Le fond marxiste du livre "Pour que vive la France"

Un ancien parlementaire dresse une sévère critique du dernier ouvrage de Marine Le Pen :

"Le dernier livre de Marine Le Pen surprend. Il n’est pas « de gauche », mais carrément marxiste. En gros, le marché (qui serait une « invention », sic page 89) est le mal absolu, et l’État le bien absolu. Marx, c’est la synthèse d’Hegel et de Feuerbach : le culte de l’État et le rejet du christianisme. Le livre reprend le premier thème à satiété. Il n’exclut pas le deuxième mais se limite à quelques sous-entendus discrets. Il comprend deux parties, l’une pour désigner l’ennemi, l’autre pour apporter des solutions."

Addendum 4 mars : Yvan Blot, l'auteur de cet article, affiche ce texte sur Atlantico.