L’armée française tombera-t-elle dans la cuvette fatale dans laquelle est tombée l’armée britannique ?

Unknown-3Le premier discours public du général François Lecointre, le chef d’état-major des armées (CEMA) était très attendu, après la démission du général Pierre de Villiers. Devoir jongler entre des opérations extérieures toujours conséquentes et le renouvellement des matériels qui traîne en longueur nécessite de faire des choix opérationnels. 

Lors du discours qu’il a prononcé lors de l’Université d’été de la Défense, qui se tient à Toulon, le général Lecointre a estimé qu’il

« faudra faire des choix entre la régénération nécessaire de nos armées qui sortent d’années très difficiles de contrainte budgétaire accompagnées par le surengagement » ainsi que des « choix de renouvellement et des choix de modulation de nos engagements. »

« La régénération (…) est indispensable afin que l’armée française reste la première armée d’Europe et ne tombe pas dans le piège, dans la cuvette fatale dans laquelle est tombée l’armée britannique », usée après avoir connue des engagements intenses en Afghanistan et en Irak.

« Qui sait où il faudra que nous soyons capables d’intervenir dans un an ou dans un an et demi. Je crois qu’il est impératif, urgent, important de se redonner de la marge. »

Laisser un commentaire