Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

L’avortement, pas d’actualité ?

JmlpLors de son entretien sur Canal+ samedi dernier, juste avant de préciser qu’il n’avait pas changé d’avis sur l’avortement, Le Pen a déclaré :

"Je pense que ce n’est pas un des thèmes d’actualité."

Dans Evangelium Vitae, Jean-Paul II écrivait (§73) :

"[L]orsqu’il ne serait pas possible d’éviter ou d’abroger complètement une loi permettant l’avortement, un parlementaire, dont l’opposition personnelle absolue à l’avortement serait manifeste et connue de tous, pourrait licitement apporter son soutien à des propositions destinées à limiter les préjudices d’une telle loi et à en diminuer ainsi les effets négatifs sur le plan de la culture et de la moralité publique. Agissant ainsi, en effet, on n’apporte pas une collaboration illicite à une loi inique."

Force est de constater que l’opposition personnelle à l’avortement de Le Pen est manifeste et connue. Dans Présent daté de demain, Jeanne Smits rappelle que l’avortement est bien d’actualité et donc que Le Pen doit en limiter les préjudices :

"Sur le plan électoral, considérant la menace d’anéantissement qui pèse sur la France […] on peut entrer dans la discussion. N’est-il pas d’abord essentiel de sauver ce qui peut l’être ? […] Eh bien, il faut d’abord considérer la question de «l’actualité» du thème de l’avortement. Actualité du massacre annuel de plus de 200 000 enfants de France… […] Ce massacre, ce génocide est au centre de la culture mort […]. Il est au centre, ce qui veut dire qu’il n’est pas seul, et aussi qu’il est cause des autres fléaux dont souffre la France. La dénatalité, le vieillissement, la faillite prévisible ; et par ricochet, le recours à une immigration massive […]. 

On peut reprocher à l’Eglise de n’avoir pas pris ses responsabilités dans la lutte contre les lois de mort qui pèsent sur la société. […] Il y a aussi (parmi d’innombrables prises de position, mais celle-ci est lapidaire) le propos de Benoît XVI : «On ne peut penser qu’une société puisse combattre efficacement le crime quand elle le légalise elle-même dans le cadre de la vie naissante

Nous sommes trop souvent d’accord avec Jean-Marie Le Pen, trop persuadés de l’importance cruciale de son combat pour ne pas lui dire tout cela."

Michel Janva

Partager cet article

9 commentaires

  1. Parfaitement d’accord avec Jeanne Smits. Il faut être vigilant et montrer au FN qu’il a tout intéret à rester ferme sur ses positions en matière de défense de la vie. Pour autant, et sans vouloir relancer un débat sur les travers de notre pauvre régime démocratique, Le Pen, sans renier ses positions, pêche par discrétion. Le but des médias, face à l’ascencion du monstre Le Pen, va être de s’attaquer à d’autres parties du programme du leader de la droite nationale. En effet, il semble que les électeurs soient prèts à faire confiance au FN(je ne sais pas dans quelles proportions, mais en tout cas beaucoup plus qu’avant) sur les sujets de l’immigration, l’insécurité, l’islamisation, l’Europe. Donc, comme l’angle d’attaque traditionel contre le FN ne fonctionne plus aussi bien, il faut faire prendre conscience au public que voter Le Pen, s’est aussi voter pour l’obscurantisme : contre l’avortement, contre les couples homosexuels, … . Bref, des thèmes qui ne réjouissent qu’une minorité des électeurs, et risquent d’en faire fuir un paquet. Donc, Le Pen, à mon humble avis, va essayer d’être discret sur ces thèmes, pour aborder ceux qui “interessent” les français. Car il est clair que pour le français “moyen” (sans être péjoratif), l’avortement est une évidence, et celui qui s’y oppose, un extra-terrestre.
    C’est hélas le problème de la démocratie, il faut “séduire” une majorité pour prendre le pouvoir.
    Ce qui serait dangereux serait de voir le FN revenir sur des années de lutte pro-vie et se renier. Ce n’est pas le cas pour l’instant. Merci à Présent (et au SB) de veiller et de faire savoir qu’une bonne partie des électeurs potentiels du FN sont attentifs.

