Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France / Pays : Irak

Le “Daesh” et la novlangue

Un "coup de gueule" intéressant contre la volonté affichée et proclamée du gouvernement de dissocier terrorisme islamiste et islam :

"Les professeurs (c’est-à-dire les hommes qui nous gouvernent) ont fait allégeance à la novlangue. Voilà comment ils parlent. Et comment ils voudraient nous faire parler :

'Des crimes abominables ont été commis par le Daesh… Les assassins du Daesh ont décapité un otage français… Les barbares du Daesh ont… Les bourreaux du Daesh sont…'        

Ainsi, depuis quelques jours parlent MM. Hollande, Valls, Cazeneuve, Fabius. Vous savez ce que c’est que le Daesh, vous ? Vraisemblablement non. Eux, si. Le Daesh est l’acronyme arabe de l’Etat Islamique d’Irak et du Levant.

Mais pourquoi alors disent-ils Daesh ? Peut-être sont-ils tous devenus arabophones ? Vous n’y êtes pas. Ils disent Daesh parce qu’en français, ça ne veut rien dire. Et surtout, parce que ça permet de gommer le mot "islamique".      

En effet, toute référence à l’Islam et à l’islamisme est désormais proscrite du discours gouvernemental. Et c’est pourquoi il est formellement interdit de dire "islamiste", le mot "terroriste" sans aucun adjectif qualificatif étant devenu le seul vocable toléré dans les propos officiels. Quels "terroristes" ? Pas le droit de le dire ou de le savoir. On a connu des "terroristes" d’extrême-gauche, des "terroristes" d’extrême-droite, des "terroristes" nationalistes. Mais là, rien : juste des "terroristes".                  

Nous sommes en revanche autorisés à dire "barbares" ou "assassins". Mais on se doit aussitôt d’ajouter dans le même souffle une phrase obligée : "ça n’a rien à voir avec l’Islam". Mais alors, ça a à voir avec quoi ? Et avec quoi l’Islam a à voir ? […]

[…]  Travestir les mots, c’est insulter la réalité. C’est faire injure au bon sens qui est encore la chose la mieux partagée. On comprend bien qu’il s’agit de façon sournoise, cauteleuse, et in fine, improductive, de protéger les musulmans de France contre les flots de sang versés au nom du Dieu qu’ils vénèrent pour que ce sang ne retombe pas sur leurs têtes.                           

L’intention peut paraître louable. Mais le mensonge incantatoire n’est certainement pas la meilleure façon de la promouvoir. A chaque tête décapitée, à chaque massacre, nos gouvernants ne sont certes pas tenus de dire : "ça a à voir avec l’Islam". Mais quel naufrage de la pensée les pousse à dire l’exact contraire et à répéter sans cesse : "ça n’a rien à voir avec l’Islam" ? […]

Travestir les mots, nos politiques bilingues Français-novlangue sont des experts, eux qui déguisent en "égalité filles-garçons" l'idéologie du gender qu'ils nient pour mieux l'appliquer, ou en "interruption volontaire de grossesse" l'assassinat légalisé de centaines de milliers de bébés français.Travestir les mots, ça ne s'appellerait pas du mensonge, par hasard ?

Partager cet article

29 commentaires

  1. Ce matin, à la radio, j’ai entendu un musulman dire que nulle part dans le Coran il était dit qu’il faille tuer. Preuve que certains musulmans eux-mêmes ignorent le contenu de leur livre de référence. Car dans le Coran, l’ordre de tuer existe bel et bien !

