Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Allemagne

Le cardinal Marx défend l’ordination d’hommes homosexuels

Le cardinal Marx défend l’ordination d’hommes homosexuels

Le cardinal Reinhard Marx a tenu une conférence de presse à Munich. Il a affirmé que la synodalité était « la condition de base pour une nouvelle Eglise » et que l’homosexualité ne devrait pas être une restriction à la « capacité de devenir prêtre ».

« Comment faire face à l’homosexualité des prêtres ? » « Tout le monde n’est pas obligé de déclarer [aux autres] son propre penchant sexuel, qu’il soit hétérosexuel ou homosexuel. C’est à lui de décider.

« Mais s’il le fait, alors cela doit être respecté et il ne s’agit pas d’une restriction de sa capacité à devenir prêtre. C’est ma position et nous devons la défendre. »

Ces commentaires font suite au coming-out par plus de 120 prêtres, employés d’église et autres laïcs allemands, dans un documentaire télévisé en début de semaine. Le groupe de pression “OutinChurch” cherche à renverser l’enseignement catholique sur l’immoralité des actes homosexuels.

L’appel du cardinal Marx à l’ordination d’hommes homosexuels est en contradiction avec les déclarations répétées du Saint-Siège interdisant le séminaire et les ordres sacrés aux personnes qui « pratiquent l’homosexualité, manifestent des tendances homosexuelles profondes ou soutiennent la soi-disant “culture gay” ».

Une instruction de 2005 de la Congrégation pour l’éducation catholique stipule que

« si un candidat pratique l’homosexualité ou présente des tendances homosexuelles profondes, tant son directeur spirituel que son confesseur ont le devoir de le dissuader en conscience de procéder à l’ordination », et qu’« il serait gravement malhonnête de la part d’un candidat de dissimuler sa propre homosexualité afin de procéder, malgré tout, à l’ordination ».

Publiée sous le pontificat de Benoît XVI, cette instruction a été réitérée dans un document de 2016 de la Congrégation pour le clergé sur la formation des prêtres.

Le cardinal Marx, dont la renonciation a été refusée par le pape, est-il en communion avec l’Eglise ? Un prêtre de son diocèse peut-il concélébrer avec cet évêque ?

Partager cet article