Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France

Réponse sur l »armée et l’islam

Reçu d'un lecteur (corrections orthographiques apportées) :

"L'armée est un des lieux où le respect des religions est le mieux assuré et celui où les musulmans sont parfaitement intégrés depuis tant de décennies. Aussi, je suis choqué de voir le MNR s'insurger contre l'autorisation d'absence accordée aux musulmans pour la fête de l'Aïd. En effet, il n'y a pas là  violation de la laïcité de la part de monsieur Falco, secrétaire d’État à la défense et aux anciens combattants, mais une stricte application d'une loi qui me paraît juste, puisqu'elle évite justement le communautarisme dans les armées.

En effet, l'Etat fixe en nombre égal les fêtes religieuses donnant droit aux croyants à s'absenter quelques heures. Ces fêtes deviennent des "fêtes religieuses légales" puisque fixées conformément à la loi. La directive de monsieur Falco ne fait que reprendre à la lettre un document officiel découlant de la loi, le bulletin officiel des Armées de 2005 (ici en pdf)  qui est "l'instruction d'application du décret relatif à la discipline générale militaire" et qui précise les règles d'autorisation d'absence.

Monsieur Falco applique des lois dont il n'est pas responsable. Les responsabilités lui sont à la fois antérieures et supérieures. C'est à ce niveau qu'il faudrait intervenir pour devenir efficace et rester crédible. Malheureusement, le MNR vient de donner un coup d'épée dans l'eau et d'éclabousser ceux qui lui sont proches politiquement. Je ne l'en remercie pas. Signé : CdF, militaire catholique".

Partager cet article

5 commentaires

  1. Ce Monsieur parle d’expérience, il a raison. En 1961 dans l’armée, il existait des unités entières composées de musulmans, la cuisine respectait leur impératifs religieux, mais ne nous obligeait pas à les suivre. Je n’adhère pas à une mythologie qui met l’armée sur un piédestal, je dois reconnaitre que l’armée républicaine, du moins dans la seconde partie du XX° siècle,on a respecté le droit à la religion.

  2. Juste un petit témoignage vécu à propos de la liberté de culte dans les armées.
    Il y a un mois mon fils a fait sa Formation Initiale de Réserviste dans un régiment d’Infanterie de Marine ; durée 10 jours incluant deux dimanche dont le 1er novembre jour de la TOUSSAINT, fête « d’obligation » pour les Catholiques.
    Et bien malgré une demande réitérée en bonne et due forme à son supérieur direct, conjointement avec 2 autres réservistes, il n’a pas eu l’autorisation d’assister à une messe.
    Pourtant le Sergent se disait lui aussi catholique mais « faisait passer son devoir d’abord » (sic !), tandis que les musulmans avaient un repas sans porc et qu’un sous-officier portait la Kippa.
    Reste à savoir si l’aumônier a été contacté et a fait un effort ?

  3. Pas de communautarisme ??? Et quand l’aumônier musulman refuse de serrer la main des personnels féminins, (comme mahomet qui ne serrait pas la main des femmes), quand il organise des repas entre musulmans à table où ils parlent arabe, excluant d’office les autres, quand il marie des militaires sans passer par la mairie etc. c’est pas du communautarisme ?
    Quelle farce !
    Et le pélerinage à la mecque pour les militaires musulmans, ha oui c’est vrai les cathos ont lourdes… mais beaucoup de musulmans viennent à lourdes pour ce pélé; au fait les cathos peuvent-ils aller avec les musulmans pendant le pélerinage de la mecque ? Non ? Ne me dites pas que nous cautionnerions des démarches sectaires quand même !!!

  4. Votre lecteur, bien que militaire, semble commettre une grande confusion :
    1 – Hubert Falco n’est pas ministre de la Défense et sa note de service n’a rien à voir avec l’armée. Il a pris cette décision en tant que président de la communauté d’agglomération de Toulon et sa décision concerne les agents municipaux !
    2 – Le MNR n’est pas le seul à s’en être offusqué : vous pourrez trouver ci-dessous un lien vers NPI peu suspect de sympathie envers le MNR et qui reproduit la note de service :
    http://www.nationspresse.info/?p=66908
    Le président du FN s’en est également offusqué : « L’ensemble des salariés, sans distinction religieuse, bénéficie en France des fêtes traditionnelles chrétiennes pour des raisons historiques, la chrétienté étant un élément constitutif de l’identité française »
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/11/25/01011-20091125FILWWW00329-laicite-le-pen-attaque-hubert-falco.php
    3 – Sur le fond maintenant et sur l’armée (sujet différent!), votre lecteur militaire a-t-il connaissance au sein de l’armée de notes autorisant les militaires à s’absenter durant la semaine Sainte notamment le vendredi ? Pour en avoir parlé avec un aumônier militaire, il semblerait que ce soient plutôt les fêtes juives et musulmanes qui fassent l’objet de ce genre d’initiatives du commandement….

  5. @ JCM
    Même chose pour moi pendant la formation initiale. Le respect des religions semble à géométrie variable : les religions sont toutes également respectées par l’État républicain, sauf une : la religion catholique.

Publier une réponse