Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

L’Association musulmane pour l’islam de France, un satellite des Frères Musulmans

L’Association musulmane pour l’islam de France, un satellite des Frères Musulmans

Lundi 21 janvier, entouré de ses autres responsables – imams, théologiens, responsables d’associations cultuelles ou culturelles, chefs d’entreprise, etc -, Hakim El Karoui a présenté « l’Association musulmane pour l’islam de France ». Aux côtés des autres acteurs déjà existants, l’Amif souhaiterait jouer le rôle de

« tiers de confiance, au service des fidèles, pèlerins, consommateurs et citoyens musulmans, pour les aider à vivre leur foi et leur citoyenneté de manière apaisée ».

L’Observatoire de l’islamisation constate que les membres du « conseil théologique » composé d’imâms et de prédicateurs sont bien connus du paysage islamique français, dont plusieurs sont issus des Frères Musulmans de l’UOIF (Tarek Oubrou, Farid Abdelkrim) ou du malékisme traditionnel :

  • Tarik Abou Nour, connu aussi sous le nom de Tarik Bengarai est le fondateur et directeur du site Doctrine-malékite.fr. Sa biographie Linkedin nous indique qu’il a enseigné à l’IIIT, Institut international de la pensée islamique créé par Frères Musulmans, dont le fondateur, Ismail al Faruqi(1921-1986) fut un grand théoricien de la confrérie aux Etats-Unis, qui a lancé la stratégie d’ « islamisation des savoirs ». Faruqi enseigne dans son livre phare Tawid, édité en français par l’IIIT, que les groupes humains refusant la pax islamica proposée par l’Etat islamique, même en gardant une attitude isolationniste pacifique, « méritent une réponse coercitive de la part de l’Etat islamique » page 217. […]
  • L’imâm Bajrafil d’Ivry-sur-Seine fait aussi partie du Conseil théologique de l’Amif. Il se présente comme formé à l’école des Frères Musulmans Safwat Hegazi  et Al Qaradawi (il est fier de les présenter comme « Ses références » dans son auto-biographie sur son site officiel). Dans son livre récent Islam de France an I, (éditions Plein jour,2015) Bajrafil qualifie de “livre de référence du droit musulman dans la gestion du pouvoir” (p.37) le livre Les Statuts gouvernementaux de El Mawerdi  (972-1058),  traité de droit devant guider un califat idéalqui interdit d’édifier des églises entre autres discriminations légales contre les chrétiens […]
  • Tariq Oubrou est aussi membre de ce conseil théologique décidément noyauté par la mouvance frériste. Dans un livre d’entretien intitulé Le Prêtre et l’imâm publié en août 2013, l’imâm de Bordeaux se revendique des Frères Musulmans. A une question sur « l’influence grandissante de groupes islamistes »en France, Tareq Oubrou admet « continuer d’être membre du mouvement [des Frères Musulmans] » sans aucunement le critiquer, en prétendant qu’il « modernise la religion sans toucher à l’essentiel ». Il livra sa vision profonde de l’islam peu conforme à l’idéal de la République française lors d’une conférence destiné à un public de fidèles, intitulée Les bases de la compréhension de l’islam chez l’imâm Al-Banna. […]
  • Pas étonnant alors de retrouver ce 21 janvier autour d’Hakim El Karoui l’ancien président des Jeunes Musulmans de France, Farid Abdelkrim, disant avoir rompu avec les Frères Musulmans, mais qui titrait son livre Na’al Bou La France [Qu’Allah Maudisse la France] ?!  (éditions Bayane, 2004) dont de la pénible lecture ressort une victimisation paranoïaque des musulmans, à grand renforts d’anecdotes inventées comme celle d’une course de vélos organisée par une française qui privilégierait par racisme un « jeune blond aux yeux bleus », au détriment d’un champion musulman. Le chapitre suivant coule donc de source, interpellant : « Oh douce France ! tu t’étonnes ainsi que tes enfants soient aussi nombreux à communier dans ce cinglant « na’aboul la France » et de maudire de la sorte tes pères ? Viens je t’emmène faire un tour ». Et peut s’ouvrir alors une tournée dans une France islamophobe et raciste, dont la première étape est l’école de la république osant interdire le hijab dans son enceinte. […]

Partager cet article

1 commentaire

  1. en tout cas dans les territoires d’outremer (aux antilles et en guyane) une association pakistanaise Ahmediya fait du racolage missionnaire par petites annonces dans les journaux gratuits ; je me suis inscrit à un cours du “saint coran” .
    deux imams à cayenne! qui ont été invités par l’évêque Laffont à visiter la prison (imam dixit), bien entendu ils ont sauté sur l’occasion!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services