  2. Il est encore mieux de parler de califat. C’est le terme qui désigne aujourd’hui comme hier et depuis l’origine de l’islam le territoire du pouvoir du calif. C’est donc mieux que état islamique (comme s’il y avait une différence spécifique entre musulman et islamique)

  3. Si utiliser un terme arabe pour désigner la nouvelle secte – cf l’excellent reportage d’Envoyé Spécial d’hier – d’illuminés, n’est pas la meilleure idée qui soit…Il faut néanmoins reconnaître qu’utiliser la désignation “État Islamique” n’est pas plus acceptable.
    A titre de comparaison, la France a connu un mouvement de nobles qui s’autoproclamait “Ligue du Bien Public”.
    Or, bien loin de défendre le “bien public”, cette révolte féodale (contre Louis XI) n’a pour seul objectif que de briser les ambitions royales et notamment les efforts du roi pour donner plus d’autonomie aux villes.
    Il en va de même ici. Les mercenaires se présentent sous de nobles oripeaux, en vue d’obtenir des soutiens politiques, confessionnels ou économiques. Mais à l’examen, ils sont en totale contradiction avec le message qu’ils prétendent défendre.
    Pour ex, si le Christ prône le martyr – non seulement il faut rester inactif mais en plus aimer ses bourreaux – le Coran (donc Allah pour les musulmans) donne pour cadre à la guerre religieuse, la légitime défense.

  4. Et truc que bizarrement personne n’a relevé, c’est l’expression hollandaise des “sans-dents” n’est pas en premier lieu pour se moquer des pauvres… c’est bien sûr pour se moquer de ce peuple qui gobe continuellement cette novlangue avec une facilité déconcertante.
    “Sans-dents” c’est comme “sans-papiers” ou “sans-domicile-fixe”. L’effet comico-cynique, c’est qu’au lieu de déconnecter du réel, sa trouvaille l’exprime crûment.

  5. Le peuple qui gobe c’est “sans cervelle et sans mémoire” abruti à l’athée laid(e)vision.
    Certains semblent découvrir les conséquences pratiques du Coran et la perversité de la secte mahométane, heureusement il y a le Qatar et les danseuses du PSG. Dormez bien braves gens l’hollande veille.

  6. Les faits, eux, risquent d’être criants de vérité.Les Merah sont dans la place,combien sont-ils à être capables de passer à l’acte?
    Les contorsions sémantiques de nos politiques pour désigner l’ennemi ne serviront à rien face au pire.
    Un ” parler franc “serait plus rassurant !

  7. Attention, le plan est justement de faire en sorte que musulmans et chrétiens se battent entre eux au grand profit d’un pays !
    http://www.dailymotion.com/video/x734pa_comment-arrivera-la-victoire-juiver_news

  8. QUICONQUE RENIE QUE LE TERRORISME FASSE PARTI DE L’ISLAM EST MECREANT
    http://www.ansar-alhaqq.net/forum/showthread.php?t=137
    (site sans doute bientôt censuré par l’Etat Français…)

  9. Ces terroristes islamistes de Syrie et d’Irak et d’ailleurs sont une résurgence de la secte des Assassins du XI et XII par leurs méthodes de terreur. Les premières années de l’Islam ont été marquées par une explosion de violence de toutes sortes. Tout est dans “les commencements d’une Histoire” et cela est vrai pour le nazisme, les Révolutions française et bolchévique marqué par le sceau de la violence. Comment prétendre que glisser de l’Islam vers l’Islamisme est impossible : les victimes par leur martyre en sont un témoignage éclatant tout au long de l’histoire de l’Orient.

  10. Utiliser des mots impropres quand notre langue permet de parfaitement décrire ce dont il s’agit est devenu une lâcheté courante !! ainsi
    Nous fûmes en guerre avec les “nazis” et non avec les allemands ! etc…aujourd’hui l’Etat islamique n’a rien à voir avec l’Islam et tout le monde sait qu’égorger pour donner la mort est pratiqué aussi bien par les catholiques ,juifs ,tenants du bouddhisme etc…que par des égarés de la religion du prophète …nouveaux nazis et donc non pratiquants de cette dernière !
    pour faire bonne mesure on utilise le terme intégristes pour désigner des chrétiens conservateurs !
    à vomir !!!

  11. Les assassins barbares et sanguinaires, comme leurs complices, étant par nature des menteurs (fils du “père du mensonge”) avancent toujours masqués :
    Par conséquent, ils ne parlent pas d’avortement ou d’euthanasie, ni d’égorgement ou d’islamisme, mais d’Ivg et de mort digne, d’exécution et de daesh…
    Mais malgré leurs déguisements et leurs fausse langue, Dieu reconnaîtra les siens, qu’ils soient en blouse blanche, en djellaba, ou en costard-cravatte.

