“L’avortement est un crime” a dit la Conférence épiscopale

… du Cameroun. Les évêques dénoncent l'article 14 du protocole de Maputo qui autorise le recours à

"l'avortement médicalisé en cas d'agression sexuelle, de viol, d'inceste et lorsque la grossesse met en danger la santé mentale et physique de la mère ou la vie de la mère ou du foetus".

Les prélats estiment que cet article

"porte (…) atteinte à la vie humaine en donnant des droits reproductifs abusifs à la femme [et] est une porte ouverte à la légalisation de l'avortement".

L'avortement n'est autorisé au Cameroun qu'en cas de viol ou lorsque la vie de la femme est en danger. Les évêques appellent à "défendre la vie" et à

"éradiquer l'avortement, les moyens contraceptifs artificiels et tous les abus portant atteintes à la dignité de la personne humaine".

4 réflexions au sujet de « “L’avortement est un crime” a dit la Conférence épiscopale »

  1. Fontey

    Bravo et merci aux évêques du Cameroun pur leur trés grand courage! J’étais présent à un baptême récemment. Par ses paroles, son attitude, sa ferveur (qui a quelque peu décontenancé l’assistance qui ignorait jusqu’au “Notre Père”), le prêtre d’origine africaine qui officiait a été un saint apôtre du Christ. Quelle ironie de l’histoire! Les prêtres africains évangélisateurs de nos banlieues…DEO GRATIAS!

  2. louis

    En droit français, le viol est un crime (jugé aux Assises), comme l’assassinat.Bien entendu, il-y-a plusieurs degrés à ces crimes “de sang” qui peuvent être “passionnels” ou par crapulerie, par ex.pour s’emparer du bien d’autrui.Or, l’avortement, qui est légal est un crime en effet mais pire que le viol (qui peut démolir l’existence d’une personne, notamment dès l’enfance) parcequ’un ou plusieurs avortements commis sur une personne le sont par celui ou celle qui pratique l’acte (IVG) et deuxièmement par la maman qui se fait avorter.Troisièmement, c’est un “crime contre l’humanité”, pire donc que celui commis par les deux “acteurs” précités puisqu’il prive la société de sa descendance, offense très gravement le Créateur, dépasse l’entendement depuis des millénaires même des peuples non chrétiens, est une preuve d’égoïsme, un péché mortel terrible dont beaucoup n’ont pas conscience.
    Mais, bien entendu, si mon commentaire ne parait pas, je ne m’en plaindrai pas puisque je suppose que les visiteurs du “salon” sont de mon avis…Je termine néanmoins en disant qu’une dame de 77 ans qui m’est chère souffre physiquement (au niveau urinaire et sexuel) à cause des avortements de sa “folle jeunesse”.

Laisser un commentaire