Bannière Salon Beige

Partager cet article

Marche pour la Vie

Le 20 janvier 2013, Grande marche nationale d’unité pour la Vie et la Famille

Reçu par mail ce communiqué du collectif "en marche pour la Vie" : 

"Face aux attaques sans précédents
qui sévissent actuellement contre la Vie et la Famille,
l’heure est à la mobilisation et à
l’union !

Le collectif « En Marche pour la
Vie !
 »
a donc décidé de faire du dimanche 20
janvier 2013
 une date qui marquera les
esprits !

Plus qu’une Marche pour la Vie,
le collectif, en s’ouvrant exceptionnellement cette année à d’autres
associations pour la défense de la Famille, entend bien avec celles-ci, faire
valoir et porter haut et fort les valeurs qui fondent notre civilisation :
respect de l’être humain, respect de l’altérité homme-femme, respect de
l’enfant qui a le droit d’être élevé par un père et une mère.

Alors ENSEMBLE,
engageons nous ce 20 janvier 2013,
à faire de cette GRANDE MARCHE NATIONALE, 
un tournant historique !

Nous le pouvons, nous le devons !

REJOIGNEZ CE
GRAND MOUVEMENT DE MOBILISATION NATIONALE
 du 20 janvier 2013 et contribuez,
chacun, à changer le cours des événements !

Avec vous, nous gagnerons !

Contact presse :
06 72 01 53 31"

Partager cet article

3 commentaires

  1. “tous ensemble, tous ensemble, tous” ou le retour du boomerang.Nous y serons bien sûr.

  2. “En marche pour la vie”, “Civitas”, “Alliance vita”, et autres organismes amis ne pourraient-ils pas s’unir, au moins pour le choix d’une date commune ?
    Il est important d’être le plus nombreux à UNE manif nationale, ou des manifs locales à UNE date unique nationale.
    SVP, ne décourageons pas ceux qui se disent qu’il vaut mieux ne pas manifester de peur d’apparaître trop peu nombreux !

  3. Face aux attaques sans précédents qui sévissent actuellement contre la Vie et la Famille, vouloir défendre la société est certes louable, mais en prend-on vraiment les moyens ? Pourquoi s’attaquer aux effets et jamais aux causes ? Je m’explique :
    Deux cents ans de Révolution ont réduit les catholiques à l’état de réactionnaires. Chaque nouvelle loi inique les met en campagne pour alerter l’opinion et tenter de faire pression sur le gouvernement. Comme toujours la loi est votée, et la fièvre activiste retombée, ils replongent dans un attentisme providentialiste et défaitiste d’où ils ne sortent que pour voter pour le moindre mal (…) en attendant le prochain coup de l’ennemi. Plutôt que de s’acharner à combattre les symptômes (les mauvaises lois républicaines), pourquoi ne pas reconnaître enfin l’effet corrupteur de ces assemblées délibérantes qui font de l’opinion de la majorité, l’expression de la vérité ? Au lieu de subir les attaques, ne vaut-il pas mieux en reprendre l’initiative avec nos principes (la loi naturelle et l’autorité) et nos armes (la Grâce divine et la raison) pour restaurer des institutions traditionnelles ? La suite de cette réflexion sur : http://www.viveleroy.fr/Le-mythe-de-la-bonne-republique.html

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services