Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France / Pays : International / Religions : L'Islam

L’arbre qui cache la forêt, ou comment se tromper d’ennemi

Stratediplo, dont nous avons évoqué les publications ici et , nous livre son analyse de la somme d'intelligence stratégique que vient de publier le ministre de la défense en exercice. Extraits

En quatre-vingts pages, ce "qui est l'ennemi ?" ne mentionne l'islam qu'une fois, au sujet de son expansion fulgurante il y a treize siècles. Il évoque pourtant une idéologie de ce Daech, qu'il appelle "djihadisme takfiriste" et à laquelle il attribue des ambitions eschatologiques, et dont la description en deux phrases rappelle à s'y méprendre l'islam tel qu'il a été codifié par son fondateur dans un manifeste clair et rigide traduit dans toutes les langues et illustré par près d'un millénaire et demi de pratique. Certes "djihadisme" est le néologisme à la mode permettant d'évoquer ce qui semble politiquement innommable, comme autrefois on vilipendait ceux qui faisaient l'amalgame entre marxisme, léninisme, trotskisme, nazisme, maoïsme, polpotisme et enverhodjisme, afin de fractionner les représentations (dont un professeur de politologie aurait eu du mal à expliquer les nuances à un philosophe voire à Marx lui-même) et d'interdire aux peuples la vision d'ensemble d'un collectivisme conquérant au niveau mondial. Djihadiste, cette nouvelle transcription de l'arabe moudjahidine, et djihadisme, cette adaptation francophonarde de l'arabe djihad, sont par contre cités à profusion dans cette désignation de l'ennemi, comme si celui-ci distinguait pour sa part entre les (chrétiens) dominico-communionnistes, mensuo-confessionnistes, messe-annuellistes et simples extrêmonctionnistes, voire les athées nés involontairement dans ce que l'islam appelle le domaine de la guerre. (…)
 
Si le gouvernement français ne veut pas reconnaître que c'est l'Islam qui est entré en guerre (et pas en 2013) contre le monde libre, il pourrait du moins faciliter l'étude psychologique et opérationnelle d'un ennemi générique présentant des traits communs caractéristiques découlant d'un manifeste millénaire, que le Septième Scénario appelle l'idéologie Emeraude.

 

Partager cet article

2 commentaires

  1. note gouvernement ne peut pas reconnaître l’islam comme notre ennemi puisque, pour lui, c’est les chrétiens.
    C’est d’une telle simplicité… Ca crève tellement les yeux que personne n’arrive à le voir

  2. Le maire pro-Islam de Tourcoing Gérald Darmanin (Plaidoyer pour un islam français) ainsi que Juppé et Sarkozy qui convoitent son support ont-ils lu ces textes incontestables ? Sont-ils informés sur la réalité de ce qu’est l’Islam ?
    On peut en douter ! On a le devoir d’en douter au moment de voter.
    http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/coulisses/2016/06/16/25006-20160616ARTFIG00193-juppe-et-sarkozy-esperent-obtenir-le-soutien-de-darmanin.php
    —————–
    Note : Damarin affirme qu’ « aujourd’hui, le Prophète aurait un costume trois-pièces». Mais il a un costume trois-pièces et il milite à LRPES !
    http://www.lefigaro.fr/politique/2016/06/12/01002-20160612ARTFIG00162-primaire-a-droite-darmanin-pose-ses-conditions.php

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.