  2. Je suis catholique pratiquant, trés engagé dans le combat pro-vie et militant du FN et pourtant…je donne raison à Le Pen.
    La situation des nationaux est devenue intenable sur ces questions à cause de l’Eglise catholique mais également des cathos eux-mêmes qui, par principe seront toujours opposés au FN.
    En 2002, entre les deux tours de la présidentelle, dans son discours du 1er mai, Le Pen a rappelé son attachement à la défense de la Vie, le soir du 21 avril, il a rendu hommage à Madame Birgy, décédée le même jour et militante de SOS Tout-Petit.
    SOS Tout Petit, le Centre Charlier et Renaissance catholique ont des stands aux BBR depuis 20 ans…
    Les cadres du FN sont de toutes les manifs anti-avortement etc…
    Non seulement cela n’a rien rapporté électoralement mais au contraire les catholiques (évêques, prêtres, mais mêmes laïcs réacs catho) nous ont toujours craché dessus de façon éhontée.
    De toute façon, même si Le Pen est élu en mai 2007 et qu’au mois de juin 2007 il interdit l’avortement, les catholiques et la hiérarchie trouveront à redire parce que la mesure est trop brutale, pas assez accompagnée de mesures incitatives, prématurée, trop ceci, pas assez cela…
    En plus, comme en même temps, il est possible que la peine de mort soit rétablie, la préférence nationale instaurée, les syndicats de gauche remis au pas…etc… les cathos et les évêques seront dans la rue pour s’opposer au FN
    Alors l’avis des cathos, cela n’a que peu d’importance…cela représente 2 % de la population française et les manifs anti-avortements (comme la marche de samedi dernier où j’étais en famille – avec ma femme et les enfants comme je le fais depuis 15 ans !!) ne regroupent guère plus de 1500 personnes…
    1500 cathos prêts à se mobiliser 2 heures par an contre l’avortement en France ?
    Comment voulez-vous que l’on nous prenne au sérieux – nous les catholiques – sur l’avortement ?
    Les évêques se taisent sur ce sujet depuis 30 ans et il faudrait que Le Pen fasse le boulot des évêques…. contre l’avis des évêques… tout en étant le responsable du parti politique (qu’il amène de 0,5 % des voix en 1982 à 18 % en 2002) le plus diabolisé de France (notamment par les cathos) et le plus difficile à gérer en raison de ses contradictions.
    Vous lui demandez beaucoup à Le Pen !
    Jean-Marie n’est pas un surhomme nietzschéen, ce n’est pas le Zaratoustra de la droite nationale et catholique.
    Au lieu de critiquer Le Pen, il faudrait peut-être que les cathos français se posent de sérieuses questions sur leur comportement, l’éducation de leurs enfants, leurs réticences face aux engagements politiques et associatifs, leur priorité entre les manifs pro-vie et les soirées mondaines, etc…
    Au fait essayez – comme je l’ai fait en 2001 – de présenter une liste FN ou MNR aux municipales dans une commune de 21.000 habitants et donc de trouver 35 colistiers…même si votre liste défend les valeurs cathos, les crêches, etc…
    Franchement, les cathos (même proches du FN, du MNR, du MPF de Boutin) ne viennent pas ni comme colistier, ni même comme électeur.
    Bon voici mon coup de gueule du vendredi midi.

  3. L’avortement reste un sujet d’actualité et le restera aussi longtemps que ne sera pas abolie la loi Veil.
    Pour autant, JM LP, voire P. de V., ne sont pas des autorités religieuses ou morales.Ils ne peuvent être que des caisses de résonnances d’un leg moral bi millénaire, dont ils ne sont uniques dépositaires.
    Aucun évêque à la manifestation pro vie de samedi dernier, un communiqué de temps en temps dans un bulletin officiel diocésain du fin fonds de la province (j’y habite…), seulement 4000 personnes (dont de nombreux provinciaux) à cette même manifestation, soit pas même 1 millième des catholiques de la région parisienne, et à peine 10 % des cathos tradis si donneurs de leçons
    JM LP a souvent ramé à contre courant : sur ce sujet, est-il mal accompagné par les plus conscients des catholiques ? Mais alors, où est la paille, où est la poutre ?

  4. ce bel argumentaire a un peu digressé il me semble.
    On a le droit d’attendre de Le Pen une position franche sur ce sujet.
    L’avortement défendue par 1500 cathos annuellement ? donc de peu de poids dans l’argumentaire electoral FN ? peut être effectivement
    mais pour singer Bebel je dirais: c’est pas parceque 50 millions de Francais pensent une connerie que ce n’est pas une connerie.
    Si Le Pen est censé représenter nos valeurs dans leur intégralité, alors on est en droit de lui demander ça. Sinon, ça sert à rien qu’il soit élu.

  5. En démocratie, il faut “se vendre”. Et pour cela, il faut plaire au plus grand nombre. Et pour plaire au plus grand nombre il faut le caresser dans le sens du poil. Comment peut-on imaginer qu’un candidat à l’élection présidentielle puisse être élu s’il propose un programme conforme au Décalogue? Et comment, s’il était élu, pourrait-il ensuite l’appliquer? On peut se poser ces questions. Mais en démocratie elles n’ont pas de réponse!

