Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression

Le directeur général de Valeurs Actuelles Yves de Kerdrel pourrait être licencié

Unknown-15Un conseil d’administration de la société éditrice Valmonde & Cie s’est tenu le 27 avril. Les représentants du personnel présents à ce conseil ont découvert à cette occasion que le directeur général, Yves de Kerdrel, était sur le point d’être licencié par les actionnaires, alors que jamais les résultats financiers du journal n’ont été aussi élevés. L’administrateur Jean-Claude Dassier pourrait être révoqué.

Addendum : En octobre 2017, Le Monde indiquait que le parquet de Paris avait ouvert une enquête, à la suite d’une plainte du groupe Valmonde, qui se dit victime d’un détournement « de plusieurs millions d’euros » par un système de surfacturation. Ce système de surfacturation aurait profité à une personne extérieure au journal et à un responsable du groupe, qui a été mis à pied à titre conservatoire, et contre lequel une procédure de licenciement pour faute lourde a été engagée. S'agit-il d'Yves de Kerdrel ?

Addendum 2 : Non il ne s'agit pas d'Yves de Kerdrel, qui est celui qui avait dénoncé ce système. Le responsable du journal mis à pied est Antoine Broutin, secrétaire général de Valmonde.

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

24 commentaires

  1. Quels sont les dessous de cette affaire?
    VA passerait-il sous contrôle “ennemi”?

  2. Qu’est-ce que cela signifie ?

  3. C’est bien pour cela qu’il est licencié !
    Les résultats sont trop bons. Il leur faut mettre un LGBT ou quelque chose dans le genre pour que tout soit “conforme” au politiquement correct ambiant !
    Des exemples du même genre ?
    La pétition envoyée au CESE; un succès incomparable, non ? Eh bien justement c’est pour cela qu’elle est mise eu panier !
    LES GRANDES MANIFS de la Manif Pour tous. Des succès extraordinaires, non ? C’est justement pour cela qu’on a tout fait pour ne pas en tenir compte !
    La litanie serait longue…

  4. Si V.A a fait des bénéfices on se demande bien ce qui cloche.
    Est ce que les sujets traités ne plaisent pas aux actionnaires ?

  5. VA est aujourd’hui,le seul hebdo véritablementindépendant puisque ne bénéficiant d’aucunes subventions.
    Si Ydekerdrel était licencié, je pense que la plupart des lecteurs s’ en iront .
    En ce qui me concerne, j’ai arrêté tous me abonnements aux hebdos/ quotidiens soumis aux diktats propagandistes du gvt.

  6. Inapte au travail ? les actionnaires connaissent elles les langues de signe?

  7. Qui sont les “actionnaires”?

  8. Hebdo “véritablement indépendant” alors que comme les autres il a ses annonceurs et ses actionnaires, c’est une plaisanterie ! Alors certes, par rapport à ses concurrents c’est sans commune mesure et sa ligne éditoriale est la plus proche de nos idées, mais pour autant cela n’en fait pas un organe véritablement indépendant et patriote comme peuvent l’être nos médias alternatifs…
    Que ce média gagne de l’argent, ce qui devient rare dans le monde médiatique, montre clairement la vigueur et la vitalité de nos idées dans la société, proportionnellement inverse à la décrépitude de nos adversaires de gauche au sens large, qui ne vivent plus que de subventions, qu’elles soient étatiques ou Sorosiennes…
    Mais pour autant il ne faut pas se leurrer : VA n’est pas un média alternatif ni totalement libre : il est tenu, il serait d’ailleurs bon de savoir exactement par qui…

  9. Si Valeurs Actuelles devenait trop “politiquement correct”, à cause de ces actionnaires bien mystérieux exigeant le départ d’Yves de Kerdrel, il existe des revues de substitution n’attendant que leurs lecteurs : Minute, L’Incorrect, Présent, et j’en oublie certainement. Il y a aussi toute la “réinfosphère” sur internet : TV-Libertés, Liberté politique, animée par le très courageux François Billot de Lochner, sans oublier, bien sûr, le Salon beige ! Dans un autre journal que Valeurs actuelles, le Figaro, je crois savoir que le très courageux et brillant Ivan Riouffol est sur un siège éjectable, tout comme Yves de Kerdrel, du fait de son analyse très critique du “macronisme”.

  10. Le problème de “Valeurs Actuelles”, c’est qu’il y a un mot de trop : Pour être agréable à ceux qui marchent et au politiquement correct ambiant, il faut soit enlever “valeurs”, soit se passer d'”Actuelles”.
    Une fois les hommes intègres éjectés, il faudra renommer le magazine:
    Valeurs d’Hier,
    Valeurs de Demain,
    Valeurs Potentielles,
    Valeurs En Marche,
    Vanités Actuelles,
    Insignifiances Actuelles,
    Médiocrités Actuelles,

  11. il devrait faire son mea culpa

  12. M.Motais de Kerdrel est parfois controversé: national à VA et libéral économique au Figaro.
    Personnellement, je trouve ses éditos peu intéressants…