  12. Tous des dhimmis ! Point final.

  13. Décapiter une personne est odieux. Etre voyeur et regarder l’horreur ne grandit personne. Rappelons-nous,Français,que c’est au nom de la nation,que furent décapitées dans beaucoup de villes,en France, des hommes,des femmes,des vieillards et de grands jeunes gens. Qui est responsable de ces décapitations en masse ?

  14. Un jour, ces collabos devront payer !

  15. Le mot DAESH est utilisé pour État Islamique comme le terme décapitation l’est pour égorgement, que dis-je boucherie.

  16. Pour la bien-pensance, c’est “bisounourseries” pour tous : “les musulmans DE – sic (la France, fille aînée d’Allah, sans doute ?) – France, sont de braves citoyens”. La secte sunnite qui squatte en France abonde, avec aujourd’hui des exercices de taqiya. Qui doivent être renouvelés demain. “Les bouchers de l’EI = aucun rapport avec l’Islam”…. Ben voyons ! L’EI applique le Coran à la lettre !
    L’Islam est une saloperie – et ne JAMAIS faire confiance à un sectateur musulman. Voilà ce qu’il suffit de retenir !

  17. A rapprocher du novlangue de “1984”, le roman de G. Orwell : les mots y sont travestis afin de rendre impossible toute contestation…

  18. Les gens de Daesh seraient ils catholiques, bouddhistes, agnostiques ???

  19. L’islam est une religion de conquête. Lire EURABIA, pour comprendre comment l’UMP et le PS nous ont vendu, nous le peuple, aux pays arabes depuis 40 ans en échange de pétrole et de contrats avec eux.

  20. Evidemment, quand le sénateur Lindsay Graham demande au Général Martin Dempsey, actuel chef d’état-major des armées des États-Unis (poste le plus haut gradé de l’armée américaine) s’il connait un allié majeur arabe qui embrasse l’idéologie de l’EI, il lui répond “Je connais des alliés majeurs arabes qui les financent”.
    http://www.youtube.com/watch?v=nA39iVSo7XE
    Pourquoi donc avoir détruit 3 pays laïcs qu’étaient l’Irak, la Libye et la Syrie, si ce n’est pour organiser un contre-poids sérieux
    pour qu’il devienne un coq capable de se confronter au coq “chrétien” ! cela fait des siècles que cela fut planifié !
    http://www.dailymotion.com/video/x734pa_comment-arrivera-la-victoire-juiver_news

  21. J’écrivais ceci le 15 septembre sur plusieurs medias et je suis content de voir que cette interrogation est reprise partout :
    «Je ne sais pas où devrait être placée cette petite chronique : Islamisation, international, humour, manipulations, politiquement correct, atrocités, guerre, sémantique, oxymores… ou tout simplement quotidien ?
    Mais je crois qu’il faut toujours revenir aux fondamentaux, surtout s’ils sont complétement voilés et (probablement) barbus. Il faut surtout regarder les choses en face.
    Alors, un certain Fabius déclarait en substance ce week-end qu’il ne fallait plus utiliser l’appellation impropre d’État Islamique pour condamner ces assassins car il ne s’agissait pas d’un État !
    Il n’en dit pas davantage et, malgré lui, car ce n’est pas le message qu’il voulait passer, tout le monde ou presque comprit qu’il s’agissait bien d’un truc « islamique » et que les participants étaient donc musulmans. Quel gaffeur ce Fabius !
    Pourtant, je constatais, dépité que des journalistes aux ordres appliquaient dès ce lundi les consignent diplomatiques. Aussi bien dans ce qui est dans l’air que sur les inévitables chaînes d’information continue
    La plupart des journaleux, pris d’une frénésie sémantique se mirent à faire de la publicité pour la lessive Dash dès qu’il était question de ce non-État qui n’était pas Islamique et qu’il ne fallait pas nommer : C’est un peu comme la Théorie du genre.
    En fait, DA’SH (ad-Dawla al-Islāmiyya fi al-’Irāq wa-sh-Shām) ne signifie rien d’autre que (État islamique en Irak et au Levant), c’est-à-dire la même chose mais comme les Français, ne la comprennent pas, le tour est joué : Bravo l’artiste ! Voici donc que notre FaFa national se met à faire bien malgré lui du BHL Botul mais en jouant avec les langues !
    Donc, nous n’avons plus le droit de dire les choses en Français (consignes gouvernementales du Ministère des affaires bien étrangères …). C’est tout simplement contrevenir à la loi qui dit que l’usage du Français est obligatoire. Voilà notre gouvernement pris la main dans le sac.
    Alors, outre dénoncer cette nouvelle trahison, il faut que chaque fois que nous voyons DA’SH, nous ajoutions la traduction en Français, soit « État islamique en Irak et au Levant » : On rigolerait bien si les faits n’étaient pas si ignobles… mais pour eux, cela passe après la sémantique.
    « DA’SH, État islamique en Irak et au Levant, bla-bla-bla… »
    Comme on apprenait à dire jadis dans les écoles de journalisme : « Victor Hugo, grand poète français, … »