  6. Personnellement, j’ai pris il y a quelques semaines ma carte du FN parce que j’ai lu sur leur site internet qu’ils souhaitent “abroger les lois sur l’avortement” (http://www.frontnational.com/doc_prop_identite.php#famille). Et aussi parce qu’en tant que catholique, je n’ai rien trouvé dans ces propositions qui soit contraire à l’enseignement du Christ. J’espère bien que je ne vais pas être trahi au moment de la publication officielle de programme électoral 2007 ! Si près du but ! La guerre civile est presque là, l’heure est proche ! Il ne faut pas faillir juste devant la ligne d’arrivée, après tant d’années de combat !
    Personnellement, je ne crois pas qu’il soit judicieux de passer sous silence certaines propositions (cathos) pour mieux se faire élire, et cela pour deux raisons : premièrement, les pressions pro-IVG (et pro-décadence de manière générale) existeront toujours, même si le FN est élu. Sauf que si le FN est élu sans parler de l’avortement, les anti-IVG pourront aller se rhabiller, car ils n’auront aucun moyen de pression… Deuxièmement (bon sang de bois !!!), nous sommes sur un blog CATHOLIQUE (ou bien j’en perds mon latin !). Saint Pie X, saint Rémi, Marthe Robin, et même la Vierge Marie ont prédit le relèvement de la France (et d’autres encore probablement). Mais cela NE SE FERA PAS si on ne compte pas D’ABORD sur l’aide de DIEU !!! M’enfin, quand les catholiques comprendront-ils que seuls ils ne peuvent rien faire (cf. psaume 127, cf. les apparitions de Marie, les révélations de Anne-Catherine Emmerich et Maria d’Agreda, etc.) ?

  7. Combien de posts sur Le Pen (père ou fille d’ailleurs) et l’avortement ? Et combien sur Villiers ? Je ne dis pas cela pour cracher sur Villiers. Mais pour appuyer mon opinion sur la “manipulation” des médias pour faire perdre des voix à un homme politique aujourd’hui considéré comme potentiellement dangereux pour l’établissement… Comme par hasard, on n’interroge jamais Villiers sur ces sujets. Et d’ailleurs, combien le SB a-t-il fait de post sur Villiers et l’avortement. Car, Le Pen au moins en parle. Alors qu’on n’entend pas Villiers en faire un “thème majeur et premier” de son programme. Et que dit Mr Pelletier de l’avortement ?

  8. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Le Pen, à son habitude ne laisse pas indifférent!
    Si j’approuve ses prises de position à 100% sur l’immigration, je lui suis totalement opposé, quand il prétend que l’avortement n’est pas d’actualité.
    L’immigration n’a pu avoir lieu que parce que l’avortement à laisser les places vides.
    Mais la raison principale, c’est que l’avortement est un crime.
    L’avortement et l’homosexualité sont les deux combats principaux.
    Religieusement parlant, je vois l’immigration, comme une punition du Ciel contre tous les crimes commis en France et en Europe !
    L’arrêt de l’immigration ne se fera pas de manière législative ou financière.
    C’est une utopie de le croire.
    Qu’on le veuille ou non, la solution passe par Dieu.
    Quel que soit l’homme politique et quelles que soient ses idées, sur le sujet il ne peut rien sans Dieu. Pas agréable à penser, pour un homme qui ne serait pas catholique à 100% !
    Dieu ne s’occupe pas de statistiques !
    Il lui faut moins de 2% d’hommes décidés et priant pour retourner la situation à son avantage.
    Donc, il n’a pas à faire preuve de prudence électorale, bien au contraire. Le Pen s’est fait le champion des catholiques.
    Mais au fait l’est-il lui-même ?
    Ma question n’est ni ironique ni subversive, de fait je n’en sais rien.
    S’il l’est, il n’a d’autres choix que de foncer dans le tas.
    Et dans ce cas, et dans ce cas seulement, il aura les catholique pour lui, mais aussi si Dieu le veut, beaucoup d’autres.
    Il ne peut gagner qu’à cette condition.
    J’imagine facilement le degré de foi, et le courage nécessaire pour s’affirmer catholique et combattre en terrain découvert à notre époque.
    Et alors quoi ?
    David a bien vaincu Goliath !
    Mais il avait la foi chevillée au corps !
    @ D,
    Votre pseudo si discret cache une grande raison.
    Merci de nous rappeler quelques vérités si importantes.

  9. je viens de passer une bonne heure à lire tous les commentaires des uns et des autres sur ” l’avortement et Le Pen”… Notre systeme actuel fera tout pour empècher le FN d’arriver au pouvoir et je finis par croire que nos débats amènent de l’eau à leur moulin! Va-t-on un jour comprendre( au fond de notre conscience le souhaitons-nous?) que le seul objectif c’est d’ETRE AU POUVOIR pour cesser de les voir brader notre pays. Nos ennemis feront tous pour nous diviser, soyons plus intelligent…et puis nous avons un avantage majeur: La Divine Providence; ne gachons pas nos énergies. Je crois que si l’on est catholique, aujourd’hui, et que l’on se décide à voter en 2007, il n’y a pas l’ombre d’une hésitation à avoir: le vote utile, le vote FN

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services