Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Le cardinal Sarah salue l’édition et souhaite la diffusion du “Bref examen critique de la communion dans la main”

Le cardinal Sarah salue l’édition et souhaite la diffusion du “Bref examen critique de la communion dans la main”

Message du Préfet émérite de la Congrégation pour la culte divin et la discipline des sacrements à Renaissance catholique :

Je vous remercie de m’avoir remis l’ouvrage: Bref examen de la Communion dans la main (…). Je l’ai lu attentivement, car les auteurs abordent une question à la fois essentielle et douloureuse au sujet de laquelle je me suis prononcé à diverses reprises, notamment dans une conférence adressée aux membres de Sacra Liturgia, à Milan, le 6 juin 2017 : j’avais dit notamment :

“Au sujet de la communion dans la main, je suggère humblement que cette question soit, en toute sérénité et honnêtement, examinée par les évêques, individuellement ou d’une manière collégiale. Nous savons que le rejet ou l’abandon de l’expérience et des valeurs du passé n’ont pas toujours produit de bons fruits chez beaucoup de nos contemporains. Il me semble que la communion dans la main est une pratique qu’il faut fortement déconseiller, en nous appuyant sur des dispositions antérieures de l’Eglise. Abandonner sans discernement ou par pure attitude idéologique, l’héritage de l’Eglise peut provoquer de grands dommages spirituels dans les âmes. La communion dans la main comporte de grands dangers de profanation et des cas de regrettables manques de respect à l’égard de la Sainte Eucharistie. Il y a surtout le risque d’exposer le Corps du Christ au sacrilège”.

Comme vous pouvez le constater les préoccupations des personnes qui ont rédigé cet ouvrage rejoignent les miennes. Il est d’ailleurs dommage qu’un prêtre célébrant habituellement selon la forme ordinaire du Rite romain n’ait pas été associé à la composition de ce livre, même si certains d’entre eux ont été cités, comme l’abbé Christophe Kruijen. Surtout, je voudrais souligner la qualité du travail accompli : les trois prêtres étudient cette question sous des angles qui se complètent : historique (chanoine de Guillebon), liturgique (abbé Barthe) et canonique (R. Père Rivoir). Leurs contributions sont très précieuses et irréfutables : il s’agit, pour chacun d’entre eux, d’un travail précis, complet, bien documenté, avec citations des sources en notes. La conclusion de Jeanne Smits, dans laquelle celle-ci cite une liste impressionnante de faits déplorables, pourrait sembler, au premier abord, assez polémique, et pourtant celle-ci, se faisant le porte-parole de très nombreux fidèles, a le mérite de montrer les conséquences au niveau universel de cette pratique délétère. En conclusion, je pense que cet ouvrage constituera un élément important de la réflexion que je souhaite sur ce sujet en vue d’un retour à la pratique traditionnelle de la communion sur les lèvres au sujet de laquelle je disais dans cette même conférence de Milan :

« Sainte Mère Teresa de Calcutta recevait Jésus-Eucharistie dans sa bouche, comme un petit enfant qui se laisse humblement nourrir par son Dieu. Elle était triste et peinée de voir les chrétiens recevoir la sainte communion dans leurs mains. Voici ses propres paroles : “Partout où je vais dans le monde, ce qui m’attriste le plus, c’est de regarder les gens recevoir la communion dans la main”. Quand on lui a posé la question: “Selon vous, quelle est le plus grand problème du monde d’aujourd’hui? “, elle a donné cette même réponse sans une seconde d’hésitation».

Je vous souhaite dès maintenant une joyeuse et sainte fête de Pâques, en priant aux intentions de votre Communauté. Je vous confie à la Très Sainte Vierge Marie, ainsi qu’à saint Joseph, gardien de la Sainte Famille et Protecteur de l’Eglise universelle, en cette année qui lui est consacrée.
Que Dieu vous bénisse !
Soyez assuré de mes sentiments très cordiaux in Corde Christi.
Robert Card. Sarah

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]