Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Le député Ménard interroge le ministre de la Culture sur l’arrêté qui met en danger le Puy-du-Fou

Emmanuelle Ménard, député de l’Hérault, a écrit au ministre de la Culture, madame Françoise Nyssen : 

"Madame le ministre,

Unknown-25Le 25 janvier 2018, vous avez signé un arrêté pris en application du décret n° 2017-1049 du 10 mai 2017 relatif à la participation d'amateurs à des représentations d'une œuvre de l'esprit dans un cadre lucratif. À l’origine, cette démarche voulait protéger les « artistes salariés », le statut des amateurs et aussi celui des employeurs qui pouvaient être accusés d’employer des travailleurs clandestins tandis que les amateurs n’exerçaient que leur passion.

Pourtant, cette mesure est loin de protéger ces amateurs et les spectacles qu’ils contribuent à animer. Plusieurs spectacles sont directement menacés. Par exemple, les quinze reproductions estivales de la bataille de Castillon (dernière bataille de la guerre de Cent ans) avec ses 400 bénévoles en Gironde, les quinze autres représentations par été du « spectacle historique du château de Saint-Fargeau » dans l’Yonne, ou encore le Puy du Fou qui a recours à 4 000 bénévoles.

Madame le ministre, j’aimerais attirer votre attention sur ces amateurs qui participent à la vitalité économique des territoires, à la sauvegarde du patrimoine et à la renommée de la France. Le Puy du Fou est un exemple international, il a d’ailleurs reçu six récompenses mondiales et européennes. Il est un acteur économique unique : en 2015, les retombées économiques ont été estimées à 145 millions d’euros. Or l’existence de ce parc est conditionnée à la présence de ses bénévoles amateurs.

Madame le ministre, les amateurs qui participent à ces spectacles ne sont pas des travailleurs clandestins ou exploités. Ils acceptent librement les contraintes qui leur sont imposées. En votre qualité de ministre de la Culture, je vous demande d’aider ces structures qui participent à la valorisation du patrimoine Français en organisant une règlementation plus souple de l’activité des amateurs dans le spectacle vivant."

Partager cet article

20 commentaires

  1. Les amateurs cela fait longtemps qu’ils sont au gouvernement, tous les gouvernements, en politique, dans tous les partis.

  2. C’est sûr, en bon petit valet de l’oligarchie, il faut éviter de faire de l’ombre à la multinationale Disney.

  3. A quoi bon expliquer à la “Ministre” ce qu’elle sait parfaitement ?
    Est ce que M. Ménard pense naïvement que ce gouvernement cherche à voter des lois pour le bien du pays ?
    Le travail de sape se poursuit à tous les niveaux y compris au niveau culturel.

  4. @ Duport
    AU miniatre
    Si Madame Ménard parle bien français (madame LE ministre) c’est pas pour qu’un commentateur se vautre dans le mal parlé !

  5. Dans notre petite ville, si vous enlevez les bénévoles du musée municipal, du cinéma municipal et de la bibliothèque municipale, vous pouvez les fermer !
    La commune a fort à faire avec la piscine déficitaire, pour laquelle elle fait appel chaque année, à une structure ad’hoc pour la faire fonctionner, et la masse salariale du personnel communal qui est son premier poste de dépenses.
    Conclusion : dans le domaine culturel, comme dans les autres (Emmaüs par exemple), sans bénévoles, pas de salut !

  6. Bravo à Madame Ménard qui sait parler français ! ça fait du bien de lire “madame le ministre” et pas “la ministre”. Rappelons aux ignares que Madame Nyssen est UN ministre, pas une ministre. Que Madame Ménard est UN député, et que Theresa May est “Premier Ministre”, pas “Première ministre” (lamentable erreur) !!
    rappel : ministre est une fonction donc, pouvant être occupé par une femme ou un homme . Conclusion = ministre devient donc NEUTRE donc on utilise le genre masculin (qui fait office de neutre)

  7. Ah, ben oui, mais vous comprenez, avec les amateurs, pas de rentrée d’argent via les charges sociales et les taxes diverses et variées. Et il faut bien pouvoir financer l’AME, pour ne prendre qu’un exemple …

  8. S’adresser à ce genre d’individu, c’est un peu tenter de communiquer avec une truite. L’expérience peut être intéressante, mais sans résultat probant.

  9. cette bonne femme qui joue au ministricule ne se prend par un noyau de cerise, dommage, parce que le dit noyau peut faire naître un arbre., et donner de bons fruits.

  10. Personnellement je ne comprends pas ce que le gouvernement vient faire là-dedans: en quoi cela le regarde-t-il? Depuis que le Puy du Fou existe cette situation est archi connue comme est patent le fait que PAS UN SOU D’ARGENT PUBLIC n’a été mis dans cette entreprise, régulièrement classée n°1 mondial, faisant ainsi rayonner dans le monde la culture française, la vraie, pas l’idéologie de nos dirigeants. Nos idéologues sont jaloux, voilà le problème! Ils sont prêts à sacrifier ce fleuron spontané de la culture française par pure idéologie! Ne les laissons pas faire!

  11. Un très grand merci au député Emmanuelle Ménard pour son courage et l’élégance de sa mise en oeuvre!

  12. Il semble légitime que l’activité des bénévoles ne fasse pas l’objet d’un commerce lucratif, c’est-à-dire significativement bénéficiaire.
    J’imagine que, comme pour l’ensemble du système associatif Loi 1901, ce type de contrainte est intégrée depuis longtemps dans le mode de fonctionnement du Puy du Fou, que je n’imagine pas être structurellement bénéficiaire…

  13. Qui trop embrasse, mal étreint ! A vouloir trop encaisser, la source sera vite tarie car ces spectacles couleront vite fait bien fait.

  14. En signant en catimini ce décret qui pénalise le bénévolat, le ministre tente d’éviter une nouvelle montée d’adrénaline des intermittents du spectacle, toujours avides de contrats, au moment de l’anniversaire de Mai 68.Imaginez la SNCF bloquée les retraités dans la rue, la “province” en colère… et les théâtres occupés!

  15. en france dès que quelqu’un réussit, les autres n’ont de cesse que de lui mettre des batons dans les roues!

  16. Gérard,
    et pourtant il est évident, si on a dépassé le bac à sable, que toutes ces organistations qui fonctionnent grâce au bénévolat, ne produiront jamais autant de places salariés !
    deux solutions s’imposent donc:
    – soit ces ministres et autres sont des andouilles de premier choix déguisés en prix Nobel de bachotage,
    – soit ils sont tout de même relativement compétent, et alors ne sont que les agents de puissances étrangères aux intérêts réels du pays.
    ce n’est pas à moi, ni à quiconque de tirer la conclusion de tout ceci, mais à chacun de soupeser les choses et d’agir en conséquence.

  17. Tous ces amateurs donnent trop de temps dans des activités “identitaires” évoquant souvent des morceaux d’histoire de France, ce qui rentre en opposition avec le lavage de cerveau en cours pour faciliter le “vivre ensemble”.

  18. Bravo à Mme Ménard qui est un député digne de ce nom.

  19. Allons un peu de coeur
    N y a t-il pas des migrants à placer ?
    Pourquoi allonger l’apprentissage à 30 ans?
    Pour quel salaire?
    Bientôt salaire unique?

  20. Je propose que cette loi inique s’étende également aux clowns et pitres de la Gay Pride qui battent le pavé plusieurs fois dans l’année en France mais à mon avis , ça ne risque pas d’arriver.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.