Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Etats-Unis

L’avortement : un sujet incontournable pour la présidentielle américaine

Lu sur Le Courrier de Floride :

"L’un des aspects stratégiques les plus importants pour les partis politiques lors d’une campagne électorale, c’est de maîtriser le « terrain » de l’élection. Pour celle de 2004 par exemple, George W. Bush avait entraîné John Kerry sur les thèmes de la guerre contre le terrorisme et de la morale (dont l’avortement), et le candidat Démocrate n’avait pas su rendre populaires ses thèmes de prédilection auprès des médias et du grand public.

S’il est impossible pour un candidat Républicain de ne pas avoir une position ferme, ostentatoire, et hostile à l’avortement, sans risquer de perdre la base de l’électorat, en 2016, ce sont néanmoins des événements indépendants des candidats qui amènent l’avortement au centre des débats. Ce qui n’est pas forcément pour leur déplaire.

Un jeune homme de 26 ans, David Daleiden, n’y est d’ailleurs pas pour rien. Circonspect sur l’organisation du Planning Familial (association qui gère les avortements et contribue aux recherches scientifiques dans ce domaine), Daleiden a décidé d’infiltrer l’organisation afin de filmer en caméra cachée ses responsables. La préparation de cette opération a pris deux ans et demi à David Daleiden, notamment afin de se créer une fausse identité et activité : une oeuvre de charité « pour la biomédecine » dénommée « le Centre pour le Progrès Médical ». Le résultat de son enquête à subjugué l’Amérique, au point où on en oublierait presque l’incroyable organisation « undercover » qu’il a mis au point. Néanmoins, le résultat montre des responsables du Planning Familial discuter du remboursement de dons d’organes et de tissus provenant d’embryons avortés. Le résultat a été immédiat : une nausée profonde des américains, et des exigences des Républicains. […]

Le mois de janvier est dans plusieurs capitales du monde le moment des « Marches pour la vie » (notamment Washington et Paris), et elles seront aux USA l’occasion de démontrer leurs forces pour les opposants à l’avortement. Mais un autre événement devrait également placer cet enjeu aux centres des débats : pour la première fois depuis 20 ans, la Cour Suprème des Etats-Unis a accepté de juger cette année un dossier très important sur le sujet. Il concerne une loin de l’Etat du Texas que ses opposants jugent anticonstitutionnelle. La loi HB2 date de 2013, et elle oblige les centres d’avortement à remplir un nombre de critères assez contraignants : de 41 centres avant la loi, il n’en reste plus que 18 aujourd’hui, et d’autres ont prévu de fermer si la loi passait. L’Etat du Texas est accusé par ses opposants de contourner la loi fédérale (l’obligeant à laisser réaliser les avortements) en en rendant la pratique quasi-impossible.

Ces différents points vont donc rendre incontournable de nombreux débats sur le sujet durant la campagne présidentielle."

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]