Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie

Le cabinet de Fadela Amara défend les chrétiens d’Orient

Extraits d'une tribune de Nadia Hamour et Mohammed Abdi, conseillers au cabinet de Fadela Amara, secrétaire d'Etat à la ville :

C "Il n'est plus un jour qui passe sans que les Chrétiens d'Orient, en survie permanente, ne paient dans leur chair le prix de l'intolérance et du fanatisme. Il n'est plus un jour qui ne creuse un peu plus le sillon vers une mort annoncée. Une extinction à laquelle nous restons dramatiquement sourds et aveugles. Cet anéantissement qui se déroule sous nos yeux est d'une extrême gravité, sur le plan de la conscience humaine mais également pour l'avenir de l'Orient tout entier. Aujourd'hui, qui se préoccupe encore de cette minorité arabe ? La terre ancestrale sur laquelle ces chrétiens d'Orient dépérissent serait-elle trop lointaine ou "trop compliquée" ? Ces Arabes non musulmans seraient-ils trop orientaux pour être tout à fait compris des Occidentaux ? Trop chrétiens pour l'être des Musulmans ou des progressistes laïques ? Après les femmes, que les fanatiques tentent de marginaliser et d'exclure de la société et du monde, les chrétiens d'Orient, qui ont été, ironie du sort, les premiers à aborder la question des femmes, sont devenus le nouveau bouc émissaire, le symbole d'une modernité insupportable. Ces Chrétiens arabes, que l'on assassine ou que l'on jette sur les routes de l'exil, sont chez eux, en Orient, où leur présence bimillénaire est antérieure à l'islam. Leur rôle et leur influence ont été déterminants tant dans l'histoire du monde arabe. C'est pourquoi avec la disparition des chrétiens d'Orient, disparaît un élément dynamique des sociétés arabes. […]

Si l'on ne réagit pas, il n'y aura bientôt plus de chrétiens en Orient. Il faut donc s'y employer d'extrême urgence. Aider les chrétiens d'Irak ou d'Égypte à rester, chez eux, sur leur terre. Ce n'est pas en organisant leur sortie d'Orient que l'on tarira la source des morts et de l'exode."

Partager cet article

8 commentaires

  1. Dernière minute avec un rapport légèrement parallèle.
    Nouvel attentat à Bagdad premier bilan une dizaine de blessés et trois morts ils ont été attaqués avec quatorze bombes et un mortier d’obus (source rtl) à 9 h.

  2. chapeau ! Pourvu qu’ils soient suivis dans leur déclaration par de nombreux Benoît, Jean, Paul, Jacques, Nicolas, François, qui oublient trop souvent qui ils sont et ce qu’ils doivent à la chrétienté…

  3. Encore cet argument de l’intérêt des Arabes ! Mais les Arabes à qui il est destiné sont des mahométans, et les mahométans se moquent bien d’un intérêt arabe qui ne serait pas un intérêt mahométan. Pourquoi s’imaginer qu’en dehors de notre culture pluraliste, il y ait des gens intéressés par l’enrichissement qu’apporte la diversité ? Pourquoi s’imaginer qu’en dehors de notre monde anti-xénophobe, il y ait des gens que se sentent coupables de ne pas faire bon accueil à l’ “autre” ?

  4. La récupération médiatique bat son plein.Pour cacher l’inaction.Du vent encore du vent toujours du vent.Merci mrs bush et autres pour votre pacification.

  5. Nadia Hamour et Mohammed Abdi sont probablement issus d’Afrique du Nord d’où le christianisme a été éradiqué par leurs ancêtres, à l’image de ce que Mahomet et ses compagnons ont fait dans la péninsule arabique. Et aujourd’hui encore, les minorités religieuses en Afrique du Nord sont sévèrement combattues par les autorités avec l’appui de la population. Le Coran lui-même vomit tout ce qui n’est pas musulman.
    Dire que la perte du christianisme au Proche-Orient serait dommageable à cette région, c’est dire que la disparition du christianisme (mais aussi du judaïsme) en Afrique du Nord fut une perte pour cette région, ce que quasiment personne en Afrique du Nord ne dit.
    Tout à fait d’accord avec Cassianus

  6. A mon avis il y a un probleme fondamental – si ces états sont islamique a 100% les notres ne sont plus chrétiens – ils sont une boite vide…alors qui les défendra…
    Un État chrétien pourrait par exemple prendre des mesures de rétortion contre les musulmans en Europe – fermer des mosqués, déporter des imams, menacer de quelque chose – a l`époque l`Église avait un bras armé – des ordres de chevaleries chrétiennes et le soutien des rois chrétiens – mais aujourd`hui….il n`y a rien ni personne….
    A quelque part penser que la non-violence et de belles protestations diplomatique changeront quelque chose…c`est rever…l`islam est une religion de l`épée – une religion violente et seule une protection armée pourra la faire reculer…comme au Moyen-Age…

  7. LECON POLITIQUE N°1
    On nomme celà de la récupération. Mais il est vrai que Fadela Amara en est l’une des expertes.

  8. d’accord avec Michel mais ce n’est pas avec les paroles lénifiantes de trop de nos évêques que cela va changer!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services