouvelle.
    Voilà des gens qui savent donner le goût de l’effort.

  9. comme Résistance,je suis curieux de savoir comment a réagi le général Soublet ,le soldat de Plon, à propos de LMPT.

  10. Il faut donc interdire Amazon…

  11. A force de mettre hors circuit des gens qui fond du commandement ces imbéciles du gvt créent un début de forces d opposition. Moi qui croyaient que tous les officiers étaient carriéristes , je suis heureux de m être trompé. Ils ont enfin compris qu on voulait détruire la France à travers celle de l Armée et de la Gendarmerie. Le Grand Soir va arriver une fois qu il. Y aura plus de force publique armée; c est le but fm . Ne resteront que des esclaves au profit du monde apatride. Triste avenir ! Et nous en sommes qu au début des tribulations annoncées.

  12. Commande passee. Edouard

  13. On peut être au moins fier, aujourd’hui en France, de certains de nos généraux dans l’armée.

  14. Il y a 76 ans un general à titre temporaire s’etait exilé à Londres pour organiser la resistance; aujourd’hui le president russe souhaite la bienvenue aux français desireux de s’installer dans la Rodina en attendant, peut-être, des jours meilleurs.

  15. Vu l’état de décrépitude effarant de la gendarmerie cela fait plaisir de voir qu’il existe encore des gendarmes DIGNES DE CE NOM !!!

  16. Simplement Merci mon Général
    l’Armée le seul salut pour notre France

  17. Mon Générale,
    Il est trop tard pour redresser la FRANCE depuis que le Générale DE GAULLE nous quitté.
    Plus de civisme,Plus rien?
    Nous devons occuper les légionnaires dans tout
    les sites sensibles et faire régner le respecter l’ordre.
    BON COURAGE à TOUTE VOTRE Equipe

  18. Commandé moi aussi ! Les censeurs vous font de la publicité, bravo mon général, j’ai hâte de connaître la teneur de votre livre. Les personnes sensées de ce pays sont avec vous. Évidemment, pas les idéologues de la déconstruction.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services