Le FN devient le problème de la gauche

Dans Minute, Antoine Vouillazère tire les leçons de la législative dans l'Oise, qui a vu l'élimination du PS au premier tour et la quasi-égalité du FN et de l'UMP au second. Extraits :

"Le premier enseignement est que
l’implantation locale paye
. Le mérite
en revient à Florence Italiani bien
sûr, mais aussi à Michel Guiniot, secrétaire départemental du FN, qui a
dirigé la campagne de la candidate.
Membre du FN depuis près de
vingt-cinq ans et membre de son bureau politique, conseiller municipal
de puis 1995 et conseiller régional
de puis 1993, Guiniot est de ceux qui
ont toujours plaidé et oeuvré pour
l’enracinement des cadres frontistes
.
Et si le résultat de dimanche a attiré
les caméras sur l’Oise, le cadre frontiste
a raison gardée en parlant de
« réplique exacte de la cantonale [de]
Noailles en 2011
».
Il y a deux ans en effet, le candidat
de gauche avait été sorti au premier
tour, laissant s’affronter, déjà, Florence
Italiani et Jean-François Mancel, ce
dernier ne l’emportant que de 210
voix! La candidate FN avait recueilli
48,33 % des voix et Mancel, conseiller
général sans discontinuer depuis
1979 (et président du conseil général
de 1985 à 2004!), n’avait été réélu
qu’avec 51,67 % des voix. La réplique
de la législative a montré en fait, a
expliqué Guiniot, « que notre implantation
est totale, non plus sur un canton
mais sur une circonscription
».
Ce succès pourrait avoir des conséquences à court terme au sein du
FN si son actuel secrétaire général,
Steeve Briois, emporte l’an prochain
la mairie d’Hénin-Beaumont,
dans le Pas-de-Calais, comme c’est
probable
. […]

Le deuxième enseignement de ce
scrutin est que le « front républicain »
est mort
. La candidate socialiste a
refusé d’appeler à voter pour Jean-
François Mancel, tant en raison de sa
personnalité que de ses positions
politiques trop droitières à son goût,
et les électeurs n’ont eu que faire de
l’invocation par Harlem Désir des
« principes républicains » pour faire
battre la candidate du FN
.
Joël Gombin, doctorant en science
politique à l’université de Picardie,
a eu le temps d’étudier, dès lundi, les raisons de la progression de
vingt points de Florence Italiani
d’un tour à l’autre dans un contexte
d’un peu plus forte participation
(+ 3 points). […]

1. entre 40 et
45 % des électeurs de Sylvie Houssin,
la candidate PS éliminée, se sont
reportés sur Florence Italiani,
lui apportant ainsi au moins 2500 suffrages;

2. la candidate FN a bénéficié
des voix d’environ 3500 électeurs
qui s’étaient abstenus au premier
tour;

3. autour de 2000 personnes
qui avaient voté pour Jean-François
Mancel le 17 mars ont voté… pour
Florence Italiani le 24 mars. […]

Si « le Front national absorbe la
contestation nationale », comme l’écrit
Cambadélis, on retiendra donc aussi, avec Joël Gombin, que si les phénomènes
observés dans l’Oise se
confirment lors des municipales et
des européennes de l’an prochain,
puis lors des régionales de 2015, ils
« pourront faire très mal à gauche
comme à droite
». Et surtout à
gauche? « Il est sans doute temps,
conclut-il, que la gauche arrête de penser
que le Front national, c’est le problème
de la droite.
»"

11 réflexions au sujet de « Le FN devient le problème de la gauche »

  1. G

    – “Steeve Briois, emporte l’an prochain la mairie d’Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, comme c’est probable”.
    – “le « front républicain » est mort”
    Ouh là là ! Ça me rappelle les élections de 2012 où Marine devait être présente au 2e tour face à Hollande !

  2. Luc

    Une alerte à la bombe a interrompu ce matin une conférence de presse à Paris des opposants au projet de loi sur le mariage homosexuel.
    La police a fait état vers 10 heures d’un appel anonyme annonçant qu’ »une bombe allait exploser dans les vingt minutes » et a fait évacuer le café du 15e arrondissement de Paris où se tenait depuis une heure la conférence de presse du collectif La Manif pour tous. Les forces de l’ordre bouclent actuellement l’avenue de la Motte.jpgcquet, alors que les équipes de déminage arrivaient sur place.
    http://effondrements.wordpress.com/2013/03/19/24-mars-apres-le-printemps-arabe-le-httpwww-printempsfrancais-fr/#comment-8721

  3. jejomau

    UN seul mot d’ordre : faire tomber TOUS CEUX QUI soutiennent cette loi inique sur le pseudo-mariage homosexualiste.
    Ces Maçons viennent d’entériner qu’en s’entêtant, leur victoire sera une victoire à la Pyrrhus.
    OUI. C’est ce qu’on veut : et le FN reviendra sur cette loi. Vous aurez perdu le pouvoir politique et … en prime cette loi sera mise à la poubelle !
    On peut continuer bien le dire à nos maires et sénateurs : https://www.lesalonbeige.fr/save/Images-TYPEPAD/op%C3%A9ration-s%C3%A9nat.html

  4. nemo

    à G
    Je ne sais pas si les “prédictions” de Minute se réaliseront ? (les militants vivent d’espoir et la presse de scoops)
    Ce qui est sur c’est que la situation a changé .S’il y avait des élections aujourd hui … Nous aurions probablement les mêmes surprises qu’en Italie .

  5. Jo

    @G
    Rappelez-vous que les socialos ont fraudé les élections de 2012, que le Conseil constitutionnel l’a reconnu mais qu’ils n’ont pas annulé pour autant l’élection !
    Il y a là encore une volonté de normalité et d’égalité !
    Les boyaux rouges n’oubliront pas le moment venu !

  6. scat

    “Le FN devient le problème de la gauche”: est-ce nouveau ? N’est-ce-pas Le Pen qui a empêché Jospin d’être élu président de la République en 2002 en le privant de second tour (Jospin aurait battu Chirac) et donc empechant le PS de gouverner de 2002 à 2007 ??
    En vérité, le FN est le problême de la gauche ET de la “droite”.

  7. G

    @ nemo
    C’est pour cela qu’il faut se concentrer en priorité sur les prochaines élections de 2014 (municipales puis européennes).
    Après (2017 ?), il peut se passer énormément de choses, notamment au niveau international…
    Comme dit un proverbe chinois, “ce n’est pas le but de la promenade qui est important mais les petits pas qui y mènent”.

  8. Manu

    @G
    Oui, et puis quand on relit cet article du Parisien de la veille du premier tour
    http://www.leparisien.fr/espace-premium/oise-60/le-fn-arbitre-du-duel-mancel-houssin-16-03-2013-2643565.php
    on se dit que la prochaine fois, ce sont plutôt les (social)istes qui diront
    “Ouh là là ! Ça me rappelle les élections de 2013 où Houssin devait être présente au 2e tour face à Mancel !”
    Némo a raison : en 10 mois, la donne a vraiment changé, ouvrez les yeux.

  9. maguelone

    Vu le silence impressionnant du fn sur les graves problemes de société qui ont jeté les foules dans la rue, je parierai plutôt pour une mort assurée tôt ou tard des partis institutionnalisés. Fn compris. Marre des compromis et compromissions pour la gamelle

  10. phronesis

    Bonjour,
    C’est très bien que le FN soit un problème pour la gauche, mais il serait souhaitable qu’il soit aussi un problème pour l’UMP. Avez-vous remarqué qu’à Henin Beaumont comme dans l’Oise, le FN manque toujours de très peu l’élection ? Quand il y a si peu d’écart entre les deux concurrents, il y a suspicion de fraude électorale. Alors pensez bien qu’à coup de bourrage d’urnes et autres stratagèmes, la “rupture du front républicain” est le dernier des soucis de l’UMPS, puisque la fausse alternance est toujours gagnante. A mes yeux cette élection est de toute façon invalidée, puisque Monsieur Mancel est un repris de justice condamné pour favoritisme par un tribunal. Je me demande si Mme Italiani l’a même évoqué pendant sa campagne. Il n’y a rien à attendre des partis. Le système représentatif est une illusion, une traitrise faite au peuple français ! Ne plus aller voter est la seule solution pour ôter toute légitimité à ce système parasite. N’y allons plus et il s’effondrera de lui-même, sans heurt et sans violence. Il suffit seulement de le vouloir.

  11. scat

    “Vu le silence impressionnant du fn sur les graves problemes de société qui ont jeté les foules dans la rue, je parierai plutôt pour une mort assurée tôt ou tard des partis institutionnalisés
    FN qui en a parlé pas plus tard qu’hier soir sur Radio courtoisie de la bouche de Philippot, pourtant critiqué et qui a pourtant promis de revenir immédiatement sur cette loi si le FN arrivait au pouvoir….
    silence impressionnant ? le FN a pourtant à chaque fois incité les français à manifester avec à chaque fois une forte délégation d’élus et cadres FN (la plupart des dirigeants FN le 13 janvier: vice-présidents, DG, SG, cadres régionaux…)
    bref il s’agirait d’arrêter de mentir…

Laisser un commentaire