Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pro-vie

Le 8 décembre, vie naissante de Marie : la France en lumière ! (4 bis)

Ces villes où tout a commencé : toutes les fenêtres scintilleront.

D'abord Lourdes depuis l'apparition de Notre-Dame avec un programme à la hauteur.

Puis Lyon et ses 1500  missionnaires (toutes les places ne sont pas honorées) et un déroulement sur 3 jours où les premières bougies ont spontanément jailli sur les balcons en 1852. Récit :

Bougies2 "Le diocèse de Lyon ouvre les portes de la plupart de ses églises les 8, 9, 10 et 11 décembre, jour et nuit, afin de permettre à tous ceux qui le souhaitent de découvrir leurs richesses architecturales, artistiques et spirituelles… 1500 « Missionnaires du 8 », c’est-à-dire des volontaires, souvent jeunes, sont attendus pour se relayer dans les paroisses : accueil, visite, prière, accompagnement, annonce du Christ

Pour que se perpétue la tradition des lampions, le diocèse a distribué 3.000 affiches à destination des commerces et des immeubles : le 8 décembre à 18h, chacun est invité à illuminer ses fenêtres. Sur le site du diocèse, on trouve un petit historique de cette fête hautement symbolique qui donne aujourd’hui aux catholiques lyonnais une magnifique occasion d’évangélisation : le Christ n’est-il pas notre lumière ?

Les illuminations sont en réalité liées au culte de la Vierge Marie, dont la colline de Fourvière, à Lyon, est le haut-lieu. Chapelle et basilique s’y sont succédées depuis le Moyen-Age. Les Lyonnais y implorèrent le secours de Marie dans les calamités publiques et donnèrent une grande solennité à la fête de la naissance de la Vierge, le 8 septembre. En 1852, on achevait à Lyon la reconstruction du clocher de la vieille chapelle de Fourvière. Au sommet de l’édifice, on avait placé une statue de la Vierge Marie en bronze doré. Elle devait être inaugurée le 8 septembre, mais une inondation dans l’atelier du fondeur retarda la cérémonie au 8 décembre, autre fête de la Vierge, celle de l’Immaculée Conception.

Ce jour-là, des feux d’artifice étaient prévus mais une pluie torrentielle s’abattit sur la ville. A la tombée de la nuit, le ciel s’éclaircit et la pluie s’arrêta. « Tout à coup apparaissent à quelques fenêtres inconnues des lignes de feu… La ville s’était embrasée en un instant. Bientôt, il ne restait plus, sur la vaste étendue des quais, des rues, des passages ignorés et des cours invisibles, aucune fenêtre obscure. Les petits marchands, les clochers, illuminaient leurs baraques, leurs voitures et jusqu’aux bordures des trottoirs… Quelques feux de Bengale s’allumèrent sur les toits de la chapelle de Fourvière, la statue de la Vierge apparaît et la grosse cloche de Saint Jean, cet éloquent interprète des joies publiques, est lancée à toute volée.

Bougies A huit heures, la population entière était dans la rue, circulant, paisible, joyeuse et attendrie. On se serrait la main sans se connaître, on chantait des cantiques, on applaudissait, on criait : « Vive Marie ! » Les étrangers n’en revenaient pas de leur surprise, et les Lyonnais, tout remplis qu’ils étaient de cette fête improvisée, se demandaient comment, en un instant, une population de trois cent mille âmes avait pu être saisie de la même pensée ».

L’événement éphémère d’une nuit devint institution. On prépara avec soin les illuminations de 1853. Quant à celles de 1854, elles furent un triomphe, car elles coïncidaient avec la proclamation par le Pape, à Rome, du dogme de l’Immaculée Conception. Les Lyonnais avaient la fierté des précurseurs. Depuis, chaque année, le soir du 8 décembre, les Lyonnais illuminent leur ville pour la fête de l’Immaculée Conception".

Partager cet article

1 commentaire

  1. Merci au Salon Beige pour ce rappel historique et cet hommage à la plus belle ville du monde, capitale mondiale de la gastronomie.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services