  13. Message aux actionnaires de V.A. parmis lesquels MM Mougeotte, Villeneuve, Safa : si vous licensiez Kerdrel pour les sujets de fraudes de 2017, vous êtes tout aussi responsable au conseil d’administration, de ne pas avoir nommé des commissaires aux comptes à même d’imposer un contrôle interne satisfaisant. Le C.A. est co-responsable. Quand à virer Kerdrel pour son courage, ses topos lucides, sa capacité à réunir de grands journalistes…. faites le et vous perdrez votre investissement. Les lecteurs s’en iront. Un point c’est tout. Et nous les lecteurs, nous ferons un gigantesque crowd funding pour monter un concurrent de Valeurs actuelles qui récupèrera tous les journalistes. Vous finirez avec une coquille vide.
    Si c’est enfin une manigance du palais… attention aux élastiques, ça vous finit toujours dans la figure…

  14. La semaine dernière les commentaires sur le site de Valeurs Actuelles disparaissaient rapidement après leur publication. Les auteurs n’ont pas manqué de se plaindre de cet état de fait assimilé à une soudaine censure. Aujourd’hui tout paraît être rentré dans l’ordre.
    Parmi les hebdos cités ci-dessus manque RIVAROL classé par la bienpensance à l’extrême de l’extrême droite. Lui est vraiment totalement libre ne recevant aucune subvention et ne survivant que grâce à la fidélité de ses lecteurs.
    Espérons que VA tienne le coup car c’est encore une bouffée d’oxygène dans cette atmosphère putride.

  15. Si Y de Kerdrel est licencié c’est terminé je n’achète plus Valeurs actuelles. C’est un hebdomadaire extraordinaire et nous n’allons pas nous soumettre aux diktats macronistes. Il est temps que le peuple se réveille

  16. Va est très soumis à la classe politique fausse droite.
    Les commentaires sont parfois refusés, s’ils sont trop indépendants.
    D’Orcival est flatteur et soumis envers les politiciens caciques genre Sarkozy, ou maintenant Wauquiez.
    Une observation sur un article où il parlait de la Syrie qui était responsable de bombardements chimiques en 2013, a été refusée…
    Le débat est contrôlé.

  17. un détournement de plusieurs millions d’€, ça laisse des traces! le coupable, le complice doit être licencié!normal!

  18. VA et François d’Orcival ont le courage de se déclarer pro-sionistes.

  19. C’était trop beau… C’est quand même dingue que dans ce pays, quand quelque chose marche, eh bien il se trouve des gens pour y mettre des bâtons dans les roues…
    Je lis VA très régulièrement depuis 2013, j’apprécie la haute teneur morale de cet hebdomadaire ; j’apprécie énormément la dernière page de M. Tillinac entre autres…
    VA gêne trop la clique macronienne et la pensée unique, alors je ne serai pas étonné de les voir abattre ce titre, par tous les moyens !

  20. “VA gêne trop la clique macronienne et la pensée unique, alors je ne serai pas étonné de les voir abattre ce titre, par tous les moyens !”
    Personnellement j’en doute fortement. Le système a besoin d’une opposition, à condition qu’elle soit tenue et sous contrôle, sans quoi la dictature n’aurait plus aucun masque. C’est justement le rôle d’un titre comme VA, tout comme son alter ego de gauche Marianne, de jouer ce rôle d’opposition factice et sous contrôle, d’être parfois le poil à gratter pour la bien-pensance, mais sans jamais franchir certaines lignes rouges… Que très peu ont osé franchir, et de l’avoir payé très cher…
    Moralité : on ne s’oppose pas au système avec des actionnaires et des annonceurs, et on pourrait ajouter des positions pro-sionistes…

  21. J’ai l’impression que l’on parle DU journal de la droite assumée, patriote, souverainiste… A ceux qui ont la mémoire courte, je rappelle que ce journal a donné une tribune à 2 options avant le deuxième tour : le vote Macron et le vote blanc, avec une page chacune, défenndue par une personne emblématique (notamment Wauquiee). Rien pour l’option nationale. Alors halte à la pleurniche, Kerdrel est un bon libéral défenseur de la bien-pensence et qui ratisse sur l’aile droite au profit de LR! Et comme tout libéral, il peut occasionnellement surprendre en bien.

  22. J’ai l’impression que l’on parle DU journal de la droite assumée, patriote, souverainiste… A ceux qui ont la mémoire courte, je rappelle que ce journal a donné une tribune à 2 options avant le deuxième tour : le vote Macron et le vote blanc, avec une page chacune, défenndue par une personne emblématique (notamment Wauquiee). Rien pour l’option nationale. Alors halte à la pleurniche, Kerdrel est un bon libéral défenseur de la bien-pensence et qui ratisse sur l’aile droite au profit de LR! Et comme tout libéral, il peut occasionnellement surprendre en bien.

  23. Effectivement, Ludo 72, je n’avais pas pensé à cet aspect de la “dictature” soft…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services

 

Pendant le confinement, le combat ne s'arrête pas.

Le Salon beige a besoin de votre aide pour défendre les principes non négociables!