Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture : cinéma

Le FN soutient l’interdiction aux mineurs du film porno Love

Le collectif Culture du FN soutient l'association Promouvoir contre la libre diffusion aux mineurs d'un film pornographique :

"[…] D’ailleurs qu’a trouvé Fleur Pellerin pour faire à nouveau parler d’elle en plein mois d’août ? Réclamer qu’un film, au caractère pornographique avéré, ne soit pas interdit aux moins de 18 ans. Il s’agit de Love, réalisé par gaspard Noé, auteur de Into The Void (excellent film d’un strict point de vue formel) et d’Irréversible. N’y-a-t-il pas plus urgent ? Rappelons au ministre que les règles sont faites pour être appliquées, et que l’interdiction aux moins de 18 ans, autorise le film aux plus de 18 ans. Quand il y a des scènes explicitement pornographiques, un film doit être interdit aux moins de 18 ans. Il ne s’agit pas de censure, mais de bon sens. Par cette nouvelle polémique, Fleur Pellerin démontre qu’elle est complètement perdue. Qui peut imaginer que les adolescents de 16 ans se précipiteront pour voir ce film exigeant, et probablement un peu dépressif ? Gardons les règles, car à chaque fois que l’on cède, c’est l’avenir qui est menacé."

"Le Lab d’Europe 1 a publié des extraits d’une conversation entre Sylvain Chazot [journaliste] et moi-même [Gabriel Robin, secrétaire général du collectif]. Longue conversation d’à peu près vingt minutes, durant laquelle j’ai pu expliquer pourquoi il me paraissait nécessaire d’interdire le film Love aux moins de 18 ans. La retranscription sommaire de l’entretien ne me paraissait pas à même de dévoiler l’intégralité de ma pensée, relative à la micro polémique autour du film Love. Voici, en quelques points, les éléments essentiels à retenir :

-Répétons-le, Love comprend des scènes de nature à heurter la sensibilité des plus jeunes. Les oeuvres filmées présentant des scènes pornographiques doivent être interdites aux moins de 18 ans.

-L’interdiction d’un film aux moins de 18 ans n’équivaut pas à de la censure. En effet, le film reste autorisé aux plus de 18 ans. Pour qu’il y ait censure d’un film, il faudrait qu’il soit interdit de diffusion, y compris aux majeurs.

-L’équipe à l’origine du film Love cherche la polémique pour assurer la promotion du film. De la même manière, Fleur Pellerin remue ciel et terre pour se faire remarquer (ce ne sera pas par son travail).

-Les films « maudits » à l’image sulfureuse ont toujours existé, l’interdiction aux mineurs a parfois pu renforcer leur statut d’oeuvres cultes. Pensons à Pasolini, Kubrick, ou bien encore Lars Von Trier. Sans règles fermes, il n’y a plus de transgression possible pour les artistes.

-Oui, la pornographie s’est banalisée avec internet. Ce phénomène nourrit parfois une indifférence coupable des jeunes par rapport à la sexualité, l’assimilant à des pratiques qu’ils observent dans des films tournés par des professionnels. Par ailleurs, l’industrie du sexe exploite trop souvent des hommes, et des femmes. Je trouve cela regrettable, et je ne crois pas qu’il faille le banaliser (notamment en annulant l’interdiction aux moins de 18 ans d’un film, certes « artistique », mais aussi,par certains aspects, pornographique)."

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Allons-nous laisser la culture de mort triompher ?

JAMAIS

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique