Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Nouveaux médias

L’arrivée d’Itinerarium sur la toile

Il se présente ainsi :

"En mobilisant divers contributeurs de qualité autour de ce principe d’interprétation du monde, pas seulement  remarqués par leur notoriété publique, souvent suspecte, mais également et surtout remarquables par leur qualité d’interprétation et de pensée. De la pensée, du travail d’argumentation, du recul nécessaire à une lucidité, le débat démocratique en a bien besoin, nul ne saurait le contredire.

Pour cela, vous pouvez compter sur une équipe de rédacteurs en chef extrêmement bien formés en philosophie[1], des contributeurs et des collaborateurs divers que nous mobiliserons régulièrement pour traiter de l’actualité politique, ecclésiale et intellectuelle.

Nous remercions en premier lieu le Salon Beige, véritable institution sur internet et le portail Riposte catholique qui a hebergé notre première monture.  Mais aussi Contrepoints, qui nous a montré le chemin ; Atlantico et Causeur, qui ont hébergé nos premières contributions sur le web ; au blog Le rouge et le noir, au blog de l’excellente émission Le jour du Seigneur. Des perspectives différentes, vous le voyez, pour prouver, aussi, que nous ne lançons pas d’anathèmes, qu’il n’y a pas de cordon de sécurité et de pensée unique sur itinerarium."

Et là, Vivien Hoch précise :

"Nous plaçons délibéremment dans l’horizon de la Tradition, de l’Ecriture et du Magistère de la sainte Eglise catholique Romaine. Pas de nihil obstat, mais une humble soumission distanciée avec les autorités et le dogme, avant tout motivée par le souci de manifester toute la rigueur d’une pensée et d’une vie infusée par le Christ, libérateur de ce monde, qui nous engage à chaque instant à faire une lecture inouïe des signes et des symboles que nous mobilisons pour bien vivre. Comment voulez-vous proposer la vie chrétienne en déclamant les mêmes choses, sur le même ton que les autres ? Nous, chrétiens, sommes d’apparence comme les autres, mais notre être est radicalement différent. Il est un plus. Un meilleur. Un plus grand, plus majestueux, plus immense ethos de vie. Il ne faut pas avoir peur de le dire. Cet engagement à manifester la puissance spirituelle et la vigueur mondaine du christianisme dans cette construction commune d’un monde habitable est le notre ici.

Une voie « droite » 

Qu’est-ce que la droite ? Un pari. Pré-éminence de l’ordre sur l’éclatement ; de l’unification sur la,désunion ; d’une vision sub ratione boni de l’homme, comme être capable d’entreprendre et d’emmener les autres à sa suite ; d’un ordre social capable de déployer et d’encourager les énergies individuelles ; d’une  certaine conception de la polis comme vecteur de libération plutôt que comme directeur des  consciences et des actes.  Au plan politique, une concentration sur les pouvoirs régaliens, à même d’assurer les requisits vitaux pour bien vivre (sécurité, cohésion, sentiment de partager une route nationale commune). C’est ainsi ce que j’entends par « droite ». Mais personne ne nous imposera un échiquier politique trop souvent vicié et idéologisé. Nous aurons une grille de lecture impitoyable. Aucun coup bas ou non sens sera toléré. Mais s’il y a bonne volonté, sincérité et arguments, il y a du bon à écouter, et peut-être à prendre."

Partager cet article

3 commentaires

  1. Je ne les connais pas mais en tout cas on diverge sur l’appréciation du Jour du Seigneur.

  2. Quel est le pourquoi de cette omniprésence des pubs de LA PROCURE sur le site d’ITINERARIUM.
    Le directeur général de la PROCURE, qui a publié sous un pseudonyme universiatire des ouvrages intéressants, quoique peu favorables à la tradition intellectuelle de la droite française, porte t il ITINERARIUM sur les fonds baptismaux ?

  3. pourquoi ne pas commencer en ce temps de carême en recherchant (retraite dans la ville)site à consulter chaque jour

Publier une réponse