Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Le cardinal Sarah soutient et encourage La Manif Pour Tous

Le cardinal Sarah, nouveau préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, a répondu aux questions d’Aleteia. Extraits :

"À propos des « pouvoirs qui en Europe cherchent à empêcher les catholiques d’user de leur liberté », vous écrivez : « La Manif pour tous donne un exemple d’initiatives nécessaires. Elle fut une manifestation du génie du christianisme ». Éminence, soutenez-vous les chrétiens qui sont descendus par milliers dans la rue pour manifester leur attachement à la famille et dire que chaque enfant a besoin d’un père et d’une mère ? 

Notre mission, en tant que chrétien, est de témoigner de notre foi. Nous savons que la famille est une réalité voulue par Dieu. Nous savons ce qu’elle représente pour l’Église et la société : sans elle, il n’y a pas d’avenir, ni pour l’une, ni pour l’autre. La Manif pour tous rentre donc dans le témoignage de foi des chrétiens, qui défendent cette réalité. Je n’hésite pas à l’affirmer : je soutiens parfaitement cette manifestation dans ses différentes éditions. Elles sont l’expression de la fidélité à l’Église et à la foi.

Pourtant, à première vue, elles ont échoué !

Le Christ aussi, apparemment, a échoué : après trois ans de vie publique, il a été tué, mis au tombeau et le tombeau a été scellé ! Mais il est ressuscité et a vaincu le mal. La Manif pour tous, dans ses différentes expressions, n’a pas pu empêcher les décisions des politiques. Mais elle a obtenu une grande victoire : elle a réussi à redonner de la vigueur aux familles. C’est sa grande victoire. À cause de cela, elle doit se poursuivre. Ce n’est pas un acte ponctuel. Il faut continuer à écrire, sortir, manifester ! Il faut aussi encourager des foyers solides qui se battent pour que l’amour continue et ne meure pas.

Que voulez-vous dire ?

L’amour est comme une fleur dans le désert, que l'on doit arroser et clôturer pour empêcher que les bêtes ne la mangent. Avec quoi clôture-t-on l’amour ? Avec l’attention quotidienne. Avec quoi l’arrose-t-on ? Avec le pardon. Il faut aussi veiller à ce que cette plante soit soignée, par la prière, la rencontre et le dialogue. Sans cela, la plante, l’amour meurent. Une plante ne peut pas survivre si elle n’est pas entretenue. Toutefois, le grand jardinier c’est Dieu. Si une famille Le rejette, elle ne dure pas. Manifester, c’est bien. Mais il faut soigner nos familles. Il faut veiller à ce que l’amour, don précieux, soit maintenu vif dans le cœur des conjoints et vécu en famille."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services