  22. curieux! Les français ne se rappellent plus que c’est en leur nom que furent décapités,non pas un ou deux hommes,mais des milliers,avec femm. Mais qui donc a commandé ces décapitations?es et grands enfants,de tous les milieux

  23. C’est comme balayeur qui est devenu “technicien de surface” ? cela change tout pour le boulot… il balaie les surfaces du sol avec quoi ? un balai hihihi. Pauvre France ! ton DIEU, ta langue ! ta monnaie, tes monuments, tes enfants, tes frontières, ton NOM bientôt ? tout doit disparaître !!!! notre pays est soldé, vendu par d’odieux misérables qui un jour paieront. La Justice de DIEU, n’est pas celle de Taubira !!!!!!!!!

  24. Il y a toujours un but précis à utiliser la novlang .
    Fourguer du daesch plutot que l’Etat Islamique ,c’est d’abord exonérer cyniquement les musulmans de leurs responsabilités d’adhésion au coran pronant la sharia obscurantiste ,la tekyia de manipulation par le mensonge , le djihad terroriste pour conquérir des territoires durant 1 300 ans du maroc à l’indonésie .
    Ainsi les traitres comptent vous clouer le bec pour vous empecher d’exiger l’arret de l’invasion migratoire ,laissant VOTRE territoire sans défense pour y imposer toujours plus de mosquées et encore plus de millions d’envahisseurs jamais inquiétés ni accusés de racisme terroriste quand ils tuent les blancos et croisés francais de souche .

  25. A ceux qui feraient un rapprochement entre l’EI et la révolution française..tous deux coupeurs de têtes..il faut rappeler que les crimes de la révolution,eux, n’ont pas été commis au nom de Dieu.

  26. La seule nouveauté c’est que l’on parle de cette décapitation.
    En réalité cela fait des décennies que les islamistes décapitent des occidentaux (souvent américains) et passent les vidéos sur internet.
    Jusqu’à présent la presse aux ordres (c’est à dire TOUTE la presse) se taisait et maintenant elle ne se tait plus bien qu’elle soit toujours aux ordres…

  27. Vous avez dit Assassins ?
    Est-il permis de rappeler que le mot Assassin, admis au même titre que barbare, pour désigner l’Etat Islamique au Levant et maintenant les terroristes au Maghreb est un mot qui à l’origine désignait une secte musulmane dopée au haschisch pour commettre des crimes exactement dans le Moyen Orient (cf Marco Polo, le Livre des merveilles)?
    Vous avez dit Barbares ?
    Les pirates qui rançonnaient la Méditerranée au bon vieux temps pour rafler des esclaves et des femmes, dans cette époque bénie qui précédait la colonisation de l’Algérie, s’appelaient simplement les Barbaresques.
    Et le canon qui servit à volatiliser le consul de France dans le port d’Alger s’appelait Baba Merzoug (Baba = papa). Gentil papa en effet !
    La boucle est bouclée !
    FT

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services