Bannière Salon Beige

Partager cet article

Non classé

Le « débat » avec les ennemis de l’Eglise, oui, avec les défenseurs de la famille, non

La contradiction ne les étouffe pas. Dans Libération, Bernadette Sauvaget interroge Jean-Pierre Mignard, qui s'insurge contre l'annulation de la venue de Fabienne Brugère :

"Dans nos sociétés démocratiques, il y a une éthique du débat. C’est à cela qu’il est fait violence ici. C’est pourquoi, en tant que juriste et citoyen, j’estime qu’on a cédé à la pression de l’obscurantisme. L’Europe des droits de l’homme est une Europe de la discussion et de la confrontation."

En revanche, discuter avec les défenseurs de la famille ou de la vie, c'est mal, si on en croit le même dossier de Libération :

"le voyage à Moscou, fin mars, de Mgr Aillet et de sa délégation constitue sûrement un faux pas de la part des catholiques intransigeants qui sont peut-être allés un peu vite en besogne. La visite au patriarcat de Moscou, le plus puissant au sein du christianisme orthodoxe, avait pour but de créer des ponts, au-delà des frontières hexagonales, entre défenseurs de la famille et des «valeurs chrétiennes». Mais ce déplacement n’a pas été du goût de tous les évêques français, d’autant qu’ils n’avaient pas été prévenus. Déjà, l’évêque de Bayonne entretient des liens avec les milieux anti-avortement aux Etats-Unis."

Partager cet article