Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Le Cardinal Trujillo est mort

Trujillo
Le cardinal colombien Alfonso Lopez Trujillo, président du Conseil pontifical pour la famille, est mort cette nuit à Rome des suites d’une infection
respiratoire.

Ferme sur la doctrine et sur l’enseignement de l’Église, il était connu pour sa défense du mariage, union d’un homme et d’une femme, son opposition à toute forme de contraception et d’avortement et pour la protection de la famille.

En un mot, il défendait la vie, don de Dieu dès la conception, qui doit s’épanouir dans la famille issue du mariage, union d’un homme et d’une femme :

"l’Église défend la vie, un point c’est tout".

"La vie de l’homme vient de Dieu, elle est toujours son propre don, la participation de son souffle vital (Jean Paul II,
Lettre encyclique Evangelium vitae, 39). La sélection embryonnaire, qui comporte l’élimination volontaire d’une vie humaine, ne peut être justifiée".

"Chaque embryon doit être considéré et traité comme une personne humaine dans le respect de son éminente dignité (Cong. pour la
  Doctr. de la Foi, Inst. Donum vitae, I, 1). On doit donc reconnaître
à l’enfant qui doit naître, et à partir du premier moment de la conception, les droits humains fondamentaux, et en premier lieu celui à la vie, qui ne peut être violé dans aucun cas
".

"Détruire l’embryon équivaut à un avortement. Et l’excommunication s’applique à la femme, aux médecins, aux chercheurs qui éliminent l’embryon".

"La manifestation
sur le PACS (…) Pour la première fois dans l’histoire de toutes les
cultures, de toutes les religions, de toutes les ethnies, ce qui a
toujours été valable dans toutes les conceptions de la nature, de la
philosophie et de la théologie est compromis :
le mariage est l’union
d’un homme avec une femme
".

"Il [le clonage] viole le droit de tout être humain à avoir un père et une mère. Il rend vains les concepts de paternité, maternité et filiation. Il annule la généalogie et rend la famille accessoire. Un expert en bioéthique comme Hans Jonas affirmait que le clonage humain est le pire des esclavages (…) A l’avenir, ces actes délictueux devraient être reconnus comme crime contre l’humanité.

Que nous continuIons à donner vie à son enseignement et qu’il repose en paix.

Lahire (merci à SC)

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services