Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

Le 2ème disque des prêtres pour Pâques

Partager cet article

19 commentaires

  1. Pagny, Sardou ?
    Aïe… espérons que le second album soit aussi bon que le premier et qu’ils ne tombent pas trop dans le facile…
    En tout cas, tout se ce qui fait parler de l’Église est une bonne chose alors souhaitons leur bonne chance !

  2. bof bof sardou pas très catho, il est né le Divin Enfant avec le “BEAT” de la batterie rien de bien!!

  3. Quand est-ce qu’on vire les marchands du temple ?

  4. comment peut-on aimer cette daube ??????

  5. Arrêtez ce massacre musical !
    L’Eglise n’a que faire de la médiocrité de ce “groupe” de prêtres qui feraient mieux de retourner dans leur paroisse pour accomplir un ministère plus ordinaire, mais non moins fructueux.
    Je rejoins Darblay : franchement, faire des remix de chants ou musiques connus cela n’a rien de très exaltant (le pire c’est que pratiquement la totalité des gens vont croire que ce sont les prêtres qui ont composé ces musiques !). A peine un brin de polyphonie (à part celle ajoutée artificiellement avec une chorale). Des voix bien communes. Bref, ce n’est pas un grand compositeur comme Palestrina qui y trouvera ombrage.
    Nos paroisses sont déjà remplies de chants médiocres, pas la peine d’en rajouter. Maintenant, quand je vais célébrer des obsèques, la famille du défunt me dit : “Monsieur l’abbé on voudrait passer un morceau du CD des prêtres, bien sûr vous êtes d’accord ?” : l’art d’être mis au pied du mur 🙁

  6. J’aurais tendance à dire, prions pour le séminariste pour que malgré ce shobiz il puisse devenir un bon et saint prêtre, et prions pour les deux autres prêtres pour qu’ils puissent se consacrer aux âmes perdues de leur diocèse car en ce moment nous sommes tous des âmes en difficulté dans un monde fou, fou, fou.
    J’aurais tendance à dire que je ne comprends pas bien dans quelle galère leur évêque les a précipités et que sous prétexte de récolter quelques argents, l’enfer me paraît bien pavé de bonnes intentions.
    Je suis peut-être une pharisienne sans coeur en disant cela, mais j’avoue ne pas comprendre ce machin, ni même au niveau “artistique”.

  7. Je me demande si c’est bien le rôle d’un prêtre de jouer au saltimbanque…Les fidèles laïcs ont reçu la grâce d’état pour ce type d’investissement dans le monde du “chaud-bise”, pas les prêtres. Je me demande comment font ces prêtres pour se dandiner sur une scène…

  8. Je n’ai pas aimé du tout l’hypermédiatisation subite de ce groupe. Qu’il y ait une suite cela ne m’étonne pas.
    On les retrouvera peut-être bientôt au cinéma.
    Pauvre de nous…

  9. troubadour à la manque et éclésaiastique ne fait pas bon ménage !! bouh la honte!!!

  10. Personnellement, j’ai été favorablement impressionné par la prestation de ces prêtres. Si c’est un moyen de pourvoir l’Eglise des moyens d’entretenir et développer son patrimoine, pour pouvoir accueillir les fidèles, pourquoi pas !
    Car, c’est beau de critiquer, mais on ne trouve pas l’agent sous les pieds d’un cheval, et les pourfendeurs versent ils généreusement leur denier du culte, offrent ils généreusement à la quête lors des offices religieux (si toutefois ils y participent). Que Dieu protège ces prêtres de la tentation d’une dérive, mais qu’il les inspire aussi pour être efficaces dans leur démarche.
    Des détracteurs, il y en aura toujours !
    Ce qui est important c’est le message d’amour qu’ils délivrent, et que certains ne semblent pas avoir compris.

