Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : Benoît XVI

“L’Ascension est le dernier acte de notre libération du joug du péché”

Lors du Regina Coeli, Benoît XVI a déclaré :

B"Quarante jours après la Résurrection – selon le livre de Actes des Apôtres – Jésus monta au ciel, c’est-à-dire qu’il retourna vers le Père, qui l’avait envoyé dans le monde. Dans beaucoup de pays, ce mystère est célébré non pas le jeudi, mais aujourd’hui, le dimanche suivant. L’Ascension du Seigneur marque l’accomplissement du salut qui a commencé avec l’Incarnation. Après avoir instruit pour la dernière fois ses disciples, Jésus monte au Ciel (cf. Mc 16,19). Mais « il ne s’est pas séparé de notre condition » (cf. Préface); en effet, dans son humanité, il a attiré avec lui les hommes dans l’intimité du Père, révélant ainsi la destination finale de notre pèlerinage terrestre.

Tout comme il est descendu du Ciel pour nous, qu’il a pâti et qu’il est mort sur la croix pour nous, pour nous il est ressuscité et remonté vers Dieu, qui n’est donc plus loin,  qui est « notre Dieu », « notre Père » (cf. Jn 20,17). L’Ascension est le dernier acte de notre libération du joug du péché, comme écrit l’apôtre Paul : « Montant dans les hauteurs il a emmené des captifs » (Ep 4,8). Saint Léon le Grand explique que par ce mystère «  non seulement l’immortalité de l’âme mais aussi celle de la chair » sont proclamées. Aujourd’hui, en effet, nous voici entrés en possession du paradis,  mais entrés également  en Jésus-Christ dans les hauteurs des cieux  » (De Ascensione Domini, Tractatus 73, 2.4: CCL 138 A, 451.453). Si bien que les disciples, en voyant leur Maître s’élever de terre et s’élever vers le haut, n’ont pas été pris par le découragement. Ils ont éprouvé au contraire une grande joie et se sont sentis poussés à proclamer la victoire du Christ sur la mort (cf. Mc 16,20). […]

Chers amis, l’Ascension nous dit qu’en Jésus-Christ notre humanité est portée aux hauteurs de Dieu; ainsi, à chaque fois que nous prions, la terre rejoint le Ciel. Et comme l’encens, en brûlant, il fait monter sa fumée  et son parfum si suave, pour que lorsque que nous élevons avec ferveur et confiance notre prière en Jésus-Christ, celle-ci traverse les cieux et arrive jusqu’au Trône de Dieu, que Dieu puisse l’écouter et l’exaucer. […]"

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services