Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le deuil périnatal est encore un sujet tabou

Le deuil périnatal est encore un sujet tabou

Pendant que nos ministres de la culture de mort promeuvent l’avortement pour tous, ce lundi était la journée internationale du deuil périnatal. Oui, parce que après 12 semaines l’embryon est devenu une personne, par l’opération de la loi démocratique. Sauf pour les bébés atteints d’une potentielle anomalie non-conforme, qu’il est possible d’eugéniser jusqu’à la naissance. Après ce n’est pas possible. Pour l’instant comme dirait Agnès Buzyn…

En France 7 000 parents chaque année sont confrontés à la mort d’un nouveau-né. 1% des grossesses. Plus du double que les morts sur la route… La Voix de Nord lève le voile sur ce drame avec plusieurs articles :

Jeudi, le même quotidien évoquait l’accouchement sous X :

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. Je n’ai pas dit au revoir à mon Bébé… un livre de Catherine Radet.
    Cet ouvrage pose un regard inédit sur le deuil anténatal, véritable tabou social, dans ses aspects humains, médicaux, psychologiques, sociologiques, philosophiques et spirituels. Il s’appuie sur de nombreux témoignages et offre des ressources salutaires pour dépasser les blessures et les difficultés liées à ce douloureux événement.

    Lire ce livre, c’est un voyage en profondeur, à la rencontre de son enfant et de soi-même, qui ouvre un chemin possible de consolation, de guérison et d’espérance. Un livre pour nous les mamans qui pleurons toujours … Plus d’informations sur https://www.livresenfamille.fr/livres/famille/defense-de-la-vie/13755-catherine-radet-je-n-ai-pas-dit-au-revoir-a-mon-bebe-comprendre-et-traverser-le-deuil-antenatal.html

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services