Bannière Salon Beige

Partager cet article

Institutions internationales / L'Eglise : Le Vatican

L’assistanat n’aide pas au développement

Le 22 septembre à Genève, l'Observateur permanent près les Institutions spécialisées de l'ONU, est intervenu au cours de la XIIe session ordinaire du Conseil des droits de l'homme. Mgr Silvano Tomasi a déclaré que

T

"le développement n'est pas seulement l'élimination de la pauvreté matérielle mais aussi la pauvreté de valeurs et de principes de certaines sociétés et systèmes économiques, indépendamment du niveau de vie".

"Dans le processus de développement, la personne ne peut se réduire à un receveur d'aide. Elle doit être actrice réelle de son développement comme de ses relations, inter-personnelles et extérieures. Ces dimensions qualitatives doivent se refléter dans des critères ayant l'homme pour référence… Les Eétats doivent éliminer les obstacles au développement intégral dus à la violations des droits humains. La communauté internationale doit pour sa part appuyer le développement dans les pays pauvres, en vertu du principe de subsidiarité, qui peut être complémentaire de la solidarité".

Partager cet article

5 commentaires

  1. Le titre de votre post trahit la nature des propos repris et d’une manière plus générale la doctrine sociale de l’Eglise…
    [Bonjour le troll…
    Prouvez-le. MJ]

  2. Ca a déjà été souligné à plusieurs reprises, et, encore assez récemment, par une africaine qu’on ne peut guère soupçonner d’idées colonialistes ou néo-colonialistes ou …
    La plus grande partie de l’argent enrichit quelques politiciens, mais ne contribue pas à l’amélioration du sort des pays concernés.

  3. Les responsables africains ont transféré 150 Mds de $ en dix ans dans les banques occidentales. (ce qui d’ailleurs n’est pas une somme considérable)
    désolé,je n’ai plus l’article de presse sous la main. Où est-ce un “ratier”?.
    Cela donne à réfléchir sur les capacités de maintien de la pauvreté… Mais après tout, quand on voyage en Afrique du Nord, c’est ce que l’on constate de visu en parlant prudemment avec les gens.

  4. L’ennui, avec les “droits humains”, c’est qu’ils peuvent être n’importe quoi, selon l’anthropologie à laquelle se réfère le moraliste. Un exemple facile : si un embryon humain n’est pas considéré comme un être humain, le “droit humain” est de pouvoir s’en débarrasser.

  5. Le fait de dire que “Dans le processus de développement, la personne ne peut se réduire à un receveur d’aide.” ne signifie pas qu’il ne faille pas pour autant apporter une aide financière à ceux qui en ont besoin.
    Que mettez vous derrière la notion d’assistanat ?
    [L’assistanat c’est ne pas donner à la personne aidée le moyen d’être actrice de son propre développement. MJ]

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services