Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Vie de l'Eglise

Le cardinal Sarah dénonce les totalitarismes du XXIe siècle

Le cardinal Sarah dénonce les totalitarismes du XXIe siècle

Dans son nouvel ouvrage, le Préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements ne prend pas de pincettes :

Au XXIe siècle, le totalitarisme prend un visage plus pernicieux. Il a pour nom l’idolâtrie de la liberté totale et absolue, qui se manifeste dans les versions les plus agressives de l’idéologie du genre et du transhumanisme. Le nazisme, le fascisme et le communisme ont de terribles successeurs. Il s’agit des idéologies qui nient la dignité humaine, qui promeuvent l’avortement et l’euthanasie, mais aussi du fanatisme islamiste qui tue et fait régner la terreur. Certains indices nous permettent de déceler les mêmes origines démoniaques de ces mouvements.

Dénonçant également le suicide l’Europe, le cardinal appelle le petit nombre à une vraie résistance :

Il ne s’agit pas de gagner des élections ou d’influencer les opinions. Il s’agit de vivre l’Evangile. Non pas de le penser comme une utopie, mais d’en faire concrètement l’expérience. La foi est comme un feu. Il faut être soi-même brûlant pour pouvoir le transmettre. Veillez sur ce feu sacré ! Qu’il soit votre chaleur au coeur de l’hiver de l’Occident. Quand un feu éclaire la nuit, les hommes se rassemblent peu à peu autour de lui. Telle doit être votre espérance.

Il s’en prend également à la folie immigrationniste :

Mais comment accepter que des pays soient privés de tant de leurs fils ? Comment ces nations vont-elles se développer si tant de travailleurs font le choix de l’exil ? Quelles sont étranges organisations humanitaires qui sillonnent l’Afrique pour pousser de jeunes hommes à la fuite en leur promettant des vies meilleures en Europe ? 

Et le cardinal l’élude pas la crise de l’Eglise :

  • L’Église est devenue un “repaire des ténèbres” car les évêques évitent la vérité et la clarté.
  • L’Église vit un “mystère de trahison”, un “mystère de Judas”
  • L’Eglise est en train de mourir parce que les bergers ont peur de parler avec vérité et clarté ».
  • En conséquence, les catholiques sont “perdus”.
  • L’Église est devenue une “caverne de voleurs”.
  • Certains hommes de Dieu sont devenus des “agents du Mal” : “Nous avons trahi comme Judas”.
  • Le relativisme est le “masque de Judas vêtu en intellectuel”.
  • “Nous tolérons tout” et “la doctrine catholique est remise en question”
  • « Au nom de positions qu’ils qualifient “d’intellectuelles”, les théologiens prennent plaisir à déconstruire les dogmes et à vider la morale catholique de son sens profond. »

Pour le cardinal, les chrétiens

doivent avant tout élever une barrière contra l’arbitraire totalitaire qui s’affranchit de la loi naturelle. Ils doivent le faire au nom de leur conscience. Car c’est dans la conscience que le Créateur a inscrit cet ordre objectif. Il est incohérent et nuisible de séparer le chrétien d’un côté et le citoyen de l’autre. […] Ils doivent parler sans crainte car ils n’agissent pas au nom d’un parti contre un autre, ils sont les témoins de la vérité, les défenseurs de la nature humaine. Mais ils doivent être prêts à souffrir et à mourir pour témoigner de cette vérité.

Le Salon Beige est visité chaque jour par plusieurs dizaines de milliers personnes qui veulent participer au combat contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme.

Je ne souhaite pas que le Salon Beige devienne une galerie commerciale avec des publicités voyantes, mais au contraire qu’il reste un outil de combat culturel.

Le Salon Beige est un lieu où chacun trouve les informations et les argumentaires dont il a besoin pour sa réflexion personnelle. C’est un lieu gratuit et une bibliothèque de référence vivante.

Si chaque personne lisant ce message donnait, notre levée de fonds serait achevée en une heure.

Aujourd’hui, je vous remercie de faire un don de 5€, 20€, 50€ ou de tout autre montant à votre portée, afin que le Salon Beige puisse poursuivre son combat.

Merci,

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!