  11. @ L’abbé PE,
    Mon père : ne soyez pas plus royaliste que le roi…
    Que ce ne soit pas forcément la place d’un prêtre, on peut le concevoir… encore que la place d’un prêtre est de sauver les âmes et si le chant peut ramener au bercail des brebis, c’est… un moyen parfaitement acceptable.
    Que ce ne soit pas forcément du plus haut intérêt musical, on peut l’admettre évidemment… encore que c’est en concurrence avec tant d’inepties tant sur le plan musical que sur les paroles qu’on peut sans aucun doute parler d’un élèvement du niveau sans problème…
    Enfin, soyez le patron chez vous : si l’on vous demande une chanson pour des funérailles (ou quoique ce soit d’autres…), il n’y a aucun mal à refuser : la liturgie n’est pas une foire et encore moins la liturgie des morts…
    Je sors d’un enterrement où la seule chose chrétienne fut l’Évangile : tout le reste n’était que chansons païennes, discours et autres poèmes… malgré la présence d’un prêtre ! Pas moches mais rien à faire dans une église et encore moins dans des funérailles chrétiennes…
    L’Église creuse sa tombe en abandonnant les funérailles…

  12. Au cours du XIX° siècle, deux grands organistes, Boëly & Saint-Saens, se sont faits virer de leur tribunes, parce qu’ils jouaient des oeuvres sérieuses et liturgiques (Bach, Pachelbel et autres Couperin).
    A cette époque, l’organiste devait jouer des pièces rappelant ce que les fidèles avaient entendues à l’Opéra. Camille Saint-Saens était organiste de la Madeleine toute proche de l’Opéra Garnier.
    Ecoutez les oeuvres d’Edouard Baptiste ou de Louis James Lefébure Wély (reflet de ce siècle), pour ma part, j’aime beaucoup.
    Je ne parle pas de certains cantiques aux musiques douteuses. Les plus connues : “Minuit chrétiens” et autre “Pitié mon Dieu, c’est pour notre Patrie” etc. . . .
    Mgr Di Falco-Léandri recherche de l’argent pour faire construire une nouvelle église au Sanctuaire de Notre Dame du Laus, près de Gap.
    Comment procéder ?
    A partir des propos de Monsieur Bernard DUJARDIN : “ce n’est pas avec les piècettes jetées dans le panier que l’Eglise va s’enrichir.”
    Et tant mieux si ces Prêtres y arrivent. Ils ont deux Missions, l’une pécuniaire et l’autre évangilatrice en donnant une autre image d’une Eglise qui n’est pas coincée, comme beaucoup le prétendent.
    Notre Dame du Laus, refuge des pêcheurs, priez pour eux et pour nous.

  13. Un point à méditer !
    Quand cessera-t-on, en France de taper sur les Chrétiens qui vivent leur foi, quand, par ailleurs, les islamistes veulent nous rayer de la carte, dans notre propre pays. C’est une évidence incontestable !
    Restons dignes et imperméables aux attaques ignobles dont nous faisons l’objet, vivons notre foi et prions pour ceux qui n’ont pas compris le dessein de Dieu : l’Amour.

  14. Ils font un peu “frères sourire”. La soeur du même nom a mal fini. Je ne sais si le patronage artistique et spirituel de Mgr Di Falco est de bon augure. Il ne leur manque que la cappa magna. Qu’en pense Nicolas Senèze?

  15. Il me semble qu’il est dit quelque part dans la Bible : “Tu ne jugeras point !”.
    Qu’il est donc facile de critiquer… On y prend même du plaisir…

  16. Au secours. C’est quoi cette vulgare com’ catho ? Evangélisez ! Faites du beau ! Je préfère de loin le succès de Des hommes et des dieux.

  17. le grand Saint GRIGNON DE MONTFORT ne faisait il pas le tour des paroisses en faisant chanter des ritournelles à la mode mais avec des paroles chrétiennes ?

  18. Vive VOX ANGELI c’est tellement plus beau, surtout le premier album avec l’Ave Marie de Shubert chanté de main de maître par un garçon de 13 ans, chapeau à ces petits chanteurs plein de talents!!

  19. @ Cad,
    Vous avez des références ? J’ai lu beaucoup de choses sur Saint Louis Marie Grignon de Montfort mais jamais cela…

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]