Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Le 24 juillet c’est la libération

Jour%20LF%20146x200%202017%20v8Fiscale :

"En 2017, les Français ont travaillé 205 jours pour financer les dépenses publiques. Ils sont donc symboliquement libérés le 24 juillet, selon les calculs de l’association Contribuables Associés.

A partir des données de l’Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE), le ratio entre les dépenses publiques (État, collectivités territoriales, sécurité sociale, Union européenne) et les richesses créées en France (le Produit intérieur brut) est de 56% en 2017. Rapporté au calendrier de l’année, cela signifie que les Français ont travaillé 205 jours pour financer les dépenses de la sphère publique. A partir du 24 juillet, les Français travaillent enfin pour eux.

La France est cette année la triste « championne » des pays de l’OCDE pour le poids de sa dépense publique, devant la Finlande (les dépenses publiques y représentent 55% du PIB), le Danemark (les dépenses publiques y représentent 53,28% du PIB) et la Belgique (les dépenses publiques y représentent 52,43% du PIB) . En moyenne, les autres contribuables de la zone euro sont libérés le 22 juin, soit plus d’un mois avant les contribuables français. Pour Eudes Baufreton, directeur de l'association Contribuables Associés,

« la France dépense beaucoup trop pour sa sphère publique, et ce poids de la dépense publique se traduit par un matraquage fiscal gigantesque pour les contribuables. Seule la réduction des dépenses publiques permettra une véritable baisse des impôts, une diminution de l’endettement et le retour de l’emploi en France ! Plus de dépenses publiques, c'est plus d'impôt et donc moins de pouvoir d'achat réinjectable dans l'économie de proximité. ».

Comme le confirme le dernier rapport de la Cour des comptes sur la situation et les perspectives des finances publiques publié le 29 juin, la France est en total « décalage » avec les autres pays européens pour la réduction de son déficit, de sa dépense publique et de son endettement. Le quinquennat de François Hollande s’est achevé par un dérapage budgétaire de près de 9 milliards d’euros : cinq années désastreuses pour les contribuables.

Nous vivons un changement civilisationnel dont le moteur est culturel. La famille dite traditionnelle - qui est simplement la famille naturelle - diminue massivement en nombre et en influence sociale. Le politique est de plus en plus centré sur la promotion de l’individualisme a-culturel, a-religieux et a-national. L’économique accroît des inégalités devenues stratosphériques et accélère et amplifie le cycle des crises. L'Église est pourfendue; clercs et laïcs sont atterrés.

Une culture nouvelle jaillira inévitablement de ces craquements historiques.
Avec le Salon Beige voulez-vous participer à cette émergence ?

Le Salon Beige se bat chaque jour pour la dignité de l’homme et pour une culture de Vie.

S'il vous plaît, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services