Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société / Histoire du christianisme / L'Eglise : L'Eglise en France

Le 8 décembre, vie naissante de Marie : la France en lumière ! (3)

Mm812 1 Pour connaître : un peu d'histoire, Laval.

Extrait de la très belle page du site diocésain sur l'histoire du culte marial dans le diocèse de Laval à la basilique d'Avesnières.

"Pendant la Terreur de 1793-1794, l’église d’Avesnières reste intacte. C’est la première église de Laval rendue au culte le 4 mai 1800. Elle accueillera le corps des 14 prêtres guillotinés de Laval en haine de leur foi. Ils ont été béatifiés en 1955(…)

En 1855, Mgr Wicart, premier évêque du diocèse de Laval, choisit la basilique d’Avesnières pour y proclamer solennellement la bulle du pape Pie IX promulguant le dogme de l’Immaculée Conception. A cette occasion, une grande procession de plus de   10 000 personnes se déplace de la cathédrale à Avesnières (…)

Le 20 janvier 1871 l’armée prussienne est aux portes de Laval. Le peuple ignore encore l’heureux événement de Pontmain. Sur le désir exprès de fidèles, Mgr Wicart se rend au sanctuaire d’Avesnières et prononce le vœu de restaurer la flèche d’Avesnières, si la Vierge protégeait la ville. Le vœu est exaucé et la nouvelle flèche achevée en 1876 (…)

812 Laval 2010 : Au début de ces fêtes, le 8 décembre, un peuple de chrétiens, guidés par leur évêque entouré de prêtres et de diacres, processionnera sur le chemin de hallage, un flambeau à la main, en suivant la statue illuminée de Notre-Dame d’Avesnières, installée sur une capucine d’une belle barque blanche qui s’appelle Latulée (8m x 2m). Quand la ville brillera de ses feux, les chrétiens, flambeaux à la main chanteront en marchant, car la vie est une marche : Vierge de lumière…Mère de l’espérance…Toi Notre Dame…           Ô Vierge d’Avesnières….

Vierge de lumière, car la Vierge nous conduit vers Noël, « qui nous amènera la visite du soleil levant », «  pour illuminer ceux qui habitent les ténèbres et l’ombre de la mort, pour conduire nos pas au chemin de la paix » Lc 1, 78-79.

Mère de l’espérance, ce chant qui fut chanté à Pontmain au moment de l’apparition de la Vierge en 1871… Nous serons en communion avec les quatre basiliques mineures de notre diocèse : Notre-Dame de Pontmain, Notre-Dame des miracles de Mayenne, Notre-Dame de l’Epine d’Evron, Notre-Dame d’Avesnières et les innombrables lieux de pèlerinages mariaux de la Mayenne, et de France et du monde… "

Pour participer : des nouvelles de retraites aux flambeaux organisées en France
 et des villes à illuminer de vos fenêtres pour saluer les processions.

812 Reims 812 Conflans Le diocèse de Chambéry propose cette année en plus des traditionnelles processions aux flambeaux d'illuminer les maisons avec ces lumignons posés sur les balcons et les rebords des fenêtres;
Reims avec monseigneur Jordan : procession aux flambeaux en ville, messe et veillée de prière pour la vie naissante (affiche de gauche);
Aix-en-Provence traditionnellement procession aux flambeaux en centre ville;
Laval  descente de la Mayenne et pélerinage aux flambeaux, messe et illumination des maisons (vous apprécierez ce détail architectural);
A Rouen, prière, pélerinage, pélerinage aux flambeaux en ville entre la cathédrale et la basilique Notre-Dame de Beausecours puis Messe avec monseigneur Descubes, évêque de Rouen;
A Conflans, Messe puis procession aux flambeaux dans les rues (affiche de droite).

Pour prier :

notre neuvaine et celle de monseigneur d'Ornellas, évêque de Rennes.

Partager cet article

3 commentaires

  1. Sur l’église d’Avesnières restée intacte, lire d’Anne BERNET “Notre-Dame en France”.
    … “Le 21 janvier 1794, jour de la décapitation des 14 prêtres de Laval plusieurs événements se sont produits :
    Lorsque la dernière tête est tombée, 12 globes flamboyants ont traversé le ciel et plané plusieurs minutes au-dessus de l’échafaud…
    Le soir même, les plus excités des sans-culottes avaient décidé de piller l’église d’Avesnières, fermée depuis 1790. Serrures et scellés étaient INTACTS. Et pourtant, en prêtant l’oreille, on croyait entendre des orgues et des chants liturgiques. Les sans-culottes, peureux, jetèrent un coup d’œil par la serrure et se relevèrent interloqués : la nef ruisselait de lumière ainsi que l’autel où un prêtre en vêtements sacerdotaux brodés d’or célébrait le Saint Sacrifice entouré de fidèles aussi audibles qu’invisibles. En y regardant de plus près, quelqu’un crut reconnaître l’abbé Turpin du Cormier, guillotiné le jour même. Saisi d’épouvante le groupe se dispersa et personne n’osa plus approcher de l’église, encore moins envisager sa profanation.
    Et c’est ainsi qu’en 1800 Notre-Dame d’Avesnières était toujours intacte.

  2. Et Lyon, alors? je crois bien que nulle part en France, la fête n’est aussi importante… et comme le laïcité, a voulu récupérer la fête, elle devient une occasion unique d’évangéliser: 4 jours pour parle de l’amour de Dieu, et avoir après plein de fioretti à raconter… (croyez en mon expérience!) On cherche enccore des missionnaires: il reste plein de place!
    http://www.dailymotion.com/video/xfo24n_des-lumieres-a-la-lumiere_news#from=embed
    http://lyon.catholique.fr/?Je-veux-devenir-missionnaire
    http://lyon.catholique.fr/?8-decembre-2010-demandez-le

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]