Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / L'Eglise : Vie de l'Eglise

L’avortement explicitement et directement provoqué et réalisé, est toujours un péché

Belle mise au point de l'évêque de San Cristobal de Las Casas (Mexique), monseigneur Felipe Arizmendi Esquivel, traduite  par Jeanne Smits – que nous remercions encore – :

"L'avortement explicitement et directement
provoqué et réalisé, est un péché, condamné depuis toujours dans le
cinquième commandement de la Loi de Dieu. L'Église, par une pédagogie
séculaire, lui a imposé la peine d'excommunication, pour faire
comprendre la gravité du péché.
Le canon 1323 contient une série de
circonstances atténuantes, qui exonèrent non pas du péché, mais de la
peine imposée par la législation de l'Église
. Et là se trouve le nœud de
l'interprétation tendancieuse.

Dans quels cas peut-on ne pas subir cette
peine ? Le canon 1323 répond : « N’est punissable d’aucune peine la
personne qui, lorsqu’elle a violé une loi ou un précepte : 1 n’avait pas
encore seize ans accomplis ; 2 ignorait, sans faute de sa part, qu’elle
violait une loi ou un précepte ; quant à l’inadvertance et l’erreur,
elles sont équiparées à l’ignorance ; 3 a agi sous la contrainte d’une
violence physique ou à la suite d’une circonstance fortuite qu’elle n’a
pas pu prévoir, ou bien, si elle l’a prévue, à laquelle elle n’a pas pu
s’opposer ; 4 a agi forcée par une crainte grave, même si elle ne
l’était que relativement, ou bien poussée par la nécessité, ou pour
éviter un grave inconvénient, à moins cependant que l’acte ne soit
intrinsèquement mauvais ou qu’il ne porte préjudice aux âmes ; 5 a agi
en état de légitime défense contre un agresseur qui l’attaquait
injustement, elle-même ou une autre personne, tout en gardant la
modération requise ; 6 était privée de l’usage de la raison, restant
sauves les dispositions des can. 1324, § 1, n. 2, et 1325 ; 7 a cru que
se présentait une des circonstances prévues aux nn. 4 ou 5. »

Ce canon exonère-t-il du péché de
l'avortement. Non. Quand il est librement et consciemment provoqué,
l'avortement est un acte intrinsèquement mauvais 
; il est mauvais en
lui-même, puisqu'il prive un être humain, innocent et sans défense de la
vie ; un être qui n'est pas un injuste agresseur. Il peut y avoir
exemption de la peine d'excommunication, mais non du péché.

Ne vous laissez pas impressionner par une
publicité mensongère. Si vous voulez être véritablement catholique,
tenez compte de ce que dit l'Eglise, et non les faux catholiques. Si
vous voulez exercer votre droit de décider, vos décisions doivent être
conformes à la Parole de Dieu, qui interdit de tuer un être humain, pour
petit qu'il soit. Si vous décidez d'être membre de notre Eglise, vous
devez respecter notre interprétation de nos lois ; si vous faites le
contraire, vos décisions seront très à vous mais elles ne seront pas
catholiques
".

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services