Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Le commissaire Yazid Sabeg doit démissionner

Z Dans un communiqué, les députés Myard, Luca, Calmejane, Mothron , Albarello, Remiller, Hostalier, Poletti et Grosskost, membres de la mission sur le voile intégral (burqa) déclarent :

"C'est avec stupéfaction que les députés membres de la mission sur le voile intégral (burqa) ont pris connaissance des déclarations de Yazid Sabeg, commissaire à la diversité et à l'égalité des chances, dans le journal La Croix du 8 septembre 2009. Selon Yazid Sabeg

"La polémique sur la burqa va rouvrir des frustrations, des antagonismes, des racismes alors qu'il faut au contraire rassembler les Français (…) Les hommes et les femmes sont libres de s'habiller comme ils le veulent (…) L'Etat n'a pas à se prononcer sur les tenues vestimentaires des Français".

Ces propos mettent directement en cause le travail de la mission parlementaire et foulent au pied l'égalité des sexes et la dignité de la personne. Monsieur Sabeg n'a plus la crédibilité pour être ministre de la République; il doit démissionner."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

12 commentaires

  1. Et pourtant, il n’a pas tort. Qui vous dit qu’une réglementation sur les tenues vestimentaires ne pourrait pas toucher un jour les religieuses catholiques ou les moines ? Ce serait une nouvelle atteinte aux libertés individuelles sous prétexte de laïcité ou autre débilité…
    Le vrai problème est ailleurs : l’islam est-il compatible avec un régime démocratique et en particulier avec les lois françaises ?
    A mon avis, non. Il faut en tirer les conséquences.

  2. J’ai comme l’impression que :
    1 – il ne démissionnera pas ;
    2 – Il ne sera pas mis un terme à ses fonctions ;
    Et en plus il n’est même pas préfet. T’as qu’à voir ….

  3. De toute façon leur république n’a plus aucune crédibilité en quoi que ce soit.

  4. @ Edouard :
    Ne pas voir la différence entre le visage et la nuque, c’est très fort !
    Ne pas voir la différence entre la burka et ses dangers (pour la sécurité notamment) et l’habit religieux, il faut le faire !
    Mais à tout prendre je préfèrerais l’interdiction de l’habit religieux à la négation de la dignité de la femme et à son caractère innocent : l’innocence de son visage.

  5. Sauf qu’en matière d’ordre public et de bonnes moeurs(risques de troubles), le préfet (l’Etat dans le département) peut prendre des arrêtés temporaires d’interdiction sur des matières précises, comme la tenue vestimentaire.
    Si donc celle-ci est la cause de trouble à l’OP alors badaboum.
    L’Etat s’est souvent occupé de la tenue de ses citoyens en interdisant telle ou telle tenue en fonction de tel ou tel évennement ou situation.
    C’est le bourbier.

  6. Yazid SABEG a raison sur le fond de la logique laïque républicaine : si l’Etat s’arroge le droit de réglementer la vêture de chacun, les dérapages anti catholiques seront un jour nombreux. On verra des élus musulmans auxquels on aura refusé la burqa pour leurs filles et femmes, demander l’interdiction des vêtements religieux chrétiens dans certains lieux, quartiers, etc…..
    Le vrai problème est celui de la présence de plus en plus massive de l’islam, démographiquement majoritaire dans de nombreuses villes et même villages.
    C’est une question de rapport de force.

  7. > Le vrai problème est ailleurs : l’islam est-il compatible avec un régime démocratique et en particulier avec les lois françaises ?
    Faux là aussi, je ne sais pas si c’est (cette phrase) pour être gentil avec la démocratie, mais encore une fois la démocratie n’est pas une bonne valeur, ce n’est même pas une valeur du tout d’ailleurs, et j’accepte d’être enfermé pour ça.
    1) catholiques et musulmans nous n’avons pas la même culture, la même religion. Nos cultures sont bien trop différentes pour être mélangées; essayer la cohabitation sur un même territoire ne fait que provoquer le désordre, des tensions communautaires car c’est contre la nature humaine, point. Dans ce sujet, il ne s’agit pas de supériorité de l’un sur l’autre, mais simplement de différences incompatibles, de la défense de nos cultures, de notre identités, problème séculier si je puis dire.
    2) Nous avons choisi notre camp, celui du SEUL vrai Dieu et il n’y a pas à (nous ne devons pas) tolérer sur notre territoire que des gens fassent du prosélitisme pour une religion qui n’est pas celle de Dieu.
    Nous devons tolérer le bien éxécuté d’une autre manière que la nôtre, nous devons pas tolérer le mal, problème de foi cette… fois-ci.
    3) Les lois françaises se font et se défont, on peut bien les remplacer par des lois islamiques (et…ça va vieindre) ce qui montre bien la faiblesse de l’argument.
    Que ces idées soient celles du pouvoir, et finis les risques d’atteinte aux tenues de nos clercs.
    Ah, ce n’est pas une attaque contre Edouard, bien entendu et pardon d’avoir été si long.

  8. Pourquoi devrait-il démissionner ? Il est tout à fait fidèle à sa mission, qui est d’acclimater les Français, ou ce qu’il en reste, à l’idée que leur temps est fini et que, dans la France d’après chère à N. Sarkozy, ils ne sont plus qu’une minorité qui doit se plier aux usages de ses nouveaux maîtres…

  9. L’état n’a pas à se prononcer sur la tenue des Français. Du coup, de plus en plus de femmes montrent leurs seins et d’hommes sortent sans chemise.

  10. Je suis assez d’accord avec Edouard.
    Sinon, ce sont plutôt ces députés UMP qui devraient démissionner s’ils ne sont pas d’accord avec le commissaire Sabeg nommé par Nicolas Sarkozy… Qu’ils soient cohérents avec eux-mêmes au lieu de chercher à manger à toutes les tables: bénéficier de la logique UMP aux élections et la critiquer ensuite pour exister politiquement et donner des gages à l’UMP.
    Qu’ils cessent de cotiser avec l’UMP et rendent leur carte, là ils seront crédibles.

  11. “C’est avec stupéfaction que les députés membres de la mission sur le voile intégral (burqa) ont pris connaissance des déclarations de Yazid Sabeg, commissaire à la diversité et à l’égalité des chances, dans le journal La Croix du 8 septembre 2009. Selon Yazid Sabeg ”
    Quelle idée de lire “La Croix” aussi…
    S’il existe quelque chose à interdire de plus néfaste que la burqa, c’est bien ce journal…

  12. Toute cette question de tenue est une question de droit de l’homme, puisqu’une question de comportement social.
    D’une part pour vivre en société, on est obligé de signer ses actes donc il est obligatoire que le visage soit découvert. Pour des raisons de sécurité publique aussi.
    D’autre part, le droit à un mariage stable et le droit au mariage (notamment article 16.3 de la déclaration universelle des droits de l’homme), le droit à l’éducation devraient interdire les tenues provocantes et indécentes (pour les hommes au même titre que pour les femmes), si la déclaration des droits de l’homme de 1948 était appliquée. Mais sur ce point tout le monde a honte, en Occident, de paraître “pudibond”, il faudrait changer le consensus pour arriver à un vrai bien commun.
    Cependant, dans les deux cas extrêmes, la liberté du costume ne peut être invoquée de façon pertinente : cette liberté n’est pas absolue et comme toute liberté elle doit s’insérer dans le cadre du respect des autres droits de l’homme (article 30 de la déclaration universelle).

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services