Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le Conseil Constitutionnel valide le travail dominical

La loi sur le travail du dimanche vient d'être validée par le Conseil Constitutionnel.
Le seul article censuré par les Sages est celui qui définissait un régime particulier pour la ville de Paris, octroyant au préfet le pouvoir de dérogation qui revient au maire dans les autres grandes villes.
Le Conseil Constitutionnel ne s'est donc pas opposé à l'inégalité de traitement entre les salariés travaillant dans les zones touristiques sans contrepartie salariale, et ceux travaillant dans des grandes agglomérations qui peuvent bénéficier d'un salaire négocié.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Le conseil constituionel est en partie constitué de francs-maçons (Giscard….)

  2. Et ça ne déclenche aucun commentaire ??

  3. Puissent nos édiles se rappeler les mots de Notre Sainte Mère, parlant au nom du Père, à la Salette en 1848 et revenir sur leur decision:
    “Je vous ai donné six jours pour travailler, je me suis réservé le septième, et on ne veut pas me l’accorder! C’est ça qui appesantit tant le bras de mon fils.
    Et aussi, ceux qui mènent les charrettes ne savent pas jurer sans mettre le nom de mon fils au milieu. Ce sont les deux choses qui appesantissent tant le bras de mon fils.
    Si la récolte se gâte ce n’est rien que pour vous autres. Je vous l’avais fait voir l’an passé par les pommes de terre: et vous n’en avez pas fait cas! Au contraire, quand vous en trouviez de gâtées, vous juriez, et vous y mettiez le nom de mon fils au milieu. Elles vont continuer, et cette année, pour la Noël, il n’y en aura plus.”
    Prions le Seigneur qu’à Noël, nous ne trouvions pas que des pommes de terre pourries et surtout que les hommes regarderont enfin vers le ciel et verront les anges qui nous entourent et attendent nos prières pour les porter devant Dieu.

  4. Même s’il est un peu tard, nous pouvons continuer à prier la neuvaine à Notre-Dame du dimanche. Lancée par repos-dominical.com, cette neuvaine est pour le maintien du repos dominical comme facteur de cohésion sociale et comme promesse de bonheur pour les familles :
    “Ô, Notre-Dame du Dimanche, vous qui avez daigné apparaître à Auguste Arnaud à Saint-Bauzille-de-la-Sylve le 8 juillet 1873, nous vous implorons de protéger le dimanche en France, jour béni de la Résurrection de votre fils et jour très saint de notre Salut.
    Méditation du troisième commandement de Dieu : “Souviens-toi du jour du sabbat pour le sanctifier” (Exode 20,8-10) Méditation du premier précepte de l’Eglise : participer à l’Eucharistie dominicale et aux autres fêtes d’obligation et s’abstenir des travaux et des activités qui pourraient empêcher la sanctification de tels jours.
    Ô Notre-Dame du Dimanche, gardez notre foi ferme, en ce jour béni de notre liberté voulue par votre Fils. Je crois en Dieu.
    Ô Notre-Dame du Dimanche, nous vous demandons d’appeler le pardon de Dieu sur nous dans l’offense qui Lui est faite en n’honorant pas le dimanche, jour béni de miséricorde divine donnée à tous sans exception pour nous faire grandir en charité. Notre Père.
    Ô Notre-Dame du Dimanche, nous vous confions notre espérance dans votre promesse de Paix pour la société et de bonheur dans les familles, en ce jour béni où le Christ nous a faits tous frères en Lui. Je vous salue Marie.”

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]