Bannière Salon Beige

Partager cet article

Liberté d'expression / Médias : Nouveaux médias

Le CSA veut le pouvoir sur internet

Michel Boyon, président du CSA, répond au Figaro :

"Comment le CSA peut-il réguler les contenus sur Internet?

B Il existe un dispositif complet - directive européenne, loi, décret, délibérations du CSA - pour réguler sur Internet les services commerciaux de vidéo à la demande. Ce qui n'est pas régulé, ce sont les contenus mis en ligne par des particuliers sur les sites de partage de vidéos. Or ce sont eux qui soulèvent l'essentiel des difficultés en termes de protection de l'enfance, de dignité de la personne ou de racisme et d'antisémitisme. Avec le téléviseur connecté, leur impact s'amplifiera. La seule voie d'action aujourd'hui est la saisine d'un juge. Elle est très insuffisante. Il faut organiser une véritable corégulation, en commençant par renforcer le dispositif de signalement, qui n'est pas assez utilisé. Il faudrait aussi établir une charte déontologique engageant les éditeurs et les hébergeurs, notamment pour la protection du jeune public, et qui pourrait déboucher sur un label accordé par le CSA. Nous pourrions aller plus loin encore en demandant que les logiciels de contrôle parental filtrent les sites qui n'auraient pas ce label. Enfin, le CSA pourrait être habilité à ordonner le retrait des programmes illicites et même à disposer d'un pouvoir de sanction en cas de récidive. Pour cela, il faut une loi. Il est hors de question qu'Internet soit une zone de non-droit à l'égard de nos valeurs fondamentales. C'est un sujet essentiel qui dépasse les frontières et j'espère que, lors du prochain G8, un peu de temps lui sera consacré."

Partager cet article

12 commentaires

  1. La fin de la liberté sur Internet est pour bientôt : profitez-en…
    L’excuse des œuvres copyrightées est bidon pour mettre en place le vrai contrôle : trop de gens ont une liberté de pensée qui n’est pas contrôlable sinon…
    Après avoir mis au pas les médias (TV, radio, journaux… ceux qui restent ont une diffusion de fait négligeable), nos mondialistes se sont laissés doubler par le développement du réseau…
    Il faut savoir que l’excuse des majors est totalement bidon : ils n’ont jamais autant vendu que depuis que le « piratage » (le mot lui-même est connoté : ce n’est pas pour rien) existe sur le réseau… et donc cela les sert plutôt remarquablement bien.
    Bref, le dernier pré-carré de la liberté est attaqué : qui survivra à l’ultime combat ?

  2. Bien entendu cette bonne âme, lorsqu’elle parle de la dignité de la personne, pense à la pornographe, fléau d’Internet qui pourrit tout ce qu’elle touche.
    Non, je reve

  3. “nos valeurs fondamentales”: le marxisme, la franc-maçonnerie, l’Islam, toutes les déviances sexuelles ou éthiques

  4. Il faut une charte déontologique!!!
    Les bonnes âmes se réveillent pour
    supprimer la liberté d’internet avec comme prétexte la défense de l’enfance.On croit rêver, mais au fil de l’eau internet est visé.

  5. Les oligarques veulent controler toute l`information pour la formater a leur besoins.
    La Novlangue
    La guerre, c`est la paix
    La liberté, c`est l`esclavage
    L`ignorance, c`est la force

  6. FASCISME

  7. Prétextant de la “protection de l’enfance” et du “jeune public”, il pourrait commencer par interdire ce qui est le plus visible et le plus accessible sans possibilité de contrôle par les parents : les affiches et revues pornographiques en libre visionnage et accès dans l’espace public et les kiosques.
    Mais non : il préfère censurer l’Internet, qui normalement n’est visible que dans la sphère privée et familiale , et donc contrôlable par les parents.

  8. Leur problème est clairement affiché: “Il est hors de question qu’Internet soit une zone de non-droit à l’égard de nos valeurs fondamentales.” cad l’idéologie mortifère des droits de l’hommistes, des avorteurs, de l’immigration massive, de la persécution des chrétiens, de la fausse information et du lavage de cerveaux par leurs media aux ordres.

  9. Puisque l’UMP fricote avec le PC chinois, la solution sera vite trouvée.

  10. 1984…

  11. Le CSA va-t-il taper sur les doigts du Salon Beige ? et/ou d’autres sites (cathos ou non) qui ne reflètent pas la pensée unique et quelque peu gauche.

  12. le CSA a, sous des prétextes fallacieux, émit le fait que l’on puisse “filtrer” tout ce qui n’est pas “convenable” sur Internet.
    Je suis d’accord bien sûr en ce qui concerne certains sites dangereux pour nos enfants, tel que ceux qui traitent de pédophilies,de pronographie etc… mais là, c’est également aux parents de “verrouiller” ces espaces. La technologie actuelle le permet facilement.
    Bien sûr, nos enfants pourront toujours aller voir chez les copains….qui ont des parents plus laxistes. Donc c’est à méditer ! Par contre, supprimer le droit à la parole sur Internet, revient, une nouvelle fois à nous “museler”. Nous ne sommes pas des gentils naïfs !!! nous ne nous y trompons pas ! Nous combattrons cela de toutes nos forces cher Monsieur. Revoyez votre copie !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]