Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Eugénisme / France : Société

Le déni d’humanité n’affecte plus seulement les Juifs, les Tziganes, et les races considérées inférieures par les nazis

Communiqué de l'Agrif :

"Hier, les écologistes « antinucléaires » coupables d’effractions dans
le domaine public ont été libérés
après avoir été placés en plusieurs
lieux de gardes-à-vue menées avec beaucoup d’égards par les gendarmeries
dûment chapitrées pour veiller à leur droit et confort. Ils sont
sortis, filmés, et leurs déclarations enregistrées avec la plus grande
complaisance des commentaires médiatiques.

On peut comparer ces traitements déférents à l’égard de ces
écologistes-là avec celui, odieux, suivi de la répression que l’on sait,
réservé au défenseur de l’écologie humaine, Nicolas Buss.

Il est vrai que pour la majorité des politiciens, d’une droite et
d’une gauche avortophiles, libéraux, radicaux-socialistes, communistes
et pseudo-écologistes, le respect fondamental de la vie de la personne
humaine, de la conception à la mort, n’est plus la préoccupation. Il ne
compte guère plus que dans les centres d’expérimentation, de
manipulation et d’élimination de l’eugénisme nazi.

L’idéologie raciste visait à l’extermination des Juifs mais aussi de
tous les êtres nés ou à naître ne correspondant pas aux critères de cet
eugénisme.

Aujourd’hui, c’est le même déni d’humanité, mais mondialisé, qui
s’impose désormais presque partout : le libéral-socialisme des
pseudo-droites comme l’écolo-socialisme de toutes les gauches imposent
également l’horreur d’un meilleur des mondes dont le nazisme, sous bien
des aspects, aura été, somme toute, précurseur.

Le déni d’humanité aujourd’hui n’affecte plus seulement les Juifs,
les Tziganes, et les races considérées inférieures comme les noirs et
les slaves. Il nie le concept même et la réalité de l’humanité. La
vérité, c’est que l’enfant mongolien, qui est pourtant lui aussi, comme
nous tous, un être humain dès sa conception, méritant de grandir et de
naître comme tout embryon, et de vivre comme toute personne humaine, n’a
pas plus de chance de survie aujourd’hui sous François Hollande que
sous Adolf Hitler.
[…]"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services