Bannière Salon Beige

Partager cet article

Homosexualité : revendication du lobby gay

Le combat engagé il y a 3 ans n’est pas terminé tant que la loi Taubira ne sera pas abrogée

Début août, l'association LGBT Mousse s'en est pris à Marie-Claude Bompard, maire de Bollène, qui refuse de célébrer des mariages entre personnes de même sexe. Minute de ce jour souligne que 

2784_page_017"Mousse cherche, tout simplement, à empêcher les élus de revendiquer leur liberté de conscience. Pas même de mettre en œuvre la liberté de conscience, mais simplement d’y prétendre ! C’est dire si le jugement de Carpentras sera important…"

Et Marie-Claude Bompard explique :

« Au moment de la discussion de la loi, nous disions que les maires “mal pensant“ étaient des cibles. Aujourd’hui, ce que veut cette association, c’est non seulement empêcher la liberté de conscience des maires qui ne veulent pas participer à cette dénaturation pure et simple du mariage, mais les priver même de demander cette objection de conscience. »

« Les chiens de garde du lobby LGBT procèdent comme à leur habitude par le harcèlement et l’intimidation pure et simple. Que le moindre groupuscule fantomatique puisse faire comparaître un maire devant la justice en moins d’un mois est tout simplement hallucinant quand on connaît l’encombrement des tribunaux à l’heure où notre pays connaît des problèmes d’une gravité autrement plus importante ».

« le combat formidable que nous avons engagé il y a maintenant trois ans n’est pas terminé. Il reste et restera à mener tant que la funeste loi Taubira ne sera pas abrogée ! “On ne lâche rien“ ne doit pas se cantonner à un slogan, mais doit être vécu jour après jour et retentir comme le signe de ralliement des dissidents du nouvel ordre immoral et totalitaire ! »

Partager cet article