Bannière Salon Beige

Partager cet article

Religions : Eglise orthodoxe

Le corps de l’archevêque orthodoxe Théophane de Poltava, inhumé en France après la révolution bolchévique, retourne en Russie

Le corps de l’archevêque orthodoxe Théophane de Poltava, inhumé en France après la révolution bolchévique, retourne en Russie

Théophane de Poltava (1873 -1940), fut un archevêque et théologien russe de l’église orthodoxe. Il avait la réputation d’être un ascète irréprochable d’une haute spiritualité. Né dans la famille d’un prêtre du diocèse de Saint-Pétersbourg, il est reçu premier à l’académie théologique de Saint-Pétersbourg et devient hiéromoine au bout de deux années. En 1901, il est élevé au rang d’archimandrite et promu inspecteur temporaire à l’académie. En 1905, il reçoit le titre de maître en théologie pour sa thèse : « Le Tétragrammaton ou le Nom divin de Jéhova dans l’ancien testament ». Nommé recteur de l’académie théologique de Saint-Pétersbourg en 1909, il est consacré évêque de Yambourg et quatrième vicaire du diocèse de Saint-Pétersbourg. Le 25 juin 1912, il devient évêque d’Astrakhan et le 8 mars 1913, évêque de Poltava et Peresslavl. En 1918, il est élevé au rang d’archevêque. Il fut le confesseur de la tsarine Alexandra Fedorovna, épouse du tsar Nicolas II de Russie.

La révolution russe de 1917 l’oblige à quitter ses fonctions à la cour. En 1920, devant l’avancée de l’armée rouge, il est évacué en Crimée. Le 4 avril 1920, à la suite de la démission d’Anton Ivanovitch Dénikine, il soutient la candidature de Piotr Nikolaïevitch Wrangel au poste de général en chef de l’armée blanche en Russie méridionale. En novembre 1920, il doit s’exiler à Constantinople, puis en 1925 en Bulgarie. En 1931, il part pour la France et s’établit au bord de la Loire dans le village de Limeray près d’Amboise. Il y vit en ermite, retiré dans une habitation troglodytique, au lieu-dit la Cave aux Renards, où il meurt le 19 février 1940, assisté des deux femmes russes qui le servent et le soignent. Il fut inhumé dans le cimetière de Limeray.

Le 21 juillet 2022, en présence du maire, d’une représentante de l’ambassade de Russie en France et de l’archevêque orthodoxe Nestor, du patriarcat de Moscou, son corps a été exhumé, après une demande de descendants de l’archevêque, au terme d’une procédure de plusieurs années. La dépouille est partie pour Paris en voiture. De l’aéroport de Roissy elle s’est ensuite envolée vers Istanbul pour arriver à Saint-Pétersbourg, dans le cimetière Volkovskoïe.

Partager cet article