Le Cardinal Jean.jpgerre Ricard s’oppose au travail dominical

L'archévêque de Bordeaux écrit :

R "Des groupes de pression, économiquement puissants, militent depuis quelques années pour l’ouverture généralisée, le dimanche, de centres commerciaux et de galeries marchandes. […] Dernièrement, des hommes politiques, s’appuyant sur la crise financière et économique mondiale, veulent assouplir la législation actuelle. Ils affirment que l’élargissement du travail dominical contribuerait à relancer l’économie et à créer des emplois. On peut cependant en douter, car la relance ne viendra pas de l’élargissement de la surface de vente mais de l’augmentation du pouvoir d’achat de nos concitoyens. […] Mais faut-il élargir cette autorisation et généraliser le travail dominical ? […] Je crois pourtant qu’une telle tendance à élargir le travail du dimanche est néfaste à notre vie sociale.

  • Elle est néfaste tout d’abord pour la vie familiale. Si le père a son jour de repos hebdomadaire le lundi, la mère le mercredi et les enfants le dimanche, quel temps de vie et de repos en famille va-t-il être encore possible ? N’a-t-on pas pourtant libéré le samedi de tout travail scolaire pour favoriser le week-end familial ? Ces mesures contradictoires semblent révéler que nous sommes-là devant une absence de vrai projet de société. Or, les familles ont besoin d’être soutenues. […]
  • Elle est néfaste aussi pour la vie d’une société. Une société qui ne reconnaîtrait plus le repos dominical pour tous est une société qui se serait totalement soumise aux exigences de l’économie et de la consommation. Or, l’homme ne se réduit pas à un simple acteur économique. Non, « l’homme ne vit pas que de pain » (Mt 4, 4). Le dimanche permet de s’affranchir du quotidien et de la société de consommation pour souffler, prendre un peu de recul, avoir mieux conscience des questions fondamentales de la vie. Les êtres humains ont besoin de se consacrer aussi à des activités qui ne peuvent être calculées, mesurées ou exprimées en termes économiques, notamment pour leur équilibre intérieur, voire spirituel. […]

Beaucoup de nos contemporains peuvent se reconnaître dans cette défense du dimanche et combien plus, nous chrétiens, pour qui le dimanche comme Jour du Seigneur revêt une signification toute particulière ! Non, décidément cette promotion du travail du dimanche n’est pas une bonne idée !"

Michel Janva

Addendum jeudi 17h30 : Depuis hier soir, un bug sur ce post a affecté l'ensemble du blog. Vous avez été nombreux à me le signaler, mais étant indisponible, ce n'est que maintenant que je résouds ce problème et j'en suis bien désolé. MJ

Une réflexion au sujet de « Le Cardinal Jean.jpgerre Ricard s’oppose au travail dominical »

  1. Amédée

    Merci au Cardinal Ricard.
    Ses propos sont justes: il est bon qu’il intervienne.
    Remercions-le pour le rôle de pasteur qu’il accomplit avec cette déclaration.
    [@ l’auteur du post, Peut-être d’autres lecteurs vous l’ont déjà signalé mais il semble que ce post sur le Cal Ricard soit suivi du clic de pleins de touches “Entrée” qui pourrait laisser croire qu’il n’y a plus que 2 articles sur le Salon Beige… un problème de copier-coller je supposer]

Laisser un commentaire